ROUGE À LÈVRE ET PANTALON

Des pratiques esthétiques féminines controversées au Québec 1920-1939

Cahiers du Québec - Collection Ethnologie - Hurtubise - ISBN 2-89428-165-X

L'ENDOS

La Première Guerre mondiale marque la fin d'une époque au Québec. Le modèle culturel fait de solidarité familiale et communautaire est remplacé par un modèle culturel orienté vers la consommation de biens et de services.

Le «travail des apparences» et le «culte du corps» viennent renverser les vieux tabous. L'église catholique s'emploie à lutter contre ces nouvelles pratiques qu'elle juge abusives.

Mais la population féminine porte un regard critique sur l'impact du discours normatif véhiculé par l'Église et certains médias.

L'auteur Suzanne Marchand est étudiante au doctorat en éthnologie à l'université Laval.

SOMMAIRE

Avant-propos
Introduction
Chapitre Premier
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Conclusion
Annexe
Bibliographie

AVANT-PROPOS

Lorsque j'ai entrepris cette recherche, j'étais inscrite à la maîtrise en ethnologie à l'Université Laval. J'ai choisi l'ethnologie parce que l'histoire de la vie quotidienne me passionnait. Ayant eu la chance de participer au mouvement féministe des années 1970 et 1980, j'éprouvais un intérêt particulier pour l'histoire de femmes et c'est ce qui m'a amenée à étudier les modèles esthétiques proposés aux Québécoises au cours de la période 1920-1939. Un sujet qui, malgré son apparente futilité, m'a permis de comprendre comment sont nées le normes esthétiques qui nous gouvernent encore aujourd'hui et de mieux connaître l'univers dans lequel ont vécu nos mères, nos grand-mères ou nos arrière-grand-mères.

Je voudrais exprimer ici ma reconnaisance à tous ceux et à toutes celles qui, de diverses façons, ont participé à la réalisation de cette recherche.

Je tiens tout d'abord à remercier Madame Jocelyne Mathieu, professeure d'ethnologie à l'Université Laval. Ses encouragements répétés, ses conseils et critiques m'ont été d'un précieux secours et m'ont permis de mieux orienter ma démarche.

Je désire également remercier ALbina, Anna, Blanche, Clara, Constance, Françoise, Germaine, Jeanne, Juliette, Melvina, Yolande et Yvonne qui ont si généreusement accepté de fouiller dans leurs souvenirs pour répondre à mes questions. Leurs témoignages demeurent gravés dans ma mémoire et constituent l'un des plus beaux moments de cette recherche. Ce qu'elles ont à nous dire mérite d'être écouté.

Enfin, je remercie tout particulièrement Jacques, mon compagnon de vie, qui a supporté avec beaucoup de patience et de compréhension tous mes hauts et mes bas, tout en m'appuyant continuellement.

UN PASSAGE DE L'INTRODUCTION

""Cette période a retenu plus particulièrement mon attention parce qu'on assiste alors, en Occident, à l'apparition de nouvelles normes esthétiques et à l'émergence du culte du corps qui caractérise encore notre civilisation. En effet, comme l'a souligné Gilles Lipovetsky, à partir des années 1920 ce ne sont plus tellement les parures du corp qui sont chargées d'assurer les fonctions de distinction et d'excellence sociale, mais aussi et surtout, certains attributs corporels, tels la minceur, le hâle, la jeunesse et le «sex-appeal». Or, on peut se demander pourquoi ces nouvelles normes esthétiques sont apparues au cours des années 1920-1930. À quelles fonctions sociales ces nouveaux critères de beauté correspondaient-ils?""

COMMANDES

Toutes les commandes doivent être adressées à:

Services des commandes
Éditions Hurtubise HMH
1815, avenue De Lorimier, Montréal (Québec) H2K 3W6

Téléphone: (514) 523-1523
Télécopieur: (514) 523-9969

Les demandes de renseignements au sujet des prix ou de la disponibilité de nos ouvrages et de ceux des éditeurs que nous diffusons doivent être adressées également à l'adresse ci-dessus.

Retour au menu Boutique