Bush part en guerre contre l'obésité
Journal le Soleil, 21 juin 2002 page A 11

Sujet: Lobby des militants anti-obésité 

On peut y lire: 

Washington - Sportif accompli, le président américain Georges W. Bush s'est s'est lancé hier dans une nouvelle croisade, demandant à ses concitoyens de manger mieux et faire plus d'exercice pour lutter contre l'obésité, véritable fléau aux États-Unis.

Tôt hier, dans les jardins de la Maison Blanche envahis de sportifs et d'écoliers, M. Bush a solennellement décliné quatre conseils de base pour essayer d'endiguer un mal qui tue environ chaque année 300 000 personnes aux États-Unis et y est devenu le problème de santé numéro un.

Marcher une demi-heure par jour. Adopter de bonnes habitudes alimentaires...

De fait, toutes les études médicales le confirment, l'obésité ne cesse de gagner du terrain aux États-Unis.

Mon commentaire

Je suis parfaitement d'accord au fait de dire que les gens doivent faire plus d'activité physique et manger mieux. Mais, c'est le véritable but de ce coup de relation publique, qui est tordu. C'est l'industrie de l'amaigrissement, qui inclue l'industrie pharmaceutique, qui pousse à l'extrême la dramatisation des conséquences possibles sur la santé de l'obésité. C'est eux qui ont créé le mythe ou la légende que cela constitue le problème de santé numéro un. 

Car, c'est profitable pour eux de leur faire. Ils harcellent les médias et les journalistes pour qu'ils parlent de la gravité de l'obésité. Ainsi, plus les gens penseront que l'obésité est la maladie la plus grave, plus cela met de la pression sur les femmes pour qu'elles se préoccupent de leur poids. D'ailleurs, ce sont les femmes qui sont le marché cible de l'industrie de l'amaigrissement.

Dans le contexte culturel de l'obsession de la minceur, les femmes se sentent toutes obèses. Par extension, toutes les femmes considèrent être en mauvaise santé, parce qu'elles ne sont pas minces. Ce qui pousse les femmes à dépenser de l'argent dans des produits et méthodes d'amaigrissement. 

Les études médicales en question, ce sont que des statistiques. Comme nous pouvons faire dire ce que nous voulons à des statistiques, c'est vraiment de la foutaise leur affaire.

Vous devez comprendre, que tous ceux qui tournent autour de la question de l'embonpoint et de l'obésité, sont corrompus par l'argent (à part le fat acceptance). Les militants anti-obésité ne sont pas motivés à agir par altruisme ou par compassion, mais par l'argent que cela leur rapporte.

Ainsi, l'industrie de l'amaigrissement ne manque pas d'argent pour faire du lobby au prêt du gouvernement. Comment,  ont-ils dépensé d'argent, pour réussir à faire parler le président des États-Unis de la gravité de l'obésité ? Si W. Bush en parlent, les gens se diront que c'est vraiment grave l'obésité, ce sont t-ils dit.. Mais, c'est surtout grave pour les militants anti-obésité.

Ceux-ci non aucune crédibilité, vous devez ne pas tenir compte, c'est juste une gagne de clowns.   

Complément d'informations:

Allégements fiscaux pour les obèses Réussite de leur lobby
Guardian Unlimited Observer | International | Bush declares war ... 
The Nando Times: Is a fat tax the answer to obesity epidemic?  Les militants anti-obésité, des extrémistes
Bush Administration Urged to Establish Program to Fight Childhood Obesity. 
BBC News | AMERICAS | Bush tells US: Shape up


Les sujets précédents :
Carnie Wilson's Plastic Surgery Diary
L'obsession de la ligne fait des ravages à Singapour
Sex tips for big women
Une occasion en or de provoquer le vrai changement
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2002, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.