Mon histoire
"Je ne voulais plus être la grosse de la famille"

Revue 7 Jours du 26 août section Madame 7 Jours p.76

Sujet:Une info pub très très cliché

On peut y lire :

France Pednault, 26 ans voulait changer son apparence. Elle nous parle des efforts qu'elle a dû déployer pour y arriver.

"Chez moi, les armoires étaient remplies d'aliments savoureux... et engraissant: bonbons, croustilles, etc. C'était trop facile. Étant peu active et peu sportive, j'étais sujette à l'obésité. Avec le temps, j'ai pris du poids. À 16 ans, je pesais 68 kg (150 lb), à 23 ans, 86 kg (189 lb).

Quand on me disait que j'étais grosse, j'encaissais le coup sans répliquer. J'étais extrêmement complexée. Je souffrais...

En vieillissant, j'ai tenté en vain d'accepter mes rondeurs; je n'y suis jamais parvenue.

À 23 ans, j'ai rencontré un homme. Cala a complètement changé ma vie. J'ai enfin trouvé le courage et la confiance nécessaire pour maigrir. Je voulais plaire, sentir que quelqu'un me trouve belle. Je me suis inscrite à des rencontres chez Weight Watchers. - J'ai perdu 23 kg (50 lb) en un an.

Mon poids actuel (62 kg/136 lb) est un peu trop élevé à mon goût. Je souhaite encore perdre 4,5 kg (10 lb).

L'homme qui a été l'instigateur de cette démarche n'est plus dans ma vie. Il a été remplacé par un nouvel amoureux qui ne connaît de moi que la nouvelle France, la femme mince et sûre d'elle."

Je voulais plaire, me voir belle dans les yeux de quelqu'un."

Mon commentaire

Son histoire est vraiment typique. En effet, dans 99.9% des cas, les femmes veulent maigrir pour une question esthétique. Ce qui sous-entend leur besoin d'être aimé et d'avoir une vie affective.

Les entreprises d'amaigrissement misent sur cet aspect, qui place la femme dans une situation de vulnérabilité, pour aller se chercher une clientèle.

Par ce genre de témoignage, ils nous laissent penser que les rondeurs d'une femme ne constituent pas un état normal des choses. Ils profitent du contexte social anti-rondeurs qui pousse les femmes à se sentir mal avec leurs courbes féminines.

Si ce n'est pas normal, cela signifie que les femmes sont responsables de leur rondicité. Elles ont un laisser-aller de leur personne.

Donc pour eux, il est possible de vous renormaliser, il suffit d'avoir de la volonté et surtout de l'argent pour adhérer à la méthode des Weight Wacthers.

Par contre, c'est une croyance, une légende urbaine de penser qu'il est possible de changer son apparence physique, de passer d'une enveloppée à une décharnée juste par la volonté.

En voulant garder son poids plus bas que celui de ses 16 ans, elle se condamne à développer un désordre alimentaire.

Les rondeurs sont responsables de la beauté plastique du corps de la femme. Et les hommes sains d'esprit aiment les femmes dodues.


Les sujets précédents :
Médicament anti-obésité incommodant pour Roche
Soumise à un régime de fer - Les sacrificices de Lara Fabian
Détermination - 123 lb en moins - "L'opération qui m'a donné une nouvelle vie
L'amour fait manger Calista
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact 

Copyright © 2000, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.