Ronfler peut s'avérer risqué
Journal de Québec du samedi 20 décembre 2003 page 23

Sujet: Le ronflage la nouvelle pandémie 

On peut y lire  :

Melbourne, Australie (AFP) Les personnes qui ronflent sont plus exposées aux maladies cardiaques que les autres, a révélé hier une étude australienne.

Les médecins du centre des troubles du sommeil de l'hôpital Alfred de Melbourne ont réaffirmé le lien entre le ronflement et les maladies cardiaques en conduisant une étude sur les apnées du sommeil. 

Cette étude, portant sur 40 patients, a mis en évidence que le port d'un masque pour pomper l'air dans le nez et éviter les ronflements réduisait de manière significative le risque d'attaque cardiaque.

Le professeur Matthew Naughton, responsable de ce programme de recherche, a indiqué que le ronflement pouvait être un problème aussi sérieux que le tabac ou le diabète, en tant que facteur de risque pour les maladies du coeur. "Depuis un certain temps maintenant, nous avons observé que les gens qui ronflent souffrent généralement de maladies cardiaques et là nous avons démontré qu'en traitant le ronflement, ces maladies s'amélioraient", a-t-il déclaré.

Mon commentaire

Qu'est-ce qu'on fait de l'obésité, se diront les intégristes anti-obésité. Les enfants commencent à ronfler de plus en plus jeune. Le nombre d'enfants atteints du ronflage augmente sans cesse. Il faudrait poursuivre les fabricants de matelas pour les tenir responsables du ronflage. 

De plus, il faudrait une loi obligeant les fabricants de matelas d'inscrire un avertissement sur leurs matelas, qui serait : « Si vous vous endormez vous risquez de ronfler.» Pire, il faudrait enseigner aux gens comment ne pas dormir. Dormir, de toute façon, est une perte de temps.

Par conséquent, il faudrait faire payer plus d'impôt aux gens qui ronflent. La société n'a pas à payer pour ceux qui se complaisent dans le vice du sommeil. En effet, des gens qui se laissent aller au sommeil, sont des gens irresponsables. Non vraiment, je vous le dis, dormir est une manque de fierté. Tous ceux qui ronflent la nuit devraient être montrés du doigt publiquement.

Sérieusement, j'ai choisi cette dépêche pour faire ressortir que l'embonpoint est le seul facteur de risque possible pour le développement de maladies dont son traitement est dogmatique. Les personnes qui font de l'embonpoint, sont des personnes qui sont dans le péché. Et, les intégristes anti-obésité sont des directeurs de conscience.

Complément d'information :

Moral

Encadrement clérical et vie religieuse dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, 1820-1875 

Pouvoir, contrôle social et vie quotidienne à Saint-Hilarion 1870-1925 

Autre

allAfrica.com: Ile Maurice: Ronfler aggrave les risques cardiaques

The World Today - Study finds link between snoring, heart disease

ADVANCE for Sleep | Editorial


Les sujets précédents :
Anorexie une question de poids
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2003, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.