La revue Châtelaine

Santé - Maigrir sans régime c'est possible
Revue Châtelaine Septembre, 2002, page 67

On peut y lire :


Sujet : La politique éditoriale minceur

Mon commentaire

Cette revue féminine est la plus vielle au Québec. Elle s'est donné la mission de traiter des sujets pour que ses lectrices soient à la page ou au parfum des nouveautés pour être une femme moderne. Donc, elle est supposée de rejoindre les intérêts des femmes en 2002.   

Alors, comment pouvons-nous concevoir que la minceur pour cette revue continue d'être depuis le début de son existence, il y 42 ans, un sujet de choix. Ainsi, pour qu'on vous considère comme une femme moderne, le but ultime de votre vie doit être  d'atteindre la minceur. En effet, la revue Châtelaine considère la minceur comme étant la plus belle qualité qu'une femme puisse avoir. Une femme mince constitue une perfection en ce monde. Par conséquent, toutes leurs lectrices se doivent d'envier toutes les femmes minces qui sont dans les publicités et dans la section mode de leur revue.

Normalement, les responsables de cette revue devraient être assez informés et brillants pour réaliser que la préoccupation des femmes pour leur poids constitue un esclavage. Une préoccupation qui embrouille la vie des femmes et qui nuit beaucoup à leur santé physique et mentale.

Si cette revue auraient comme préoccupation le bien de leurs lectrices, elle aurait comme politique éditorial d'arrêter de parler de la minceur, de maigrir, des régimes ou des diètes. Car, les femmes sont constamment bombardées par des images de femmes minces et constamment sollicitées pour adopter une méthode d'amaigrissement. On leur fait des peurs avec l'augmentation exponentielle de l'obésité et de ses probables conséquences, etc.

Dans ce contexte, les femmes ont besoin de se faire rassurer sur la normalité de leur corps. Elles ont besoin de se faire dire que, grâce à leurs rondeurs, elles sont belles et santé. Les femmes ont besoin qu'on les libére du corset de la minceur. 

Mais, la revue Châtelaine ne le fera pas, parce qu'elle est un torchon au même titre que la revue Capital Santé peut l'être. En ce sens, qu'elle n'a pas de liberté d'expression. Elle n'a pas la liberté d'émettre n'importe quelle opinion.  Les sujets qu'elle traite doivent plaire aux entreprises qui leur achètent de la publicité. Comme maintenir les femmes dans l'obsession de la minceur est très rentable, la revue Châtelaine continuera à parler du comment maigrir. 

Elle est donc un outil de propagande pro-minceur pour l'industrie de l'amaigrissement. Elle maintient les femmes dans l'ignorance et les empêche d'évoluer. Ce n'est plus l'état ou la religion qui contrôle l'information aujourd'hui, mais l'entreprise privée.  

Pour conclure, une femme qui apprécie la beauté de ses rondeurs démontre qu'elle est à la page, qu'elle est intelligente et qu'elle sait s'affirmer.

Complément d'informations:

Les sujets traités par la revue Châtelaine dans le passé

Maigrir pour de bon- Véronique Robert

Les timbrées sont plus minces

Questionnaire sur l'image corporelle et l'estime de soi de Spécial K (Kellogg's) et de Châtelaine

Editorial - Des enfants obsédés par leur apparence & p.95 Santé - Huit trucs pour atteindre son poids santé

Nutrition par Véronique Robert - Des BPC dans le lait maternel

AVEZ-VOUS PEUR DE MANGER ?


Les sujets précédents :
Un milliard d'obèses et leur nombre grossit
Découverte de l'hormone de satiété

When Your're Ready to Get Serious About Weight Loss - Anorex
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2002, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.