Prothèse mammaires la fin de la controverse?
Revue Québec Science Octobre 2003 page 30

Sujet: Du patinage scientifique

On peut y lire:

Probablement plus encore, c'est de la « psychochirurgie » selon le docteur Daniel Benatar : « La chirurgie esthétique se soucie de la beauté  comme des fonctions vitales, elle est au corps ce que la psychothérapie est à l'esprit: une façon d'échapper à la douleur», écrit-il dans son livre, Tout sur la chirurgie esthétique

Prothèses mammaires la fin de la controverse?

Au Canada et aux États-Unis, le gel de silicone utilisé dans les prothèses mammaires a été banni au début des années 1990. On le soupçonnait de causer le cancer ainsi que des maladies auto-immunes, comme le lupus et la polyarthrite rhumatoïde. Depuis, des dizaines d'études comparatives ont été menées auprès de plus de un million femmes avec et sans implants mammaires. En 2000, l'Institue of Medecine, un organisme états-unien faisant partie de la National Academy of Sciences, a fait la recension de ces études dans une » brique » de 400 pages. Sa conclusion : les études n'ont pu démontrer de lien entre le gel de silicone et ces maladies. Pour les femmes qui ont pourtant commencé à souffrir de divers symptômes après la rupture de leurs implants, le mystère reste entier.

Breast Implant Risks: Lifestyle Clues

Mon commentaire

Une revue scientifique est supposée de faire une recherche exhaustive sur tout ce qui concerne le sujet qu'elle veut traiter. Elle est supposée d'exposer les pour et les contres. Tracer un portrait le plus fidèle de ce qui se passe dans le domaine de la chirurgie esthétique.

Ce que la revue Québec Science n'a pas fait. Cet article aurait pu parfaitement paraître dans une revue à potin. Ils n'ont fait aucune recherche et se sont contentés de prendre les informations que le Dr Daniel Benatar leur a fournies. Ils ont pris des images et des bouts de texte tirés de son livre.

Cet article ne possède aucun sens critique comme dans le livre du Dr Daniel Benatar. En effet, ce médecin n'est pas une référence. Il se dit publiquement neutre et sans intentions cachées. Son livre a supposément qu'un but d'informer les gens au même titre qu'une encyclopédie. Voyons dont! Quel est l'intérêt de connaître les techniques de chirurgie esthétique, si on n'envisage pas d'en subir une un jour. Son livre ne sert qu'à faire la promotion de la chirurgie esthétique. Malheureusement, la revue Québec Science, avec cet article, arrive au même résultat. 

Est-ce qu'une revue scientifique a comme mission de faire de la publicité pour un commerce hautement controversé, comme l'est la chirurgie esthétique Absolument pas.

La revue Québec Science aurait dû écrire que la majorité des médecins qui font de la chirurgie esthétique sont de simple omnipraticien qui n'ont suivi que des fins de semaine de formation pour apprendre les techniques. Deux jours pour apprendre à faire de la liposuccion, c'est stupide. Par conséquent, les médecins qui font de la chirurgie esthétique le font pour l'argent uniquement.

Le bout sur les implants mammaires sont un bel exemple de désinformation. Quand t'as comme objectif de faire de l'argent avec quelque chose, tu vas essayé d'être rassurant avec ce quelque chose. Mais, en réalité, c'est que cette chirurgie devrait être carrément interdite.

Complément d'information

Le cas du Dr Benatar

La psychochirurgie ne s'applique même pas à la chirurgie esthétique

IQ - Tout sur la chirurgie esthétique son éditeur

Pour éviter que ce livre ne devienne un instrument publicitaire

Pour moi, la beauté est sans aucun doute la présence de proportions divines qui ne sont pas forcément mesurables mais qui sont perceptibles Hitler et Le cas de l'eugénisme nazi

Cercle des Artistes - Daniel BENATAR - Sculpture - Obscure

La chirurgie esthétique du corps

Dr Benatar's Plastic Surgery Bible Il en a fait une traduction

Salon du livre de Montréal 2002 2e

Les cas des implants mammaires

Anglais

Breast Implant Risks FDA USA - Breast implants are not lifetime devices and cannot be expected to last forever.

BREAST IMPLANT RISKS 2

HealthScout-Women-Breast Implant Risks Increase with Implant Age

Ivanhoe's Medical Breakthroughs - Breast Implant Risks Increase ...

Silicone Support UK says surgeons are the wrong people to offer advice as they have a financial interest in the operation going ahead.

Breast taboo in North American society

Breast pictures of normal breasts, different size and shape

Silicone Holocaust

BBC NEWS | Health | Breast implant suicide link

Newsletter #32—Blaming Breast Implant Victims

Français

Info-Implants Mammaires Inc.

Santé Canada - Votre santé et vous - Implants mammaires

La France ", qui interdit la publicité grand public pour ces implants.

Étude sur les risques associés aux implants mammaires

Dans les deux pays, l'absence de mécanismes pour faire un suivi des patientes avec le temps et entre compétences sape encore plus les efforts de documentation des effets de la chirurgie plastique.

Pas de lien entre les implants mammaires au silicone et le cancer ... La seule étude qui existe et qui a été financer par les chirurgien esthétique, pas fiable.

Selon eux, si une meilleure information était donnée, moins de femmes opteraient pour l'implant.

IMPLANTS MAMMAIRES MENTOR

BREAST IMPLANTS

Des chirurgiens plasticiens minimisent les risques liés aux implants mammaires

États-Unis: les implants à base de silicone sont de retour


Les sujets précédents :
Cri d'alarme au congrès canadien de cardiologie
Sa perte de poids a entraîné d'autres problèmes
Le taux d'obésité a doublé chez les femmes en 15 ans 
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2003, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.