Audace - Le calendrier dont tout le monde parle
Quand les rondes jouent les top models

Magazine Dernières Heures, 7 juin 2003 page 20


La photographe professionnelle Josée Leblond.

Sujet: Fantastique

On peut y lire:

Photographe professionnelle, Josée Leblond en avait assez de ne voir que des silhouettes ultra-minces ou des déesses travaillées à l'ordinateur figurer sur les calendriers les plus populaires. Portrait d'une femme qui exhibe fièrement sa différence et qui a permis à des dizaines de rondes de se libérer de leur gêne.

Originaire de Sherbrooke, Josée Leblond est arrivée à Montréal à 20 ans. Elle était gérante dans le milieu bancaire lorsqu'on lui a proposé de devenir mannequin pour une agence professionnelle. Étant donné qu'au Québec il n'y avait pas grande demande pour les mannequins de taille forte, elle travaillait à temps partiel. Elle a participé à des défilés de Reitman's et de Caméléon, et a posé pour divers magazines. Puis, elle est devenue photographe et s'est spécialisée dans le photos de femmes rondes. Par l'entremise de son calendrier, elle veut bousculer certains tabous et dire aux rondes: "Acceptons-nous. Nous sommes nées comme ça, et il y a de la beauté en nous.!"

Ses débuts

Josée n'était pas bien dans sa peau de ronde. Mais lorsqu'on lui a offert d'être mannequin dans des défilés, elle s'est dit qu'elle était peut-être jolie. Josée a remis en question la perception qu'elle avait de son corps. Il lui est venu à l'esprit que les mentalités changent et que poser pour des magazines pouvait l'aider à s'accepter. "Ce milieu est parfois dur, car les gens recherchent la perfection. Il faut toujours être belle et bien habillée... Il faut se faire valoir et, comme le marché est petit au Québec, il n'y a pas beaucoup de place pour les rondes qui aspirent à travailler comme mannequin. Alors, il faut en donner plus que les autres", nous confie-t-elle.

Josée a une sœur, Julie, qui est plus jeune qu'elle et qui est mince, comme ses parents, Robert et Lisette. "La nature a été plus généreuse avec moi qu'avec elle! dit Josée en riant. J'ai toujours voulu faire de la photo, être une artiste. au début, on me conseillait de me trouver un "vrai" métier! Mais j'ai fait mon petit bonhomme de chemin. Ma mère souhaitait que je suive un régime afin de mieux m'intégrer dans la société. Je la comprend, mais ce n'était pas mon destin. Elle a fini par accepter mes rondeurs et elle est enchantée du dénouement1"

José a toujours écrit et fait de la photo par plaisir. Elle a rédigé des poèmes et des textes de chansons. Elle rêvait de devenir chanteuse, mais sa voix n'était pas assez bonne.. Avant de devenir mannequin, elle a fait beaucoup de théâtre et a suivi des cours de photographie. Josée photographiait tout ce qu'elle voyait d'intéressant. Petit à petit, elle s'est spécialisée dans le portrait et a aménagé un petit studio chez elle. Elle a invité des copines à poser pour elle afin d'acquérir de l'expérience. C'était le début de la revanche des rondes!

Qu'en pense son chum? "J'ai un conjoint depuis cinq ans. Il s'appelle Bruno. Il est directeur des inventaires dans une entreprise de produits alimentaires. Il me voit rêver depuis plusieurs années; il a toujours soutenu mes projets. Nous n'avons pas d'enfant. Comme la plupart des femmes de mon entourage sont rondes, j'ai rapidement compris que c'était un signe du destin. Depuis, je me consacre aux rondes!"

Josée veut montrer que les femmes peuvent être belles, sexy et sensuelles même si elles sont grasses, et qu'elles ne sont pas nécessairement obèses.

Pétillantes de vie

Pour elle, les rondeurs - la courbe des seins, des fesses, etc. - peuvent être sexy selon l'angle sous lequel nous les regardons. Les photos des magazines ne correspondent pas à la réalité. Les mannequins ressemblent à des anorexiques et non aux personnes que l'on voit dans la rue. Josée croit que les femmes très minces ne représentent qu'une minorité dans notre société. En général, les femmes ont des formes, et il faut en tenir compte.

Certains de ses modèles ont-ils subi des chirurgies plastiques? "aucun, moi y compris. Je suis gâtée par la nature et je n'ai jamais eu besoin de recourir à la chirurgie. Certaines femmes rondes subissent des opérations aux seins ou au ventre, mais aucun des modèles de mon calendrier n'en a eu."

Josée veut montrer aux femmes minces de quel bois se chauffent les rondes. Son message s'adresse aussi à tout le monde. Les personnes grosses sont souvent ridiculisées et maltraitées. Ce sont pourtant des femmes intelligentes et très enjouées. Elles sont pleines de vie et aiment la bonne chère! Josée est très fière de les côtoyer.

Des allumeuses?

Julie Turcot a été choisie pour apparaître en première page du calendrier de Josée parce que cette petite demoiselle est bien dans sa peau. elle respire le bonheur, et ç'a été une expérience fantastique pour elle. Le choix de Josée était clair: Julie est une ambassadrice naturelle. C'est sa photo que l'on voit sur la page du mois de mai. Elle porte une perruque.

Les photos de Josée sont relativement sexy... que pense-t-elle de la sexualité des rondes? "On dit souvent qu'elles sont plus cochonnes que les autres, et c'est un peu vrai. Manger est un grand plaisir pour elles et c'est la même chose pour la sexualité. En général, les gens ont une vie sexuelle plus ou moins épanouie, alors que les rondes tendent à la vivre pleinement. La plupart de mes modèles ont des copains. de plus en plus d'hommes avouent leur intérêt pour les rondes. Internet est un bon moyen pour établir un contact avec ces femmes."

