Taille plus... mais mince!
La gazette des femmes, lundi 22 juillet 2014

D'après la gazette des femmes Ashley Graham ne serait pas ronde

Sujet:La misogynie à la sauce féminisme

On peut y lire:

À quand des mannequins taille plus qui sont de vraies taille plus?

De plus en plus de lignes de vêtements se lancent dans le « taille plus ». Paradoxalement, le culte de la minceur étire ses tentacules jusque dans ce créneau, dont les mannequins n'ont parfois de rondes que l'appellation. Un écran de fumée devant une énième illustration de notre obsession du corps parfait?

Cette femme, c'est Ashley Graham, mannequin vedette de la chaîne de boutiques Addition Elle. Elle n'est pas mince, aucun doute possible, mais est-elle réellement une « taille plus »?

En outre, selon une étude de l'Université Durham, en Grande-Bretagne, présenter plus de mannequins taille plus diminuerait l'obsession des femmes pour la minceur. Attention cependant à la prolifération de « fausses » mannequins taille plus qui, elles, bouleverseraient les repères, selon la psychologue Catherine Senécal, cofondatrice de la clinique Change, qui se spécialise en troubles alimentaires.

Ronde, ou « gourmande et sexy »?

Mais la mannequin taille plus n'est pas seulement trop mince en comparaison de son public, elle est aussi sexualisée à outrance, selon Mariette Julien, professeure à l'École supérieure de mode de Montréal de l'UQÀM et auteure de l'essai La mode hypersexualisée (Sisyphe, 2010). "« Ce n'est pas la rondeur qui est mise de l'avant, mais le côté sexy de la femme. Il n'y a pas une mannequin taille plus qui n'est pas photographiée de manière extrêmement lascive. »"

Si les mannequins taille plus ne sont pas conformes à la réalité, il appartient aux femmes visées de se faire entendre, croit-elle - ce qu'elles feraient de plus en plus. "« La fille qui porte une taille 22 trouve évidemment les mannequins comme Ashley Graham trop minces, et je la comprends."

Alors que le corps peut être source de liberté pour certains, il semble que celui de la femme reste pris dans les contraintes stéréotypées de la beauté, de la séduction et de la jeunesse.

Mon commentaire

Premièrement, la gazette des femmes, n'est pas neutre même si cette revue est gouvernementale. Elle ne diffuse qu'une seule vision du féminisme. Elle est au service des féministes radicales. Les féministes radicales sont antisexes, puritaines, antisociales et égocentriques. Elles ne se remettent jamais en question, car elles pensent qu'elles possèdent l'ultime vérité.

Elles n'ont pas le choix de parler d'un sujet associé à la plus importante révolution qui est entrain de se passer sur internet avec l'avancement des femmes de tailles plus. Ceci correspond au mouvement social le plus important sur internet. Actuellement, la question de la beauté constitue l'unique cause féminine qui fait l'objet d'une véritable révolution. Et, c'est les femmes rondes qui la font.

Ces féministes ne reconnaissent pas vraiment ce fait. Elles n'embarquent dans cette vague à cause de leur morale sexuelle qui voit la beauté et la séduction comme un péché. Au lieu de lutter contre la moralisation de la sexualité féminine, elles en rajoutent une couche.

Dans leur dossier: «On n'en a pas fini avec le corps », elles n'ont fait qu'un commentaire sur le standard des mannequins taille plus. Elles auront dû parler du mouvent sociale du plus size, du size activism et du fat activism. Les mannequins taille plus ne sont qu'une facette de ce mouvement social.

Elles se ferment les yeux, elles ne veulent pas voir n'y comprendre ce qui se passe parce que cela va à l'encontre de leur idéologie puritaine.

Ma position sur le standard des mannequins taille plus est la suivante: premièrement, pour moi toutes les femmes devraient se considérer comme ronde, parce qu'avoir des rondeurs, est un caractère sexuel secondaire. Les rondeurs forment l'identité physique de la femme. Une femme sans rondeurs, n'est pas une femme.

On ne peut pas réduire la notion de ronde seulement aux femmes qui sont de très fortes tailles. Il y a un danger de faire cela. Car ceux qui méprisent les femmes en général utilisent les femmes très très très rondes pour ridiculiser les rondeurs féminines et me ridiculiser avec mon choix de défendre les femmes rondes.

Je défends les rondeurs féminines et non une catégorie de poids en particulier. Pour moi, l'objectif est d'amener toutes les femmes à apprécier leurs rondeurs peu importe la quantité qu'elles ont.

Pour rejoindre le plus grand nombre de femmes possibles, il faut choisir des mannequins, qui se rapprochent du poids moyen des femmes, qui est 166 lb pour 5'4" avec une taille de vêtements de 16 ans. Le standard des mannequins taille plus n'a que la grandeur qui s'éloigne de la moyenne de la population féminine. C'est un moindre mal en comparaison avec les mannequins anorexiques.

Les mannequins taille plus ne sont pas les seules femmes rondes que l'on voit internet. On les voit dans les blogs, les concours de beauté, le burlesque, etc. et elles ont une grande variété de poids et de grandeurs.

'Size 16 mannequins are making fat acceptable': Weight loss expert says high street retailers are 'normalising' obesity blaming political correctness for the epidemic

Complément d'informations:

L'histoire

Photos : Ashley Graham : "On me traite souvent de vache" !

Taille plus... mais mince!

Le rigorisme de la morale féministe anti-sexe

Le féminisme extrémisme rejoint l'extrémisme musulman

Hypersexualisation

Equality Minister Jo Swinson Has Stepped Up Her Campaign for High Street Stores to Have Real Models

Watch Lena Dunham Give Hilarious (and Useful!) Advice in Her New Video Series


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2014 Les Éditions de la femme Tous droits réservés.