La malbouffe dommageable, même à l'occasion
Journal La Presse du jeudi 24 avril, 2007 p.A19

Sujet: La démagogie scientifique

On peut y lire:

Manger un hamburger dégoulinant de gras ne fait pas de tort, une fois de temps en temps? Pas si sûr... 

Une équipe de chercheurs canadiens s'est intéressée aux effets de la consommation occasionnelle d'aliments très gras. Elle a conclu qu'un seul repas gras a des effets sur le rythme cardiaque et la pression artérielle.

Plus de 30 volontaires, tous des jeunes dans la vingtaine, en excellente santé, ont mangé des déjeuners très gras ou, au contraire, contenants très peu de matière grasse. Un déjeuner chez MCdonald's d'un côté; des céréales avec du lait, des barres de céréales et du yogourt sans gras de l'autre. Les deux menus contenaient le même nombre de calories.

Réactions cardiovasculaires

Deux heures après leur déjeuner, les jeunes ont dû faire des tests orchestrés par les chercheurs de l'université Calgary. Ils ont subi des épreuves mentales et physiques. On leur a notamment demandé de faire un discours sur un sujet très émotif, de faire des calculer mathématique et de mettre le bras dans l'eau glacé. Les membres du groupe qui avait déjeuné chez Mcdonald's avaient des réactions cardiovasculaires plus vives. Leur pression artérielle avait augmenté et leur rythme cardiaque s'était accéléré.

N'est-ce pas normal si leur système était déjà occupé à digérer tout ce gras ? «Deux heures après le repas, normalement, la digestion est terminé », répond le Dr Tavis Campbell, auteur principal de la recherche.

« On dit pas qu'il ne faut jamais manger des repas riches en gras, poursuit-il. Il n'y a rien de pire que d'interdire quelque chose à quelqu'un qui en a envie. Mais, maintenant, on sait qu'un seul repas cause des réactions physiques. Et comme on sait que les canadiens mangent en moyenne trois fois pas semaine dans un service de restauration rapide, il faut connaître les effets sur le coeur et la pression d'un tel régime. »

Mon commentaire

Tout pour discrédité la malbouffe! 

Une recherche d'une pareille malhonnête scientifique, ça ne ce voit qu'avec les intégristes anti-obésité. Car, ils ne font pas de la recherche pour faire avancer les connaissances, mais pour intimider, impressionner et manipuler les gens. Ils se fabriquent des arguments de toutes pièces pour forcer les gens à changer leur comportement alimentaire.

Vouloir contrôler le comportement des gens, ça ne peut pas être la mission d'un scientifique. Mais, cela peut-être la mission que se donnent les politiciens, les philosophes ou le théologiens.

Pour imagée un repas très gras, pourquoi mentionner le nom d'un commerce ? Pour une recherche avec une prétention scientifique, ça ne fait pas sérieux une seconde. Démoniser une chaîne de restaurants, ça ne sert à rien. Démoniser une chaîne de restaurants dans le but d'endiguer la prétendue épidémie d'obésité, c'est imbécile. Ça démontre qu'ils ont surtout développé la science de la manipulation des esprits qu'autre chose. Ce qui est totalement inacceptable. 

En partant, la prémices de la recherche, « manger du gras nuirait-il au bon fonctionnement du coeur ? », ne tiens pas la route. Cela ne valait pas la peine d'essayer de répondre à cette question, car c'est l'évidence même que c'est non. 

En effet, le gras dans l'alimentation est essentiel à la survie de l'organisme humain. Il fournit de l'énergie et transporte les vitamines liposolubles entre autres. Le gras est la base de la survie de notre organisme. Car, il constitue la plaque tournante du système énergétique. La principale tâche du foie est la digestion du gras. De plus, le foie avec l'insuline transforme le glucose (les sucres) et les protéines en triglycérides (gras). En d'autres mots, tout ce que l'on mange se transforme en gras. Alors, si le corps humain est conçu pour la métabolisions du gras pourquoi causerait-il des problèmes cardiaques ?

Après cela, ils vont essayé de démontrer que manger de la malbouffe provoque la dépression nerveuse, provoque l'insomnie, rend infertile, cause l'impuissance chez l’homme, rend sénile et quoi encore ?

Complément d'informations:

L'histoire

Cette recherche a été fait par un psychologue spécialiste dans le comportement Dr Tavis Campbell. Ce qui valide mon opinion.

Single fatty meal drives up blood pressure

Just one fatty meal can stress the heart

Calgary study shows high-fat meal had immediate effect on subjects' readings

Côté manipulation des esprits

Halte à la malbouffe à l'école  

Comparativement à leurs parents les enfants obèses vivrons moins longtemps  

Les intégristes anti-obésité utilisent les techniques de manipulations

La propagande

Médias : Manipulation de l’opinion

Les intégriste anti-obésité savent manipuler les médias

Radio-Canada ne respect pas leurs normes journalistiques avec le loby anti-obésité

Les stratégies et les techniques des Maîtres du Monde pour la manipulation de l'opinion publique et de la société...

La désinformation

La formation des croyances et le politiquement correct (On comprend aussi le rôle essentiel de la rhétorique dans le débat sur les risques de santé puisqu'il s'agit de persuader non pas par la raison puisque chacun est rationnellement ignorant, mais par l'émotion.) (En effet, l'art de la dramatisation implique de biaiser la perception. Biaiser la perception implique souvent de jouer sur la peur, d’où l'usage intensif de sophismes "ad odium". ) (L'intimidation ou la stigmatisation font aussi partie de cette technique de formation des croyances.) (Elle permet d'expliquer qu'une fois la cascade enclenchée le combat des activistes se fait pour barrer toute information dans le public qui pourrait renverser celle-ci dans le sens contraire à ce qu'il considère être la "vérité".) (Ces auteurs envisagent la création d’une agence scientifique capable d’évaluer la nature réelle des risques relatifs ainsi que le coût d’opportunité de la réglementation pour prévenir ces risques.)

Plus

La malbouffe, c'est très bon pour la santé.


Les sujets précédents :
Un richissime médecin a mis en vente son vaste domaine des Cantons-de-l’Est
Le culte de la minceur à la télé québécoise
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2007, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.