Ford entend s'adresser au marché gay
Journal de Québec du jeudi 19 décembre 2002 page 35

Sujet: Et les rondes elles! 

On peut y lire :

Dearborn, Michigan (pc) - Le constructeur automobile Ford a l'intention de viser une clientèle qu'il considère trop souvent négligée : les gays.

Ainsi, dès les derniers jours de décembre, la filiale prestigieuse de Ford, Jaguar, annoncera ses produits dans des magazines s'adressant aux gays et lesbiennes. Selon le Detroit News, l'initiative est mise de l'avant sous l'impulsion d'une importante étude interne menée chez Ford et chez Jaguar. 

Ford estime que le pouvoir d'achat de quelque 14 millions de gays et lesbiennes aux États-Unis s'élève à 450 milliards de dollars US.

Les publicités à l'égard des gays et lesbiennes sont assez fréquentes en Europe et en Australie, notamment, mais rares aux États-Unis.

Mon commentaire

S'il y a 14 millions d'homosexuels aux États-Unis, il y a 85 millions de femmes qui habillent du 12 ans et plus et presque autant d'hommes qui les aiment ainsi. Ces femmes ont aussi un pouvoir d'achat. Mais on s'adresse à elle seulement pour essayer de leur vendre un moyen de perdre du poids. Peut-être dans le but qu'elles essaient d'avoir un corps comme celui des femmes qui sont utilisé dans 100 % des publicités que nous pouvoir voir.

J'explique le principe sur le site de mon concours de beauté Miss Ronde 2003. En résumé, quand tu désires vendre quelque chose à une clientèle cible, tu dois la courtiser et éviter de l'insulter. Ainsi, une entreprise doit faire la publicité de son produit en s'arrangeant pour que la personne qui la voit se sente respectée et valoriser à travers elle.

Exemple d'erreur : le journal le Soleil a déjà fait une campagne de publicité à la télévision qui n'a pas fait vieux eaux, elle laissait croire que ceux et celles qui ne lisaient pas leur journal étaient de imbéciles ignares. Ils ont compris vite que ce n'est pas en dévalorisant les gens qu'on se monte une clientèle.

Fait par cossette communication voir Le Soleil - Jamais 1 et 2

Malgré tout, les publicitaires persistent  à utiliser que des top modèles pour faire "beau". Ils prétendent que seul l'esthétisme fait vendre. Alors ma question est : qu'est-ce qui fait le plus donner le goût d'acheter une voiture quand la femme voit une publicité de celle-ci ?  Quand elle voit un top model à côté de la voiture pour faire "esthétique" ou bien de voir une femme rondelette pour la faire sentir qu'elle a un corps adéquat, correct et beau ? En d'autres mots, est-ce qu'il est plus efficace d'essayer de vendre un produit à une femme en la complexant ou en la complimentant? 

En la complimentant, cela de va de soi mais semble!. Alors pourquoi les agences de publicité n'ont pas encore réalisé cette évidence ?  Pourquoi je n'ai pas réussi de trouver une entreprise pour commanditer mon concours de beauté ? Comment il faut s'y prendre pour leur faire comprendre l'efficacité de courtiser les femmes en valorisant ce qu'elles sont physiquement ?

Complément d'information :


Les sujets précédents :
Les appareils de stimulation musculaire Abtronic sont retirés du marché par le Bureau de la concurrence
Weight Watchers is a fraud
La boulimie a été une bénédiction pour moi - Anne Létourneau
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2002, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.