Chirurgie à Deux vitesses
Le Journal de Québec, vendredi 11 avril 2014, p. 6

brochage d'estomac

Sujet:Des médecins antisociaux

On peut y lire:

UN MOIS D'ATTENTE AU PRIVÉ ET JUSQU'À 3 ANS AU PUBLIC POUR VOIR LES MÊMES MÉDECINS

LES PATIENTS EN ATTENTE POUR UNE CHIRURGIE BARIATRIQUE À L'HÔPITAL DU SACRÉ-COEUR ONT PRÉSENTEMENT DEUX ISSUES: POIREAUTER JUSQU'À TROIS ANS SUR LA LISTE D'ATTENTE OU, MOYENNANT 20 000 $, ÊTRE OPÉRÉS EN UN MOIS... PAR LES TROIS MÊMES CHIRURGIENS DE L'HÔPITAL.

Même chirurgie, mêmes médecins, un exemple parfait de la médecine à deux vitesses.

Les docteurs Henri Atlas, Ronald Denis et Pierre-Yves Garneau offrent en effet à la fois leurs services à l'Hôpital du Sacré-Coeur et au Centre de chirurgie privée Rockland MD.

Tous trois pratiquent la chirurgie bariatrique sur les estomacs des patients souffrant d'obésité morbide.

Les trois partagent un bureau pour leurs clients au privé (local 115) et un autre (local 100), éloigné d'une vingtaine de mètres, pour leurs clients au public. Les deux locaux se trouvent dans l'immeuble du complexe Rockland MD, à Ville Mont-Royal.

Les chirurgiens recrutent leurs patients, entre autres, via le site internet www.chirurgiebariatrique.com

où ils se présentent uniquement comme chirurgiens de Sacré-Coeur. Pour obtenir de l'information, il faut écrire directement sur le site internet.

DEUX POSSIBILITÉS

Quand notre Bureau d'enquête l'a fait, on nous a répondu ceci par courriel:

«Vous avez deux possibilités, soit dans le secteur public ou dans le privé:

1. La chirurgie est couverte par la RAMQ dans le secteur hospitalier. L'attente pour la chirurgie est de plus ou moins deux ans et demi à trois ans.

2. Pour le privé, vous pouvez appeler la clinique Rockland MD, 514-667-3383. Ils vous donneront les coûts pour la clinique. »

Selon ce qu'a alors confirmé notre Bureau d'enquête, il ne faut qu'un mois pour obtenir une consultation et subir l'opération au privé.

Pour y avoir accès, la secrétaire du centre de chirurgie privé indique qu'il faut payer 75 $ en frais d'administration à la première consultation et 20 750 $ pour la chirurgie.

Ces frais sont jugés illégaux par la RAMQ (voir autre texte).

Si le patient qui téléphone à Rockland MD estime qu'il n'a pas les moyens de payer 20 000 $ une opération au privé, la téléphoniste lui donne alors le numéro du bureau voisin des médecins dans le système public.

PATIENCE

Là-bas, une autre secrétaire tient un tout autre discours, comme a pu le constater notre Bureau d'enquête: «Il faut patienter pour le premier rendez-vous, répond-elle. C'est environ un an et demi d'attente avant que vous rencontriez le médecin.»

Après cette rencontre, il faut attendre entre une et trois autres années pour subir la fameuse intervention chirurgicale.

Chirurgiens toujours payés par la RAMQ

Qu'ils opèrent au public ou au privé, les trois chirurgiens de Sacré-Coeur sont payés par la Régie d'assurance maladie du Québec.

Que ce soit pour la consultation ou l'opération, la rémunération est assumée par le système public.

La facture payée par les patients à Rockland MD va notamment au salaire des infirmières, aux salles d'opération et aux équipements. Ces montants sont jugés «illégaux» par la RAMQ, selon une poursuite de 397 000$ qu'elle a déposée contre Rockland MD.

Elle souhaite ainsi récupérer les sommes qu'elle a versées à 49 patients opérés au privé. La RAMQ juge que «l'obtention de services assurés est ainsi assujettie au paiement d'argent par des personnes assurées, ce qui heurte de front les principes d'accessibilité et d'universalité».

Théoriquement, un patient pourrait ainsi être opéré en un mois à peine en avançant 20825$ pour ensuite se retourner et réclamer un remboursement à la RAMQ.

