Repêchage de la LNF
Micheal Vick, premier de classe

Journal de Québec dimanche 22 avril 2001 page 77

Sujet: Hypocrisie ou omission

On peut y lire:

Photographié en compagnie de sa mère, Micheal Vick a montré le chandail des Falcons avec le numéro indiquant qu'il a été le premier choix du repêchage.

New York (AP) - Micheal Vick, qui s'attendait, 24 heures plus tôt, à aboutir à San Diego, a été réclamé au premier rang par les Falcons d'Atlanta, hier, à l'occasion du repêchage de la LNF.

Arizona a ensuite sélectionné le bloqeur offensif du Texas Leonard Davis, joueur étoile de 370 livres (168 kg). Davis devrait jouer sur le flanc droit pour les Cardinals.

Mon commentaire

Il est reconnu que les joueurs de football américain sont les plus gros de tous les athlètes de sport d'équipe. En effet, car le but du jeu exige d'être de très forte taille. Cela prend des armoires à glace comme on dit au Québec.

Ainsi, à tour de rôle une équipe essaie de transporter le ballon, en forme de cigare, à l'autre bout du terrain et l'autre équipe doit l'empêcher de réussir. Pour ce faire, il faut bloquer les joueurs pour les empêcher d'avancer. Donc, plus tu es gros, plus tu as des chances d'offrir une bonne résistance.

Les hommes américains aimeraient que toutes les femmes aient le physique du sexe symbole de l'heure, Britney Spear. Elles devraient toutes être petites et délicates. Si elles ne le sont pas, c'est de leur faute, elles mangent trop. Toutes les femmes devraient faire des efforts pour obtenir un corps à la Britney Spear en faisant une diète.

Ce qui est impossible et absurde. La valorisation de la minceur propage une croyance d'une uniformité morphologique chez les femmes. La nature aurait voulu que toutes les femmes doivent être faites pareilles. Par conséquent, celles qui ne sont pas minces, ne sont pas normales.

Mais le hic dans l'histoire, si cela était le cas, il n'y aurait pas de joueur de football au gros gabarit. Tous les hommes seraient des gringalets. Ce qui rendrait le jeu beaucoup moins intéressant à voir. Le plaisir, c'est de voir des mastodontes se rentrer dedans.

Génétiquement parlant, ce n'est les femmes genre Claudia Schiffer qui mettent au monde les joueurs de football américain. C'est les femmes rondes de fortes tailles qui mettent au monde ces gros hommes. Ne pas avoir ce type de femmes mettrait un terme aux sports d'équipes américaines. En effet, que ce soit le baseball, le basket-ball ou le hockey, les athlètes sont tous d'un physique imposant en général.

Les hommes américains veulent du sport professionnel avec des hommes forts et des femmes délicates pour le sexe. Un paradoxe que nous pouvons difficilement expliquer.


Les sujets précédents :
Portia de Rossi combat son anorexie
Le pédophile Shuan King encore actif en prison
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2001, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.