Les mères sévères courent plus de risques d'avoir des enfants obèses
Journal de Québec du vendredi 9 juin 2006, page 28

Sujet: Un cul-de-sac

On peut y lire:

Chicago - Les mère sévères ont presque cinq fois plus de risques d'avoir un enfant en surpoids que celles qui traitent leur progéniture avec d'avantage de souplesse, tout en fixant des règles claires, montre une nouvelle étude américaine, publié récemment. Autre constat, les enfants de mères «négligentes » ou « permissives » ont deux fois plus de risques d'être grosses. Les différence entre les différents modes d'autorité parentale est assez frappante », signale le Dr Kay Rhee, de l'école de médecine de l'université de Boston.

Mon commentaire:

Évidemment, les femmes sont responsables de l'épidémie d'obésité chez les enfants. Parce qu'elles laissent les enfants manger des cochonneries. Non pas vraiment à la lumière de cette étude. C'est parce que les mères empêchent les enfants de manger, de manière strict, de la malbouffe de peur qu'ils deviennent obèses. Mais, les mères laxistes qui laissent leurs enfants manger tout ce qu'ils veulent ne deviennent pas obèses, mais c'est celles-ci qui deviennent obèses.  

Donc, faire manger de la malbouffe aux enfants est une façon de prévenir l'obésité infantile. Non! non! non!. Qu'est-ce que je dis là. Je suis un peu perdu par toutes les niaiseries que nous disent les intégristes anti-obésité. Ils frappent sur tout ce qui bouge. Ils recherchent constamment des causes de l'obésité afin de garder l'intérêt médiatique sur leur lutte.

Tout cause de l'obésité: le lait, les hormones, le manque de sommeil, l'allaitement, la télévision, les jeux vidéo, le gras, les protéines, les sucres, etc. La guerre contre l'obésité est très désordonnée. Ils lancent toutes sortes d'études bidon d'un bar pis de l'autre sans tenir compte du travail des uns et des autres. Ils foncent dans le te tas la tête baissée. Donc, on peut dire que nous sommes devant un délire anti-obésité.

En conclusion, c'est qui, qui nourrit les enfants? Les femmes. C'est qui, qui sont obsédé par la minceur ? Les femmes. C'est qui, qui fait des diètes par-dessus diètes? Les femmes. C'est qui, qui se préoccupe de chaque calorie ingérée? Les femmes. Qui est-ce qui est  le marché cible de la lutte anti-obésité? Les femmes. Les femmes sont au centre d'une plaque tournante diabolique. 

Complément d'informations:

L'histoire

Canoë Santé

Strict parenting linked to overweight kids

Strict parents tend to have overweight kids nbc

Les femmes et la luttes à l'obésité


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2006, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.