Accord sur une stratégie contre l'obésité
Journal de Québec, 22 mai 2004 page 33

Sujet: Corruption

On peut y lire:

(ap) Les représentants des 192 États membres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont trouvé vendredi un accord provisoire sur une stratégie sans précédent contre l'obésité et toutes les maladies liées à une mauvaise alimentation et l'absence d'exercice physique.

Ce plan, qui doit être officiellement adopté samedi par l'instance dirigeante de l'OMS, constitue un guide pour les pays afin qu'ils puissent élaborer des politiques incitant les populations à améliorer leur alimentation et faire davantage de sport.

L'objectif est d'enrayer la montée de l'obésité et des maladies favorisées par la sédentarité et un régime déséquilibré, comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, l'ostéoporose, la malnutrition et les infections dentaires.

Ce plan, qui n'est pas contraignant, recommande notamment la réduction des taux de sucre, graisse et sel dans les produits alimentaires, le contrôle du marketing des produits alimentaires destinés aux enfants. Il préconise aussi un étiquetage plus précis et une meilleure éducation en matière de santé.

Le plan suggère aussi des pistes pour favoriser les choix les plus sains, à l'école, au bureau ou chez soi. Cela va du jeu vidéo alimenté par une bicyclette, à l'approvisionnement en fruit et légumes des distributeurs dans les établissements scolaires, en passant par l'aménagement urbain pour favoriser le vélo et la marche en ville.

Le mode de vie occidental - nourriture trop riche ou «malbouffe» et technologies qui rendent travail et loisirs moins exigeants physiquement - commence à envahir les pays en développement. La menace a incité il y a deux ans ces pays à demander à l'OMS de présenter une stratégie pour les aider à enrayer le processus.

Le monde compte maintenant plus de personnes en surpoids que de personnes qui souffrent de la faim et les maladies infectieuses ne sont plus la première cause de décès dans le monde. Les experts prévoient une dégradation de la situation à moins que des actions importantes ne soient entreprises.

Mais la stratégie de l'OMS a suscité quelques réticences chez certains pays en développement, qui craignaient que le plan ne nuise à leurs industries agricoles et en particulier aux producteurs de sucre.

Mon commentaire

Les intégristes anti-obésité ont soit une technique très efficace de persuasion ou certains employés de l'Organisation Mondial de la Santé, ont accepté des pots-de-vin de leurs part ? Il y a de la corruption à l'OMS. Car, l'obésité ne mérite vraiment pas qu'on y accorde autant d'attention.

En effet, l'embonpoint est un faux problème monté artificiellement au rang de maladie extrêmement grave par l'industrie pharmaceutique et de l'amaigrissement. En preuve, les médicaments qui font maigrir comme le Xenical sont classés, par les compagnies pharmaceutiques, dans la catégorie « Lifestyle » ou style de vie. Exemple, le Viagra fait partie de cette catégorie. Donc, l'OMS ne devrait pas plus s'occuper d'impuissance masculine que d'embonpoint.

Que l'organisation mondiale de la santé s'attarde à cette niaiserie, c'est vraiment indécent en considérant les millions de personnes sur terre qui sont incapables de manger à leur faim. C'est une préoccupation de riches, futile, insignifiante et superficielle. En effet, dans les pays occidentaux l'espérance de vie est le double des pays pauvres. Nous sommes en général tous en bonne santé ici parce que la disponibilité des aliments nous est garantie à tous les jours. 

Dans les thèmes de santé que traite l'OMS, il n'y a pas l'anorexie, les désordres alimentaires ou l'obsession de la minceur. Pourtant, ceci représente un réel problème qui touche tout particulièrement les pays riches. 

Il est inacceptable que l'OMS puisse être complice d'une stratégie de mise en marché de ceux qui ont un intérêt financer à ce que tout le monde pense que la situation de l'obésité est hyper dramatique.

Finalement, cette organisation de l'ONU est infiltrée par des intégristes anti-obésité. Ceci constitue pour moi littéralement du terrorisme commercial de leur part. L'OMS se doit d'éviter de s'associer avec des gens ou des opinions qui favorisent un intérêt commercial d'entreprises privées. L'indépendance est essentielle dans leur cas.

Informations supplémentaires

L'histoire:

L'Assemblée Mondiale de la Santé adopte la stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé

Canoë Techno-Mégagiciel Cyberactualités - Accord sur une

OMS-OBESITE-STRATEGIE

Corruption

Revue de presse de la corruption et des laboratoires pharmaceutiques 

Act Up-Paris | l'OMS à la solde des laboratoires

« L’OMS est au centre même des conflits d’intérêts. Et les précautions officielles prises par la maison sont très insuffisantes pour empêcher une infiltration plus ou moins masquée des intérêts privés (7). »

L'industrie alimentaire a infiltré l'Organisation Mondiale de la Santé,  Les corrupteurs protègent leur corruption

L'OMS et l'industrie pharmaceutique créent un groupe de travail

« Big Pharma », ou la corruption ordinaire

La lutte antiobésité se heurte aux poids lourds de l'alimentaire l'industrie alimentaire est honnête, j'ai rien contre leur lobbies qu'il fait.

Genesis Pharmaceutical Drug Racket

Contre

Contesté dans sa substance même, il reflèterait l'opinion d'un groupe d'experts cooptés ne représentant pas pleinement l'état de la science.

Is This Really What We Pay Them To Worry About?

USA: Anti-obesity activists stalk corn syrup makers

Bush administration officials told WHO's executive board in Geneva that diet was a matter for individual responsibility.

He pointed out that the World Health Organisation had defined obesity as a "ticking time bomb".

The pervasive anti-obesity message may be partly to blame for young girls' obsession with weight and body image

The pervasive anti-obesity message may be partly to blame for young girls' obsession with weight and body image


Les sujets précédents :
Supersize me - Alimentation extrême
Plus d'une jeune Ontarienne sur trois essaie de maigrir
Un centre de prévention de l'obésité chez les jeunes ouvre ses portes à l'UL
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.