«Les femmes ne devraient pas suivre de régime durant cette période de leur vie.»
Journal de Québec, dimanche 11 juillet 2004 page 40

Sujet: Vrai à tout âge

On peut y lire:

(CM) - Depuis deux ans, le monde médical a pris un virement important dans le traitement des malaises dus à la ménopause.

L'hormonothérapie chez la femme est délaissée car elle n'a pas obtenu l'effet souhaité. «On ne peut plus prendre la route de l'hormonothérapie pour prévenir ce que l'on voulait prévenir. Les effets secondaires sont trop importants. Il faut explorer maintenant d'autres avenues», affirme Louise Lambert-Lagacé.

»Depuis 21 ans, je travaille sur l'hypothèse d'une bonne nutrition avant et pendant la ménopause afin de réduire les malaise. Je me rends compte que beaucoup de femmes arrivent à cette importantes période, mal nourries. Le manque d'éléments nutritif est flagrant. Il y a beaucoup d'éducation à faire à ce niveau.

«Plus de 40% des femmes sont toujours à la diète et les carences alimentaires sont toujours importantes. Au moment de la ménopause, les femmes sont importantes. Au moment de la ménopause, les femmes ne devraient pas suivre de diète. Au canada, le repas du midi est le repas que les femmes sautent le plus. Il est normal que le manque d'apport en protéines provoque une baisse d'énergie a fin de journée.»

Chaque repas devrait contenir au moins 15 grammes de protéines (voir tableau ci-contre). «C'est le secret d'une plus grande vitalité», assure madame Lambert-Lagacé.

Mon commentaire

Les femmes, c'est reconnu, engraissent arriver à la ménopause. Ce n'est pas pour rien que la nature est ainsi faite. Le corps doit compenser l'arrêt de la production d'œstrogènes par les ovaires, en augmentant celle générée par le tissus adipeux qui transforme les androgènes, secrétées par les surrénales, en oestrogène. L'estrogène produit par le tissus adipeux prévient l'ostéoporose. Parce qu'elle fixe le calcium aux os. Ainsi, les fractures des hanches surviennent plus souvent chez les femmes âgées minces et délicates.

La vitalité est essentielle à tous les âges de la femme. Les femmes ne devraient jamais faire de régime de leur vie. Car à tout à âge, elles vivent des périodes critiques et exigeantes physiquement. La période de l'adolescence, c'est une poussée de croissance et une préparation du corps pour l'enfantement. La période adulte, c'est le stress de la vie accouplé avec la création d'une famille. La femme ne peut pas se permettre d'affaiblir son organisme avec des diètes amaigrissantes. Elle doit toujours se nourrir adéquatement pour obtenir un corps fort pour résister aux stress tout au long de sa vie.

En conclusion, le désir de minceur est très nuisible à la santé des femmes. Tandis que valoriser la beauté des rondeurs féminines favoriserait l'adoption de bonnes habitudes alimentaire chez les femmes. Leur bilan de santé serait beaucoup meilleur.     

Complément d'informations:

Fat cells produce estrone, a kind of estrogen.

Additionally, small-boned and thin women (under 127 pounds) are at greater risk for osteoporosis.

Thin people tend to have less dense bones than heavier people.

Facteurs de risques

Who Will Get Osteoporosis?

Ceux contre lesquels on peut agir

Carences alimentaires, en particulier apports calciques réduits

Women with small bone frames, thin women


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.