Dixie Chick turns into big bird!
Globe November 13, 2001, page 14

Sujet:Pointée du doigt

On peut y lire:

Lead singer Natalie Maines (flanked by Chicks Emily Robison and Martie Seidel) then - and now

Ever since singer Natalie Maines gave birth to her son, she's been piling on the pounds - big-time, pals say.

"She's no longer a little chick - she's a big bird now," says one country insider.

"Natalie looks as though she has put on about 25 pounds since she had her son, Jackson Slade, in March.

"Her growing girth has amazed all her friends."

Another country source in Nashville says that when she saw Natalie she thought she was "Humpty Dumpty!"

"Natalie was wearing a short dress, almost a short dress, almost a mini, with boots and she really looked like an egg on legs," says the source.

"She has a lovely face, but she's really letting her waistline spread."

Natalie and her fellow Chiks, Emily Robison and Martie, Seidel, hatched onto the country music scene three years ago, and quickly became fan favorites with their fresh new sound, which includes banjo, violin and some of the most powerful vocals in the biz.

The popular trio's first two albums, Wide Open Spaces and Fly, have sold 20 million copies, earning them millions, along with more than 20 music awards.

While the Chicks are thrilled with their phenomenal success, pals say Natalie is now sensationally happy to be a new mom - and that's the reason she is bursting out all over.

She and second husband Adrian Pasdar, 36, star of Mysterious Ways on PAX TV, are joyous parents. They love to spend hours playing with little Jackson and they are savoring every stage of his development.

In addition, her career is going great guns, with both her singing and song writing proving fruitful. But sources say when the going gets good for the 27-year-old star, she gets going - to the fridge. "Natalie tends to put on weight when things are going well," one source reveals.

"She celebrates feeling great by eating up a storm. Some people eat when they're nervous or unhappy, but with Natalie, it's the exact opposite."

But pals predict that she'll get to losing the extra poundage before long.

"This Dixie Chikc is getting tired of friends saying she's been hitting the Kentucky Fried bucket," says one pal. "She'll soon be down to her fighting weight."

Photo de Nqtalie Maines
Pour l'écouter chanter

Mon commentaire

Elle a pris du poids après avoir mis au monde son premier enfant, comme c'est le cas chez la très grande majorité des femmes. Une femme prend toujours du poids après avoir eu un ou des enfants. Une femme qui devient mère ne peut plus retrouver le corps qu'elle avait avant.

L'enfantement change le corps de la femme inexorablement. Alors, la question se pose, une femme embellit-elle après avoir eu des enfants ? La prise de poids et l'élargissement du bassin rendent-ils le corps de la femme plus existant sexuellement ? Plus sensuel ? Met-il plus son partenaire en appétit sexuel ? Soulève-t-il plus les désirs amoureux? Est-il plus esthétique qu'avant ?

Exemple du corps typique d'une femme qui a eu des enfants.

La réponse à ces questions diffère en fonction des points de repères qu'on choisit de prendre.

Ainsi, il y a deux points de repères qui s'opposent, soit ceux socioculturels et ceux sociobiologiques. Les points de repères socioculturels s'associent aux concepts de croyances, de valeurs et de modes. Tandis que les points de repères sociobiologiques s'associent aux concepts de l'observable, du spontané, de l'involontaire et de l'instinctif. En d'autres mots, c'est le rationnel qui s'oppose aux pulsions et aux émotions.

La vraie vie, les vraies choses de la vie sont très souvent très différentes de ce que dans la société on prétend qui se passe. Vivre en société, c'est vivre dans le paraître. Pour bien paraître, il faut adopter les valeurs et les modes qu'on nous impose. La société nous empêche d'être ce que nous sommes vraiment. Ce que nous sommes vraiment, c'est ce que nous ne pouvons pas être autrement.

Vous devez cacher votre vraie nature afin de passer inaperçue dans ce monde de conformités. Ainsi, si vous ne faites pas d'efforts pour être mince, vous devez au moins cacher vos rondeurs.

Une femme qui tient compte seulement des points de repères socioculturels pour se faire une opinion sur sa beauté physique, est une personne trop conformiste. Une telle femme a de très fortes chances de devenir une obsédée par la minceur et de développer un désordre alimentaire.

La société a choisi la minceur comme critère de beauté pour se donner un point de référence pour juger et mater les femmes. La minceur est un instrument de jugement, de ségrégation, d'exclusion et d'oppression.

Vous retrouvez les points de repères socioculturels dans votre environnement. Ils vous apparaissent dans les regards de ceux qui vous entourent, à la télévision, dans les revues, dans les journaux, au cinéma et dans les livres.

Tandis que, vous retrouvez les points de repères sociobiologiques à l'intérieure de vous. Les points de repères sociobiologiques correspondent à vos réactions émotionnelles. Juger de votre apparence physique en utilisant les points de repères sociobiologiques, c'est prendre conscience des émotions que votre corps vous fait vivre. Si votre corps vous fait vous sentir bien, si votre corps vous fait vivre des moments de plaisirs, si votre partenaire prend du plaisir à toucher et caresser votre corps. Vous pouvez conclure, qu'il est très bien comme il est. Qu'il est beau, sensuel et sexé.

Comme le contexte socioculturel actuel est anti-rondeurs, vous devez vous en dissocier complètement. Pour ce faire, fiez-vous seulement à votre vécu émotionnel pour vous rassurer sur votre beauté et développer votre autonomie psychologique. Ainsi, n'attendez pas que la société vous donne la permission de vous sentir belle, cela n'arrivera pas.

Pour ce qui est des hommes, sociobiologiquement parlant, leur pulsion sexuelle est naturellement dirigée vers les rondeurs féminines, vers un corps mature. La maternité fait mûrir le corps de la femme. Un corps plus mature, plus en rondeurs stimule plus intensément la pulsion sexuelle de l'homme. Et d'autre part, l'homme en devenant père accorde plus importance à sa partenaire. La parentalité renforcit le lien émotionnel/amoureux.

Conclusion, dans le regard de l'homme, sa femme est plus belle et plus existante sexuellement. Car, c'est part ce que la femme fait vivre émotionnellement à son partenaire, que celui-ci la trouve belle, sensuelle et appétissante sexuellement.

Dixie Chick est plus belle maintenant et ne doit pas faire quelque chose pour perdre du poids.

Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2001, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.