Pourquoi les grosses sont-elles les grandes oubliées du féminisme?
Slate Publié le 11 juin 2019 à 7h00 - mis à jour le 7 juillet 2019 à 11h23

Pourquoi ne reconnaît-on pas la grossophobie comme une discrimination au même titre que les autres?

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet:L'hypocrisie féministe

On peut y lire:

Dans ce quatrième épisode du Deuxième Texte, Aude Lorriaux et Marie Kirschen, accompagnées de Gabrielle Deydier, autrice d'On ne nait pas grosse se sont plongées dans Hunger, de Roxane Gay (éditions Denoël). Un essai sans concession sur la grossophobie. C'est aussi le récit d'un engrenage:Roxane Gay mange parce qu 'elle veut s'enlaidir, parce qu'elle veut se protéger, se rendre intouchable aux yeux des garçons.

Pourquoi ne reconnaît-on pas la grossophobie comme une discrimination au même titre que les autres? Pourquoi les grosses sont-elles les grandes oubliées du féminisme? Pourquoi les féministes acceptent-elles de déconstruire certains de leurs privilèges, mais jamais leur privilège mince? Autant de questions qui trouvent leurs réponses dans Le Deuxième texte.

Mon commentaire

Pourquoi ?

Ces féministes semblent ne pas avoir de corps. Juste leur esprit et leurs pensées comptent. Elles se mettent au-dessus des questions d'apparence physique. Pour elles, c'est qu'une préoccupation imposée par les hommes. Ce sujet ne les touche pas ou ne les concerne pas.

Elles chevauchent un féminisme idéologique où seul l'atteinte de l'égalité comptent.

Elles ont des ½illères, elles regardent seulement ce que les hommes pourraient leur céder comme avantages et sont déconnectées de ce qui fait souffrir les femmes.

Elles pratiquent un féminisme qui ne se préoccupe pas de la vie personnelle et intime des femmes.

En d'autres mots, un féministe idéologique accroché au passé qui refuse d'évoluer.

À quelque part, il y a de la jalousie et une compétition entre femmes au niveau de la séduction.

Ces féministes rétrogrades sont aliénées. Elles ont intériorisé la grossophobie, elles acceptent d'être insulter. Elles ne s'aiment pas elles-mêmes. Elles sont grossophobes envers elles-mêmes.

La grossophobie est une discrimination intolérable. Elle constitue la nouvelle cause féministe à promouvoir, une cause qui reste à gagner, à faire.

La non-reconnaissance de la grossophobie par les groupes féministes les discréditera. Ces groupes sont voués à disparaître pour être remplacés par un féminisme plus compatissant plus proche du vécu des femmes.

Complément d'informations:

L'histoire

Demande à reconnaître la grossophobie au conseil du statut de la femme

Il faut changer notre regard sur les gros

La difficile lutte contre la grossophobie

Pourquoi les grosses sont-elles les grandes oubliées du féminisme?

Pourquoi les femmes grosses sont-elles les oubliées du féminisme ?

Taille plus... mais mince!

Dietland, une série cynique qui remet les points sur les i du féminisme et de la grossophobie

Amy Schumer reponds to feminist backlash over new film 'I Feel Pretty'

How two philosophers got fit, the feminist way

Her Picture Was Stolen & Turned Into A Fat-Shaming Anti-Feminist Meme On Facebook

Feminist Feast serves cake and body positivity

Fat Shaming Is A Feminist Issue And It's Time We Talked About It

Les Folies passagères lance de magnifiques t-shirts féministes et inclusifs en édition limitée

On a vu pour vous ... les premiers épisodes de Dietland, série féministe avec Julianna Margulies

'Dietland' on AMC: Star Joy Nash Talks Marti Noxon's 'Feminist Revenge Fantasy'

How two philosophers got fit, the feminist way


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2019 Les Éditions de la femme Tous droits réservés.