Un centre de prévention de l'obésité chez les jeunes ouvre ses portes à l'UL
Journal de Québec, samedi 8 mai 2004 page 11

Sujet:Déraisonnable

On peut y lire:

Un nouveau centre de recherche, inauguré, hier, à l'hôpital Laval, se consacrera à la prévention de l'obésité chez les jeunes, phénomène qui touche de plus en plus.

«Au Québec, 15% des jeunes présentent un excès de poids», explique Roch Boucher, directeur général du nouveau centre.

Selon lui, un tel centre prend également toute sa pertinence en regard de l'actuelle santé physique des jeunes. Dans la région de Québec, par exemple, une étude menée en 2002 auprès de jeunes de 9 à 12 ans avait montré que seulement 15 % des jeunes étaient en très bonne santé.

Or, «en 1998, c'est entre 40% et 50% de ces jeunes qui avaient une excellente santé physique», dit M. Boucher.

Le nouveau centre de recherche est issu d'un partenariat entre l'hôpital Laval, l'Université Laval et la Fondation Lucie et André Chagnon. Le centre bénéficiera d'un investissement de 10 millions de dollars, sur 10 ans, de la Fondation.

Recherche appliquée

M. Boucher indique par ailleurs que les recherches du centre ne se voudront pas fondamentales, mais plutôt appliquées. Celles-ci se centreront sur les besoins des intervenants sur le terrain, comme les médecins de famille, les éducateurs et les nutritionniste.

Si une découverte comme celle du gène de l'obésité demeure importante, les recherches sur les meilleurs outils à offrir aux spécialistes pour lutter contre le phénomène le sont tout autant, selon M. Boucher.

Mon commentaire

Ils ont fait une conférence de presse pour annoncer leur nouveau centre de recherche sur l'obésité le 6 mai. Le 6 mai étant la journée internationale anti-diète. L'on t-il fait exprès ou ils n'avaient jamais entendu parler de cette journée? Moi je tends à dire qu'ils le savaient et l'on fait délibérément pour empêcher les médias de parler de cette journée et de l'évènement préparer par la coalition Corps à Corps

Ils ont muselé ceux et celles qui pensent différemment d'eux. En effet, ce n'est pas les intégristes anti-obésité qui vont souligner cette journée là. Car, ils font partie de l'industrie de l'amaigrissement. Ils leur servent de valet responsable des relations public envers les médias. Leur mission, terroriser la population avec la menace apocalyptique que constitue l'obésité d'après eux.

Évidemment, dénoncer l'arnaque que constitue l'industrie de l'amaigrissement, cela ne serait pas dans leur intérêt de le faire. Car, ils s'occupent de la question de l'obésité uniquement pour une question d'argent. Rechercher la vérité, ce qui censé et ce qui ne l'est pas et bien informer les gens, c'est la moindre de leur préoccupation. En d'autres mots, si les tatas de l'université Laval étaient de bonne fois, ils ne taperaient pas toujours sur le même clou et dénonceraient l'industrie de l'amaigrissement.

En preuve, ils ont accepté l'argent d'un mégalomane. André Chagnon est l'ancien propriétaire de Vidéotron et du réseau TVA. Il a décidé, pour sauver de l'impôt, de partir une fondation pour transformer le monde à son image grâce à ses milliards (2 milliards). En effet, c'est un mécène qui ne donne pas son argent pour répondre aux besoins réels des gens, mais pour répondre à son besoin de changer le monde comme il aimerait qu'il soit. Parce exemple, il est végétarien, il aimerait que nous soyons tous végétariens comme lui. 

M. Chagnon est grand et mince tout comme sa femme. Il aimerait que tout le monde au Québec soi mince comme lui et sa femme. Un désire anti-social, parce qu'un anti-social ne comprend pas pourquoi les autres ne sont pas exactement comme lui.

Prévenir l'obésité, quelle belle farce. Les différences morphologiques ont toujours existé. Il y a toujours eu des personnes bien portantes et il y en n'a pas plus qu'avant. Donc, rien ne justifie la création d'un centre de recherche sur quelque chose qui ne constitue pas un problème. Car peu importe son poids, on peut être en santé si on fait attention à sa santé. Donner des conseils aux gens pour bien s'alimenter, faire de l'exercice physique et avoir une bonne hygiène de vie ne nécessite pas un centre de recherche et un budget de 10 millions.   

Malheureusement, au bout du compte ce centre de recherche sur l'obésité réussira une seule chose, alimenter l'obsession de la minceur chez les femmes pour les 10 prochaines années.

C'est immoral de jeter à l'eau 10 millions de dollars comme cela. Une pure perte. Argent qui aurait pu être donné pour venir en aide à la problématique de l'anorexie. Une réelle problématique. Cela aurait été vraiment beaucoup plus utile. Car, les organismes qui viennent en aide aux anorexiques ont vraiment besoin d'aide. 

En effet, une seule psychiatre pour la région de Québec. La Maison de Transition l'Éclaircie est sous financée en rapport avec l'ampleur du problème. C'est une injustice vraiment scandaleuse. Ce qui prouve une fois de plus que tout ce qui entoure l'histoire de l'obésité et de la malbouffe est tordu.

Dossier sur l'anorexie

Informations supplémentaires

L'histoire:

Radio-Canada | Régions | Nouvelles 

Détail de la nouvelle | Le réseau en ligne d'informations en

Les conneries

C'est tu 15% ou 10% ? Et l'obsession de la minceur la dedans  

S'il y a moins d'obésité dans la région de Québec. Ce n'est pas la meilleure place pour un centre de recherche sur l'obésité.

L’obsession de la santé parfaite Nous serons tous éternel le jour où l'épidémie d'obésité sera éradiquée ???

Le Canada arrive au 161 rang pour les mortalité des enfant de 5 ans et moins Les enfants du Québec seraient moins en santé avec toute l'abondance qu'il y a ici Permettez moins d'en douter

papillon208 >> LA PAUVRETÉ DANS LE MONDE, PARLONS-EN !

Dossiers obésité infantile Vers un désastre  

Le mégalomane

Centre de la prévention de l'obésité, idée lancée il y a 2 ans

Pour tout savoir sur lui

Projets actifs à l'Université Laval

Proposera aux Québécoises et aux Québécois un véritable projet de société en santé

Le site web de sa fondation

Ces riches qui ne paient pas d'impôts

Minceur, féministe et université Laval Les victimes de la lutte anti-obésité sont les femmes

L'industrie de l'amaigrissement

Fat is a $34 billion business

Is terrorising people about their weight helpful? If obesity is a disease, especially an epidemic, and more than half the population are defined as having the disease, it helps create a bigger market for the weight-loss industry, including drug companies.

The more people who are classified as overweight, the more customers the weight loss industry has.

L'industrie liée à la perte de poids n'est pas réglementée.


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.