Les Américains sont de plus en plus gros et grands
Journal de Québec samedi 6 mars 2004 p.37

          

Sujet: L'esprit élastique

On peut y lire:

Charlotte, Caroline du Nord (AP) Après l'Homo habilis, l'Homo erectus et l'Homo sapiens, les paléontologues de l'avenir nous classeront peut être dans le genre Homo Big Mac... ou quelque chose du genre.

Une étude, la plus complète des 50 dernières années sur l'évolution de la stature physique des Américains conclut sans trop surprendre que l'Américain moyen en a pris un coup quant à son tour de taille et de hanche.

À l'aide d'un scanner au laser tridimensionnel, la société TC2, de Raleigh, en banlieue de Cary, a pris les mensurations de 10 000 Américains de tout âge et de toute origine ethnique. L'étude, intitulée SizeUSA et financée par des fabricants de vêtements, l'armée américaine, des collèges et des universités, conclut que les frites et les repas de restauration rapide ont grandement modifié ces mensurations, depuis le dernier relevé effectué en 1941.

Chez la femme américaine, une taille de 8 a toujours été considérée comme la moyenne, ce qui se traduit dans l'industrie du vêtement par un 35 pouces de poitrine, 27 à la taille et 37 et demie à la hanche (89-69-95 en centimètres). Les résultats de l'étude SizeUSA font cependant passer ces mensurations à 38-32-41 (96-81-104) pour les femmes blanches de 18 à 25 ans. Ces mensurations passent à 41-34-43 (104-86-109) pour les femmes âgées de 36 à 45 ans.

Mais ça fait déjà un bail que certains manufacturiers se sont ajustés, pour ainsi dire, en faisant passer une taille 10 pour une taille 8. Il fallait bien penser à la coquetterie féminine, d'expliquer Jim Lovejoy, auteur de l'étude chez TC2.

«Avec la technologie moderne, les résultats sont toujours précis et constants, d'ajouter M. Lovejoy. En contrepartie, quand on prend un ruban à mesurer, tout dépend où on le place et combien serré on le tend...»

La nouvelle technologie de mensurations en trois dimensions utilise quatre caméras stratégiquement placées autour de la personne à mesurer. Plus de 200 000 mesures sont alors effectuées et les données sont entrées dans un ordinateur qui fait connaître 200 mesures précises en moins d'une minute.

Les 10 000 sujets mesurés ont été regroupés selon leur âge, leur sexe et leur appartenance ethnique. L'enquête a également recueilli le code postal des participants, ainsi que leur revenu annuel, leur statut marital, leur style de vie, leur niveau d'instruction, le type d'emploi occupé et le genre de vêtements qu'ils affectionnent le plus.

«En prenant compte des chiffres intérimaires, on s'aperçoit que la population américaine a grandi et engraissé, mais surtout engraissé», affirme M. Lovejoy.

D'autre part, la présence d'autant de représentants de minorités permettra de constituer une base de données intéressantes les concernant, ajoute M. Lovejoy.

Mon commentaire

Cette étude est intéressante, parce qu'elle part de données anthropométriques purement objectives. Mais en contre-parti,  le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC) est vraiment imprécis. Il ne tient pas compte des différences individuelles comme la grosseur des os, la masse musculaire et la grandeur des personnes. Ce qui laisse place à des interprétations très subjectives.

L'interprétation des données dans cette dépêche est faite à la mode du jour. En effet, les gens seraient plus grands et gros à cause de la junk foods. Explication simpliste qui est influencée par l'opinion des intégristes anti-obésité.

Pour moi, cette étude ne vient pas confirmer ladite augmentation de l'obésité, mais une tendance biologique. Ainsi, plus les êtres humains sont placés dans des conditions de vie idéale, plus ils grandissent et augmentent de poids. Les courbes de croissances compilées depuis les années 1800, nous indiquent que les Nord-américains sont devenus de plus en plus grands et gros. 

Au Québec, au début de la colonie, les gens étaient tous de petites tailles. La preuve étant faite en regardant les vêtements et la grandeur des lits du temps. Ce qui vient avec à l'amélioration des conditions de vie est l'augmentation de l'espérance de vie. Donc, devenir plus grand et gros va avec vivre plus longtemps. Ce n'est pas le fruit du péché de gourmandise.

La deuxième chose intéressante, que l'on peut tirer de cette étude, concerne les femmes. L'industrie du vêtement offrira des vêtements plus intéressants pour les femmes. La majorité porte la taille plus, et il faut donc répondre au besoin de la majorité. L'utilisation de mannequins de taille allumette, pour présenter de la mode, est un phénomène anti-affaire. Le but est uniquement de faire du spectacle. Car très peu de femmes peuvent acheter le genre de vêtements présentés. 

Le nombre fait la norme.

La norme pour les femmes, c'est la taille plus. L'argent à faire, c'est avec la taille plus. Pour vendre quelque chose, il faut séduire sa clientèle cible. Les marchands doivent valoriser leurs clientèles. Ils doivent leur dire qu'elles sont bien et belles avec leurs rondeurs. Pour ce faire, ils se doivent de faire des évènements spectacles pour la mode taille plus. Comme fait Lane Bryant - Fashionable plus-size apparel..

Les femmes ne deviendront pas toutes un jour, minces et délicates,  le jour où elles réussiront enfin à être disciplinées. Les femmes depuis le début des temps ont été rondes et le seront jusqu'à la fin des temps. Il serait peut-être temps de commencer à leur offrir une production culturelle faite à leur image. Donc, il faut produire de la musique, des films, des émissions de télévision etc., avec des rondes. Conclusion, cette étude vient appuyer mon idée: « Mon Rêve est un rêve réalisable ».

Complément d'information :

TC2

TC2 - 3D Body Measurement Software System 

TC2 - 3D Body Scanner and 3D Scanning Software

SizeUSA National Sizing Data Available

Survey sizes up Americans for the perfect fit

Bharattextile.com - 3-D Body Measurement System: USA

That Size 8 Dress May Soon be a 12

Commentaires

Big and Beautiful.org - Sizing Up Americans

La croissance humaine

Nutritionists and anthropometric historians alike are familiar with the secular trend - height and weight in adults, and the rate of physical development in children, increasing since at least the mid 19th century.

Therefore, physical stature can be used as an indicator of how well the human organism thrives in its socioeconomic environment.

Referring to height for age as an indicator of "chronic malnutrition"

Plus size

On the plus side: Sizes 14 and up are finally getting the full 


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2004, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.