La nouvelle mode à Hollywood
Être rondes, c'est mieux

Magazine Le Lundi 7 février 2004 page 10


Renée Zellweger heureuse avec 50 lb en plus
Lara Flynn Boyle 96 lb

Sujet:Trop beau pour être vrai

On y lire:

À Hollywood, le poids d'une actrice a toujours beaucoup importé. Mais les temps ont changé, et ce n'est plus la minceur qui compte.

Traduit de American media inc.

S'il faut blâmer quelqu'un de ce changement, blâmez Renée Zellweger, qui a pris de poids pour les besoins de film Bridget Jones et qui n'a jamais été aussi belle.

Weight Wactcher? Non!

«Le poids qu'elle a pris l'a vraiment rendue plus belle et plus sexy», souligne Stacy Mann, qui s'empresse d'ajouter: «Ne croyez surtout pas toutes les rumeurs selon lesquelles il lui tarde de perdre du poids. Renée perdra des kilos quand elle en sentira le besoin. Dans l'immédiat, elle sourit et elle a bien raison de sourire.»

Avec ses 148 lb, Renée Zellweger n'est pas la seule actrice à ..., avoir pris du poids et à être fières de leur nouveau look.  Maintenant, grâce à ces têtes d'affiche qui tracent le chemin, très peu de gens de l'industrie osent dire que « seules les maigres» peuvent travailler.

Livres en trop = gros rôles

«En matière de poids, les règles sont maintenant beaucoup moins strictes que dans le passé», observe Harriet Greenspan, agente de casting pour le petit et le grand écran. «Un look plus sain, renchérit Barbra Gaultier, consultante en matière d'image, renvoie désormais les maigres dans leur cuisine, épanouie et... normale.»

Un directeur de casting croit que le fait que René soit passée d'une taille 6 à une taille 14 la rendra maintenant plus crédible auprès des cinéphiles féminines, qui n'auront aucune difficulté à s'identifier à elle.

Phyllis Roxland, une nutritionniste de New York, va plus loin: «Il n'y rien de mal à s'afficher avec quelques livres en trop, dit-elle, à condition de manger sainement, de faire de l'exercice et d'éviter le tabagisme. Cet excès peut aller jusqu'à 15% du poids d'une personne; si on est en forme, on ne risque pas de mettre sa santé en péril.»

Liv Tyler
Liv Tyler aurait déclaré:

« On m'a dit que, si je perdais du poids, j'aurais plus de rôles, mais je refuse de me plier aux diktats de Hollywood.» L'actrice mesure 5 pi 10 po et pèse 150 lb. « Elle est plus belle, plus capiteuse et plus femme que jamais», reconnaît un directeur de casting. L'industrie lui donne raison: c'est elle qui apparaît dans les nouvelles publicités de Givenchy.

La chanteuse Beyonce Knowles pèse 140 lb et est fière de son corps: «J'ai des courbes - la plupart des femmes en ont - et je n'ai pas de complexes.

Renée Zellweger

Pour les besoins du film Bridget Jones, Renée Zellweger est passée d'une taille 6 à une taille 14 en se gavant de junk food.  Aujourd'hui, elle se sent très bien dans sa peau. Stacy Mann, le directeur de la publicité de ce film, explique: «je l'ai vue engraisser et devenir ce qu'elle est devenue. Elle est fière de ce qu'elle a accompli, et pour cause..." On ne cesse de la solliciter pour de nouveaux rôles; elle incarnera la regrettée Janis Joplin dans Piece of My Heart, qui sera tourné en 2005. Commentant son nouveau look, l'actrice déclare ; «Je me sens à la fois femme et sexy...»

42% des gens interrogés la préfèrent mince et élancée.

58% des gens interrogés l'aiment ronde et potelée.

Au lieu de jeûner dans le but d'avoir une taille 6, certaines vedettes se content très bien de leurs rondeurs. C'est le cas de Drew Barrymore, qui déclare: J'ai finalement réalisé que que je n'avais pas "le corps parfait". Cela dit, je suis très heureuse de ce que j'ai.» Charlize Theron portait du 8 avant de prendre les 30 lb nécessaires à son rôle dans le film Monster. Elle y trouve un côté positif, à savoir une poitrine qu'elle n'avait pas avant.

«Je serai toujours la ronde Kate que tout le monde connaît, lance Kate Winslet, et je refuse de suivre des régimes.» Sa déclaration ne heurte pas Hollywood. L'actrice, qui pèse 155 lb, sera en effet l'héroïne de l'Eternal sunshine of the Spotless Mind, qui sortira en salle en mars.

Mon commentaire

C'est rafraîchissant de lire que les rondeurs sont associées à quelque chose de sain, associées à la beauté et associées à être plus femme. Mais malheureusement, je ne crois pas qu'Hollywood a changé quoique ce soi dans leur exigence de minceur dans le casting des comédiennes. 

C'est seulement un épiphénomène. Juste, parce que deux comédiennes ont engraissé pour des rôles, ont parle des rondeurs pour se rendre intéressant ou pour susciter une curiosité passagère.  Ce n'est même pas une nouvelle tendance qui pointe à l'horizon. 

Par contre, ce qui est intéressant, c'est qu'un directeur de casting tient compte du phénomène d'identification tellement important pour la santé mentale des femmes. Renée Zellweger en engraissant, elle est revenue à la normale. Qu'il y ai donc, plus de femmes qui peuvent s'y identifier, va de soi. Va de soi aussi qu'on devrait voir plus de comédiennes dans leur état naturel de femme. 

Cela enlèverait de la pression sur les femmes. Pression, qui les pousse à se préoccuper de leur poids. Par conséquent, elles finissent par avoir de la difficulté à croire qu'elles soient belles et désirables.

Cet article nous confirme une fois de plus que le casting pour les femmes est très strique et discriminatoire. Une situation qui est humainement inacceptable.  

En conclusion, le seul moyen pour combler le vide créé par l'absence de femmes rondelettes dans l'univers artistique, c'est de créer une culture parallèle pro-rondeurs féminines. La technologie nous permet de créer une diversité culturelle. Car, la culture pro-minceur n'est pas bonne pour tout le monde.

Complément d'information

Size matters, says bodacious Hollywood actresses

HOLLYWOOD WEIGHT WARS Who's gaining, who's losing, and the truth behind their

Bridget Jones movie news

Charlize Theron's physical transformation in "Monster"

Bridget Jones film premieres in London

CHERRY Pie Picache needed to put on at least 30 pounds for her role


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2003, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.