Mon commentaire

À partir de ce fait que ces chirurgiens, qui font du brochage d'estomac, font des passe-passes pour faire plus d'argent, me fait douter du bien-fondé de leurs intentions. Qu'est-ce qui les motivent à mutiler des êtres humains?

La médecine est censée d'être une vocation. Les médecins se doivent d'être motivés par le vouloir faire du bien, l'altruisme, l'empathie, la compassion et le prendre soin de. Les médecins se doivent d'être profondément humain.

Ces médecins agissent comme des hommes d'affaires froids et calculateurs.

Si ces chirurgiens auraient le moindre sentiment de compassion, ils ne proposeraient pas d'arracher les 2/3 de l'estomac dans le but d'empêcher les gens de manger. Car, ils seraient incapables de les faire souffrir inutilement ainsi.

Ils sont insensibles à la souffrance des autres, seul l'argent compte.

Pour cette raison, il faut que l'état déclarer un moratoire sur cette opération immédiatement. C'est un scandale médical.

La chirurgie bariatrique fait souffrir énormément plus que les inconforts associés au fait d'être obèse.

Pour venir en aide à ces personnes, il faut de la compassion. Il ne faut pas remplacer des inconforts par des souffrances pires encore.

Quand on a de la compassion on évite d'engendrer des problèmes de santé en prétendant que la perte de poids va régler certains problèmes de santé. On ne remplace pas des problèmes de santé par d'autres pires encore.

Abuser du désire de perdre du poids, en simplifiant que la perte de poids va régler tous leurs problèmes de santé (faire croire qu'avec cette opération les personnes retrouvent une santé parfaite) tout en dramatisant les conséquences de l'obésité sur la santé, c'est antisocial. Ce n'est pas vouloir du bien, mais vouloir utiliser des personnes pour satisfaire leur idéologie intégriste anti-obésité.

Tout ce qui compte pour ces psychopathes, c'est de faire maigrir et ferment les yeux sur les conséquences, les effets secondaires, les complications et les états dépressifs qui s'ensuit inévitablement.

Tu n'es plus capable de manger normalement, c'est pas grave t'as perdu du poids.
T'es dépressif, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu passes tes journées sur le bol de toilette, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu dois porter une couche pour aller en public, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu as des reflux gastriques, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu as des vomissements, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tua as des nausées, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Ta vie sociale est chamboulée c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu manques d'énergie, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu as continuellement faim, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu as développé une obsession pour la nourriture, c'est pas grave t'as perdu du poids.
T'as découvert l'alcool pour soulager tes souffrances, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu souffres d'hypoglycémie, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu perds tes cheveux, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu souffres du dumping syndrome, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Tu souffres de calcule rénaux, c'est pas grave t'as perdu du poids.
Pleins toi pas t'as perdu du poids.

Complément d'informations:

L'histoire

Chirurgie à Deux vitesses

Chirurgie bariatrique Des patients en colère Forcés de payés pour un suivi médical ou pour être opérés plus vite

NEGLIGENCE Un chirurgien à la barre du tribunal

Les complications de la chirurgie bariatrique

CHIRURGIE BARIATRIQUE: Avec le poids, on perd parfois le goût et l'odorat

Chirurgie bariatrique : y a-t-il un risque de carences ?

Chirurgie bariatrique: la demande est forte

Témoignage : la chirurgie pire que l'obésité

La chirurgie de l'obésité fait fondre les kilos mais aussi les os

Urgences chez le patient opéré d'une chirurgie de l'obésité

Effets Secondaires de Chirurgie Bariatrique

Peut-on maigrir durablement grâce à la chirurgie ?

Implications psychologiques de la chirurgie bariatrique

Calculs d'oxalate de calcium et chirurgie bariatrique

Pas plus heureuse avec l'estomac broché!

Are surgeons hiding the deadly risks of obesity surgery?

Gastric bypass is not a short cut to treat obesity

Risk of Suicide Is Increased After Bariatric Surgery

Depression after Gastric Bypass Surgery

Hypoglycemia common after bariatric surgery

Autres

Hôpital Pierre-Boucher Une famille poursuit deux chirurgiens

Mise en demeure de Dr Gaétan Barrette


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2014, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.