Le cancer, première cause de mortalité d'ici 2010
Journal le Soleil jeudi 15 avril, 2004 p.A1

Sujet: Détournement


On peut y lire:

...

Les tendances actuelles donnent à penser que, d’ici 2010, le cancer passera au premier rang des causes de mortalité au Canada », déclare Dre Barbara Whylie, chef de la direction de la Société canadienne du cancer. « Cette maladie hypothèque lourdement les Canadiens sur le plan personnel. Elle exerce en outre de fortes pressions sur notre système de soins de santé et la situation risque de s’aggraver avec le vieillissement de la population. Le Canada doit se doter de toute urgence d’une stratégie nationale concertée pour lutter contre le cancer.

...

Mon commentaire

Voici quelques manchettes traitant l'obésité et la mal bouffe depuis janvier 2004 parmis une multitude d'autres:

On continue de manger gras et sucré

L'obésité a coûté 75 milliards $ en 2003 aux États-Unis

La malbouffe aussi dévastatrice que la nicotine

L'une des pires menaces à la santé

En 2005 aux États-Unis, l'obésité tuera plus que le tabac

Alors là, je ne comprends pas. De quoi faut-il se préoccuper le plus, est-ce de l'obésité ou du cancer ? En se fiant à la couverture médiatique, presque que quotidienne sur l'augmentation de l'obésité et de la malle bouffe, on pourrait croire que le cancer n'est qu'une maladie banale et inoffensive.

Logiquement, plus une maladie est grave et répandue plus les médias devraient en parler souvent. Ce qui n'est pas le cas. Avec cette dépêche, c'est la première fois qu'on parle du cancer depuis le début de l'année. Sur quelle maladie devrait-on accorder la priorité? C'est de toute évidence le cancer. 

D'ailleurs l'embonpoint (obésité) et la malle bouffe ne sont pas une maladie et ne favorisent pas nécessairement l'apparition de maladies. Par conséquent, ce faux problème ne mérite pas du tout que les médias en parlent aussi souvent. Pire encore, quand ils en parlent, ils exagèrent la situation. Ils utilisent les termes d'hécatombe, d'épidémie, pire menace, se compare à la nicotine, etc. On dirait entendre les témoins de Jéhovah nous annoncer la fin du monde. Car le jour où tout le monde sera obèse est proche.

Cette situation aberrante nous démontre de toute évidence que l'obésité/mal bouffe est priorisée artificiellement par les médias à cause des pressions qu'exercent les  intégristes anti-obésité sur eux. En effet, ceux-ci sont en mesure de le faire parce que financés généreusement par l'industrie de l'amaigrissement. 

En conclusion, on se préoccupe de ce sujet, pas parce que c'est utile, mais pas parce que c'est payant. Tandis que ceux, qui s'occupent d'informer les gens sur le cancer, sont de simples bénévoles motivés par leur compassion.

Complément d'informations:

L'histoire

Les tendances actuelles donnent à penser que, d’ici 2010, le cancer

Le cancer risque de devenir la première cause de décès

Nouvelles statistiques canadiennes sur le cancer

Priorité

Coalition Priorité Cancer au Québec

Les médias parlent peu du tabagisme

LA PROCHAINE VAGUE DE L'EPIDEMIE DE TABAGISME : LES FEMMES.

[Politis] Le cancer, maladie politique

Le bad trip

L'épidémie du siècle

Vers un désastre

La guerre à l'obésité 

The "War on Fat": A Review

Demonizing Fat in the War on Weight


Les sujets précédents :
L'obésité fait prendre du poids aux primes des assureurs-vie
Pierce Brosnan I love My Wife's curves
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.