Y aura-t-il un jour un calendrier de photos d'hommes ronds? "Les femmes grasses sont beaucoup plus complexées que les hommes bien enrobés. si j'ai réussi à convaincre tant de rondes à poser, mon prochain défi sera peut-être de faire la même chose avec des hommes ronds. J'ai déjà réalisé quelques photos!"

Si certains hommes corpulents cherchent à rehausser leur estime de soi, une séance de photo avec une photographe comme Josée pourra les aider.

Pour connaître les endroits où le calendrier Belles Rondes 2004 est en vente, visitez le site http://www.leblondphoto.com

"Je ne me vois plus de la même façon" Sandra Leblanc, 29 ans

"Je connais Josée depuis deux ans et j'ai accepté de poser pour elle afin de pouvoir mieux m'accepter. Elle avait vu ma photo dans internet. En regardant les portraits qu'elle a faits de moi, j'ai constaté que je peux être belle même si je suis ronde. Je me suis découvert des qualité physiques. Les femmes rondes peuvent plaire autant que les autres. Agir comme modèle, c'est un rôle dans lequel tu dois faire ressortir tes émotions.

"Je suis séparée et j'ai une fillette de six ans.. Je lui ai montré les photos, car elles n'ont rien de choquant. Ce sont des clichés simplement sensuels. Je dirige une garderie en milieu familial, et certains parents ont offert le calendrier à leur enfant en guise de souvenir de leur gardienne!(rires) Ce n'est pas tout le monde qui paraît dans un calendrier, et je suis très contente de l'avoir fait.

"L'opinion des gens m'importe peu. Je l'ai fait pour mon plaisir. à mes yeux, il n'y a rien de provocant là-dedans. J'ai participé à des défilés lorsque j'avais 14 ans, mais je ne pensais jamais poser pour un calendrier. Josée m'a dit que j'étais jolie et que j'avais ça dans le sang. Même si j'ai hésité un peu, je me suis-dit: "Pourquoi pas?"

"J'ai rencontré les autres modèles à l'occasion de u lancement du calendrier. C'était spécial, car les gens s'étaient déplacés pour venir nous voir, nous autres! c'est flatteur et valorisant pour notre âme. Mais on ressent un certain stress avant la soirée: ce n'est pas tous les jours que l'on vit une expérience comme ça.

"Je ne me vois plus de la même façon dans le miroir. avant, je me demandais ce que les gens allaient penser en me voyant. Maintenant, je suis fière de ce que je suis et je ne m'empêche plus de faire ce que je veux. avant, j'évitais d'aller au restaurant, de sortir dans les clubs, etc. Je portais des vêtements très grands pour cacher le plus de rondeurs possible. Maintenant, je m'habille sexy et mets mes formes en évidence. Je vois que ça produit un meilleur effet qu'avant! Je suis donc plus féminine!

Josée sait comment nous mettre à l'aise. Elle travaille comme une professionnelle et elle est très perfectionniste. Elle exerce son métier avec beaucoup d'amour et prend le temps d'expliquer à chacun des modèles ce qu'elle compte faire. C'est une photographe cool. c'est une perle!"

"Il y a trois ans, j'avais 110 livres en moins... J'avais beau surveiller mon alimentation, mon poids augmentait. Je cherchais dans Internet des informations sur les rondes. J'ai contacté Josée pour faire des photos par plaisir et j'ai accepté sans hésiter de paraître dans son calendrier. Cette femme a le don de mettre nos rondeurs en valeur.

"Poser pour ce calendrier apporte beaucoup d'assurance et de fierté. Je suis ronde et je m'affirme, ce qui n'était pas le cas avant le projet. Ce n'est pas parce que les femmes grasses ne correspondent pas aux standards de la société qu'elles ne sont pas elles.

"Je n'ai pas d'enfants, mais j'au un conjoint qui aime les rondeurs des femmes. C'est agréable d'avoir un amoureux qui ne fait pas de remarques. Marc-André ne passe pas son temps à regarder des revues de filles minces et à dire qu'elles sont belles. Une femme qui a des rondeurs sans avoir un excès de poids, je trouve ça beau. Le calendrier est magnifique, et les photos sont des bonbons pour les yeux! Un grand merci à Josée, l'instigatrice de ce beau projet!"

Mon commentaire

Magnifique, sensationnel, superbe, bravo Josée Leblond pour cette belle initiative. C'est faire du bien. Elle a apporté un peu de bonheur et joie au cœur de ces femmes qui ont participé à la réalisation de ce calendrier. C'est utile.

Félicitations, aux 12 modèles qui apparaissent dans le calendrier, pour leur courage. Elles se sont dépassées. Elles ont brisé le mûr de la honte érigé par la société, pour elles-mêmes. Elles ont fait un geste d'affirmation qui leur est favorable. Ainsi, c'est une façon de dire qu'elles n'achètent plus l'idée qu'il faut être mince pour être considérer comme belle et surtout pour être heureuse.

Elles deviennent des modèles pour les autres femmes pour les aider à apprécier leurs rondeurs et surtout pour démontrer qu'il est possible de s'aimer. Mieux vaut apprendre à vivre avec sa réalité corporelle et en tirer profit, que d'embarquer dans le discours anti-rondeurs féminines. Discours, qui pousse les femmes à se dévaloriser et à suivre des régimes pour tenter l'impossible de changer leur corps. 

Elles sont faites le choix gagnant.

Elles sont toutes très belles.

Complément d'informations:

Lancement du calendrier des Belles Rondes 2004


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2003, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.