La boulimie et l'anorexie peuvent entraîner la mort
Journal de Québec, 9 juin 2004 page 35

Sujet: Mauvais médias

On peut y lire:

PARIS (AP) - Elles cessent de manger ou au contraire mangent frénétiquement: à l'adolescence, 1% des jeunes filles souffrent d'anorexie ou de boulimie, des troubles du comportement alimentaire suffisamment graves pour entraîner la mort.

Dans son dernier numéro, la revue NutriNews avertit qu'à côté des décès et des suicides, hélas toujours trop nombreux, les spécialistes mettent en avant des cas d'infertilité et de fragilité osseuse.

C'est autour de 13-14 ans et vers 16-17 ans que l'anorexie est la plus fréquente. Les anorexiques qui ne mangent pratiquement plus rien maigrissent de façon spectaculaire. Au bout de quelques mois, leurs règles disparaissent.

Fait surprenant, elles nient leur trouble jusqu'à se trouver obèses. Elles fuient les repas familiaux, sautent les repas, trient les aliments, ne mangent que ce qu'elles cuisinent, se montrent très préoccupées par le fonctionnement de leurs intestins et prennent des laxatifs. Elles dorment peu et sont rarement fatiguées malgré une activité physique débordante.

À ces comportements peuvent s'ajouter, selon la gravité de la maladie, mensonges, kleptomanie (vol d'aliments notamment), baisse de la sociabilité compensée par un agrippement aux parents, un hyperinvestissement scolaire, un perfectionnisme.

Aussi fréquente que l'anorexie, la boulimie est généralement plus tardive (19-20 ans en moyenne). Elle se caractérise par des prises alimentaires impérieuses, massives, compulsives. Cette frénésie qui conduit brusquement à avaler en cachette des quantités impressionnantes de nourriture est généralement suivie de divers gestes pour en contrarier les effets: vomissements provoqués, prise de laxatifs, de produits ou de médicaments anorexigènes dangereux, exercice physique intense, etc. Ce qui fait que nombre de jeunes filles boulimiques préservent leur poids.

La gravité de ces troubles est variable, une partie de ces adolescentes guérissant sans séquelles. Pour les spécialistes, il est toutefois important de ne pas perdre de temps, de ne pas nier ou minimiser les troubles. Ils expriment des difficultés d'ordre psychologique auxquelles psychiatres et psychologues sont habitués à répondre avec l'aide des nutritionnistes.

Les parents doivent accepter l'idée d'une prise en charge de leur enfant, sans pour autant se sentir mis en accusation ou coupables. Dès qu'elles sont identifiées comme telles, les jeunes anorexiques ou boulimiques doivent être soignées. Avec le temps, les symptômes s'incrustent et les risques augmentent. AP

Mon commentaire

L'anorexie est une maladie mentale trop peu considérée. Une maladie mentale dont la société à une grande part de responsabilité. Il y a une raison, pourquoi, il y a une absence de volonté à faire quelque chose pour aider à réduire le nombre de cas. On ne fait que constater les faits.

L'anorexie est un trouble de l'anxiété, une forme d'obsession compulsion. On pourrait faire développer un trouble de l'anxiété à n'importe qui avec des menaces. Les pressions sociales que les femmes subissent pour perdre du poids afin d'avoir un corps mince, dit parfait, agissent comme une menace. La menace est de se faire regarder de travers par les gens parce qu'on arbore des rondeurs, dites disgracieuses. Une anxiété, causer par la peur de la réprobation sociale et qui dégénère en obsession compulsion pour les jeunes femmes plus fragiles.

Par conséquent, la société doit commercer par admettre sa responsabilité dans la propagation des désordres alimentaires. Mais, tu ne peux pas est responsable de quelque chose et vouloir faire de la prévention de ce quelque chose en même temps. C'est plus facile pour les médias d'embarquer dans le discours anti-obésité et d'y accorder beaucoup de temps d'antenne et d'espace dans les journaux. Car parler des désordres alimentaires, cela les place en conflit philosophique. C'est les femmes minces qu'ils considèrent comme les dignes représentantes de la beauté. 

Les médias traditionnels ne font pas de place aux  femmes qui ont le moindre peu de rondeurs. Pourtant, augmenter la présence des femmes rondelettes à la télévision ferait diminuer la pression sur les femmes avec l'histoire de la minceur. Cela serait le meilleur moyen de prévention de l'apparition des cas d'anorexie. Les patrons se disent sûrement : « on ne mettra pas de grosses à la télévision, laisser nous tranquille avec l'anorexie et laisser nous capoter sur l'augmentation de l'obésité et sur la mal bouffe, sti, sti...»

Complément d'informations:

L'histoire

Yahoo! Actualités - Anorexie et boulimie: des troubles du 

Anorexie et boulimie : des troubles du comportement alimentaire à prendre au sérieux

Taux de mortalité

Au Canada, une jeune fille sur 20 souffre d’Anorexie mentale ou de Boulimie et environ 37 500 individus en décèderont

Anorexia nervosa is among the psychiatric conditions having the highest mortality rates, 

Anorexia Nervosa : Changing ideals of beauty or intense insane

Anorexia nervosa 

HOW SERIOUS IS ANOREXIA NERVOSA?

Anorexia Statistics

Map & Graph: Countries by Mortality: Eating disorders

Eating Disorders: Anorexia and Bulimia - UMMC

Médias

Media blamed for increase in Anorexia and Bulimia

Media blamed for causing eating disorders

Does the Media Determine Our Waistlines?

Media influence eating disorders

The impact of the media on eating disorders in children and

Perfect Illusions . The Media's Influence | PBS

Autres

Anorexia May Cause Emphysema

Anorexia pre-puberty reduces girls' eventual Childhood anorexia permanently affects growth

Nutrition Research - anorexia can create heart problems

Anorexia now affecting Australians as young as four

Cultural Roles - The Something Fishy Website on Eating Disorders

Eating Disorders 

Anxiété

The Anxiety Community - Information about Eating Disorders

Anxiety and Eating Disorders

It is hypothesized that social fears, discomfort with the thought of being judged in social settings, or generalized anxiety may be an important first step to developing an eating disorder, particularly AN.

Plus

Dossier sur l'anorexie


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.