Une vaste étude américaine passe les régimes amaigrissants dans le broyeur
Journal de Québec du jeudi 11 janvier 2001 p.21

Sujet:Un article contradictoire

On peut y lire:

Washington (AFP) -- La plupart des régimes amaigrissants son inefficaces à long terme et font perdre plus d'eau que de graisse, fait état un rapport gouvernemental américain, qui présente un pavé dans la mare dans un pays menacé par l'obésité et obsédé par le poids.

Les différents régimes alimentaires proposés aux Américains, de celui du Dr Atkins à celui du Dr Dean Ornish en passant par les Weight Watchers, ont été passés en revue par le département de l'agriculture, qui a compilé les travaux de recherche réalisés sur leurs effet.

La conclusion générale de ce rapport est que les personnes consommant "peu de graisses et beaucoup de glucides (...) ont le plus de chances de maintenir leur perte de poids.

Les recherches ont surtout montré, selon le département de l'Agriculture (USDA), que "c'est le total de calories consommées plutôt que la quantité de graisses, de glucides et de protéines absorbés (les composants d'un régime diététique) qui est l'élément majeur pour perdre du poids".

Cette prise de conscience a provoqué une multiplication des salles de sport et, signale l'USDA, une floraison de nouveaux régimes dont "l'efficacité et la sûreté n'ont pas été testées de manière satisfaisante".

Le rapport note ainsi que "la prolifération des livres sur les régimes alimentaires est absolument phénoménale" : l'USDA a trouvé, dans Internet, 1214 titres en tapant "perte de poids", dont 58% avaient été publiés au cours des deux dernières années.

L'autre problème soulevé par rapport est le manque d'assiduité des personnes cherchant à maigrir.

Tous les régimes (...) conduisent à une perte de poids, reconnaît l'USDA, mais attention: "Il est important de souligner que la perte de poids n'est pas la même chose que son maintien" à un niveau satisfaisant, ce qui requiert un régime adéquat et un travail de longue haleine.

Mon commentaire

Un merveilleux titre mais suivit d'un texte qui ne décourage pas les personnes à vouloir suivre un régime pour perdre du poids. Ce titre nous laisse penser que les régimes amaigrissants ne fonctionnent pas et dans le texte on nous fait comprendre que c'est de la faute des personnes, s'ils ne fonctionnement pas.

J'ai été sur le site web du journal USA TODAY et j'ai compris que le titre de cette dépêche ne reflète pas la vraie histoire. En fait, l'USDA n'a pas encore fait de conclusion sur les régimes, parce qu'ils n'ont fait que l'annonce d'une étude qu'ils vont faire sur ce sujet. Elle aura pour but d'aider les gens à prendre une bonne décision.

L'USDA semble en faveur des diètes, en faveur de la dramatisation de l'obésité et en faveur l'approche moralisatrice. Ainsi, comme les personnes qui font de l'embonpoint sont dans le péché, il ne faut surtout pas qu'elles abandonnent l'idée de perdre du poids. Cela, afin de sauver leur âme et pour que les portes du paradis leur soient ouvertes.

Pour moi, nous n'avons pas besoin de faire une étude sur ce sujet. Car, tout le monde sait depuis longtemps, que les régimes amaigrissants ne fonctionnent pas et surtout les pédeleurs de minceur. En effet, ils savent très bien que maintenir le poids perdu est impossible. Ils utilisent cette réalité inexorable à leur propre profit.

En d'autres mots, si les régimes amaigrissants fonctionnaient, en ce sens que les gens perdraient une fois pour toutes du poids : "tu fais le régime des Weight Watchers une fois et tu ne reprendras plus de poids le reste de tes jours", ils ne feraient pas fortune. Ces gens sont malhonnêtes, parce qu'ils misent sur le fait que leurs clientes reviennent les voir régulièrement. Un régime amaigrissant, c'est toujours à reprendre.

Le phénomène du yo-yo se retrouve, être ce qui est payant pour l'industrie de l'amaigrissement.

La position la plus intelligente à prendre, c'est d'aider les femmes à apprendre à apprécier leur corps comme il est et les encourager à adopter de saines habitudes de vie pour être en santé. Se préoccuper de son poids et faire des restrictions alimentaires successives, ne sont pas des habitudes de vie saines. Elles nuisent beaucoup à la santé.

D'ailleurs, la santé passe avant tout par la santé mentale. La femme pour être saine mentalement, elle se doit d'apprécier ses rondeurs. Avoir des rondeurs, c'est un signe d'une bonne santé.

Régimes : pour en finir avec les charlatans !


Les sujets précédents :
Diet with the stars - loseweightlookgreat
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2001, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.