Lara Flynn Boyle keeps wasting away
Skin & Bones!

Magazine Globe, August 12, 2003, page 30

Sujet : Je me répète

On peut y lire :

La Flynn Boil! - She & boyfriend heat up the beach... - ...but why is she so skinny?

Venice Beach is scorching - and it ain't because of the California sun! It's Lara Flynn Boyle's hot frolic with her hunky new beau that's sending the temperature soaring.

But while the 33-year-old former Practice star is lovin's it up on the sand with Jay Penske, heir to the Penske automative future, others eyeing the super-skinny actress don't see such a happy picture.

"Lara looked so pitifully thin it was scary," says an eyewitness. "But she obviouly had enough energy to make out with her new guy and he didn't seem to mind her toohpick figure. They didn't care who was wacthing their very passionate make-out session."

In May, Globe reported that the 5-foot-4 Boyle had whitted down to just 96 pounds. But medical professionnals who've seen these photos think Boyle has peeled off even more pounds.

"She looks like she weighs less than that now," Dr. Bruce Nadler, a New York plastic surgeon and bodybuilder, tells Globe. "Her skeletal figure and distended stomach are signs of severe malnutrition."

And Dr Stanley Title, a New-York weight-loss expert, tells Globe, "I'm concerned that she may have an eating disorder. Nobody in their right mind thinks that being so thin is healthy or attractive."

But after their rollicking beach romp, the couple hit the local McDonald's to fuel up on fast food - so maybe Boyle's already on, like the title of her 1994 movie, The Road to Wellville. The experts say she needs at least 1,200 calories a day to build up her weight. And if she ordered a Big Mac (580 calories) and Super Size Fries (610 calories), that would just about do the trick!

- Lynn Allison / lallison glogefl.com (Je ne mettrai plus le A commerciale dans les adresses de courriel à cause des pourriels, à vous de le rajouté)

Mon commentaire

L'anorexie est un .phénomène courant dans le monde artistique. Après les cas de Calista Flockhart., Portia de Rossi, et Uma Thurman  voilà Lara Flynn Boyle. Il y en a et il y aura d'autre. Parce que, c'est une exigence d'être mince pour faire carrière comme comédienne, chanteuse et animatrice de télévision, etc. 

Les cas d'anorexie dans le monde artistique sont la conséquence directe de la glorification de la minceur.

S'il n'existait pas l'exigence de la minceur. Si seul le talent de la femme compterait. et si on ferait pas de cas de la grosseur de l'artiste, il n'aurait pas de cas d'anorexie ou que très rarement parmi la galerie artistique. 

Cette idéalisation de la minceur perturbe les esprits. 
Mince, mais mince jusqu'où? Mince jusqu'en en mourir? Où est cette limite, si limite il peut y avoir?

La majorité des femmes artistes sont sous leur poids naturel. Elles ont moins de rondeurs que ce qu'elles devraient avoir. Elles sont toutes super disciplinées. Elles suivent toutes un régime de vie très stricte. En d'autres, elles ont toutes, quelque part, un comportement anorexique. Finalement, certaines vont trop loin comme cette Lara Flynn Boyle. 

Quand, elles abandonnent les restrictions alimentaires, elles réengraissent et se font photographier, dans ce même magazine à potin, pour être ridiculiser publiquement parce qu'elles se laissent aller.

Bulging Britney piles on 15 lbs on junk food binge

C'est ce genre de paradoxe que notre culture de la minceur nous apporte. D'un côté la rondeur est mal vue, elle est considérée comme un péché, et, de l'autre la valorisation de la minceur engendre des désordres alimentaires. Le corps de la femme souffre de l'absence d'une définition officielle de l'allure qu'il est supposé d'avoir vraiment. Le corps de la femme est placé entre parenthèses. 

La solution des féministes vedettes, c'est de remettre en question le bien-fondé de la séduction. Ainsi, la question faut-il être mince ou ronde pour être belle, ne se pose même pas. En effet, parce que, se préoccuper de beauté et vouloir plaire, c'est tomber dans le panneau des hommes. Car, ceux-ci, paraît-il, désirent tous, sans exception, exploiter sexuellement le corps des femmes. Ces féministes "anti-hommes" ne se voient que comme un cerveau et ignorent qu'elles ont un corps.

L’Hexagone, pays de la séduction ?

Féminisme et oppression de la grosseur

Il ne faut pas donc se fier à elles pour contrer l'obsession de la minceur.

Qui est le plus habilité pour affirmer et défendre une définition de ce quoi doit ressembler un corps de femme mature sexuellement. Les hommes ou les femmes? Moi, je dis, que c'est les hommes les mieux placés pour réaliser cette tâche. 

Si la rondeur serait reconnu officiellement comme étant responsable de la beauté physique de la femme, il y aurait beaucoup moins de cas d'anorexie.

Complément d'informations:

Globe Magazine

Les os proéminents sont à la mode chez les artistes  

Are they starving for their success? 

This Week's News This Week's Opinions This Week in Life&Arts This ...

UNIV 1120 Project Page

Anorexia Nervosa

body image, the media & you

Does Your Daughter Have a Positive Body Image? 

Body Image & the Media... What's the connection Page 1

Lara Flynn Boyle Online

Dossier sur l'anorexie

La séduction féminine aux yeux des hommes

[Chiennes de garde.org] La femme en kit !


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2003, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.