Pauline Lapointe
Le jour où j'ai dit non aux régimes !

Revue Madame mai 2001, page 14

Sujet: Deux mondes

On peut y lire:

... interprétation fort remarquée dans L'Obsession, l'une des mini-séries de Jamais sans amour, présentées en 1998 par Jeannette Bertrand.

Bien peu de comédiennes auraient pu jouer avec un tel abandon ce rôle de femme névrosée, obsédée par son poids et par la nourriture... Un rôle qui exigeait une femme ronde, très ronde, mais surtout une femme en paix avec elle-même. Une femme détachée de ces angoisses liées à la sacro-sainte minceur.

Blessures de jeunesse
Un beau jour, un conflit éclate à la maison et l'une de ses trois soeurs la traite de "grosse torche". Pauline est pourtant mince alors, mais l'insulte lui va droit au coeur.

À 21 ans, elle est admise à l'École nationale de théâtre. Elle mange très mal, prend de gros repas. Cependant, la jeune femme de 5 pi 3 po maintient un poids qui oscille entre 110 et 115 livres.

La nourriture occupe une grande place dans son esprit : elle pense sans cesse aux régimes, prend régulièrement de "bonnes résolutions".

Le mépris de soi
Mais à 30 ans, la voilà qui pèse 140 livres. "C'est alors que ma névrose a vraiment débuté", raconte-t-elle. Elle cesse de fumer et entreprend un régime draconien : 500 petites calories par jour, accompagnées d'injections quotidiennes. "Formule magique" d'un certain médecin, fort convaincant. Chaque matin, chaque soir, elle prend son amoureux à témoin : "Viens, lui dit-elle, on va peser le porcinet..."

"Durant 11 années, j'ai vécu un cycle infernal. Je perdais du poids, je le regagnais, je m'entraînais furieusement et je replongeais dans ce régime de fou deux ou trois fois par année. Le médecin ne me demandait pas d'argent : j'étais un peu connue, et je lui amenais du monde..." Toute une faveur !

À 34, ... Des crises de boulimie s'ajoutent maintenant à son comportement anorexique. - Elle parvient tout de même à maintenir son poids à 125 livres mais, pendant un mois, elle se force à vomir sept fois par jour.

fêtera ses 51 ans en ce moi de mai, ... - C'est seulement lors des répétitions de L'Obsession, durant trois mois merveilleux en 1997, que j'ai vraiment commencé à m'aimer réellement.

"Mais je refuse désormais de m'empoisonner la vie avec toutes sortes de frustrations. Je suis comme je suis. J'ai tellement perdu du temps et de l'énergie à ne penser qu'à maigrir..."

Une société malade
Pauline s'attriste de cette névrose généralisée, liée selon elle au manque d'amour de soi. Elle remarque que les femmes minces sont souvent, elles aussi, névrosées et mal dans leur peau. "Mince, Je ne m'acceptais pas plus...

Pauline ne veut plus entendre parler des régimes. - "Je refuse d'être perçue comme une paresseuse, une personne sans volonté ! "

Pour plusieurs femmes, la comédienne est une inspiration. Dans la rue, des gens l'arrêtent parfois pour la remercier d'être comme elle est et de s'assumer. "Je sais que je suis un modèle pour certains, alors je me suis donné le défi de ne plus vivre avec le mépris de moi-même... "

En somme, Pauline Lapointe a choisi le parti du bonheur. Elle respire la joie de vivre, la santé (elle ne fume plus depuis octobre 2000) et revendique plus que jamais le droit d'être ce qu'elle est.

Mon commentaire

Elle est une preuve vivante que les histoires de régimes amaigrissants ne fonctionnent pas. Il est impossible de maintenir le poids perdu, qu'on se le dit une fois pour toutes!

Se préoccuper de votre poids, cela n'amène rien de bon. Cela n'amène que souffrance et désolation. En effet, le meilleur moyen de ruiner votre vie, c'est de croire que vous devez maigrir.

Alors, le mot d'ordre, c'est de profiter de la vie au maximum comme elle se présente à vous. Bien sûr avant tout, vous devez vous détacher du contexte social anti-rondeurs féminines actuel.

C'est vous qui êtes la patronne de votre propre vie. Ne vous laissez pas influencer par ceux qui veulent vous culpabiliser au sujet de votre apparence physique.

Vous êtes responsable de votre propre bonheur. Vous pouvez décider d'être heureuse ou ne pas l'être. Vous apprécier comme vous êtes physiquement peut vous aider grandement à être heureuse.

Finalement, toute méthode d'amaigrissement est une méthode pour vous aider à mieux vous mépriser. Alors, vous savez quoi faire maintenant!


Les sujets précédents :
Where BIG is beautiful! - 'Women who are not fattened are CURSED!
Repêchage de la LNF - Micheal Vick, premier de classe
Portia de Rossi combat son anorexie
Le pédophile Shuan King encore actif en prison
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2001, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.