Chirurgies contre l'obésité morbide: Québec investit à l'hôpital Laval pour réduire l'attente à deux ans
Journal Le Soleil, vendredi 14 juillet 2009 page 11

Bariatrique

Sujet: Plus de charcutage

On peut y lire:

(Québec) Québec investit à l'hôpital Laval dans l'espoir de réduire de moitié l'attente de quatre ans pour bénéficier d'une chirurgie contre l'obésité morbide. Mais il manque de personnel pour profiter à plein temps du nouveau bloc opératoire.

Les 1,2 million $ investis pour équiper la salle d'opération devraient néanmoins permettre aux six médecins spécialistes d'augmenter la cadence, se réjouit leur chef, le Dr Simon Biron. Une centaine de patients supplémentaires devraient, déjà en 2009-2010, profiter de la convoitée chirurgie. Total : environ 435 vies révolutionnées. D'ici deux ans, ils escomptent en secourir plus de 600.

Les chirurgiens pourraient en traiter bien plus, note le Dr Biron. Le nouveau bloc sera toutefois partagé entre les chirurgies contre l'obésité et celles contre le cancer du poumon. En plus, il faudrait attirer plus d'infirmières, d'inhalothérapeutes et de psychologues afin d'appuyer les chirurgiens bariatriques de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, l'hôpital Laval pour les intimes. Ceux-ci seraient alors en mesure d'opérer 1200 malades chaque année.

Des «malades», les obèses morbides? Il s'agit bel et bien d'«une maladie héréditaire métabolique», insiste le Dr Picard Marceau, un des pionniers de la chirurgie bariatrique. Une «maladie exécrable» n'ayant rien à voir avec le manque de volonté des patients. «On ne devient pas obèse morbide parce qu'on ne joue pas au tennis.»

Content que l'expertise de l'hôpital Laval obtienne une reconnaissance, le Dr Marceau a toutefois profité de la présence du ministre de la Santé, lundi, pour dénoncer le manque de services offerts hors de Québec et de Montréal. «Il n'est pas normal que les gens de Chicoutimi, Rimouski et Gaspé soient obligés de venir subir leurs traitements ici.» Les équipes médicales des régions devraient recevoir les fonds nécessaires, clame-t-il.

Estomac rapetissé, intestin modifié

La chirurgie bariatrique ou chirurgie de l'obésité permet à des personnes vivant avec un surplus de poids considérable - des centaines de livres - de retrouver une vie saine.

Plusieurs techniques opératoires existent. À l'hôpital Laval, les médecins rapetissent l'estomac et modifient l'intestin, vulgarise le Dr Stéphane Lebel, un des six chirurgiens bariatriques. Le système digestif ainsi réduit de moitié s'adapte afin de mieux digérer les aliments.

Mon commentaire

« L'obésité une maladie »: quelle belle affirmation ironique de leur part, s'il en est une. Si l'obésité est une maladie de quel type de maladie est-ce? Une maladie qui s'attrape du genre bactérie ou virus ? Une maladie provenant du mauvais fonctionnement d'un organe du corps ? Évidemment, c'est aucune de ces réponses.

L'embonpoint est une caractéristique physique déterminée à 100% par la génétique. Le poids corporel peut-être un facteur de risque pour certaines maladies comme les yeux bleus et la peau blanche qui augmentent le risque de cancer de la peau. Est-ce qu'avoir les yeux bleus et la peau blanche constitue une maladie? Non, pas plus qu'être de forte taille peut l'être.

Est-ce que l'obésité est une maladie du mauvais fonctionnent de l'estomac et du petit intestin ? Si oui, il serait valable de faire une chirurgie pour rétablir leur bon fonctionnement. Mais ce n'est absolument pas le cas ici. On s'attaque à des organes sains qui fonctionnement très bien. Cela, juste pour empêcher les personnes de manger ou pour réduire leur apport alimentaire.

Est-ce qu'on crève les yeux des voyeurs ? Est-ce qu'on coupe les cordes vocales de ceux qui parlent trop? Non. Pourquoi alors s'en prendre aux personnes dont on prétend qu'elles mangent trop en réduisant le volume de leur estomac ?

Il n'y a pas de maladie attribuable au poids corporel. Même les personnes légères et délicates peuvent souffrir de diabète de type 2, de l'apnée du sommeil et d'une maladie cardiaque.

Il n'existe pas d'opération chirurgicale qui empêcherait de développer des maladies. Habituellement, la chirurgie est curative et non préventive.

Est-ce que ce sera payant pour le gouvernement libéral du Québec de fléchir devant la pression de ces médecins qui veulent s'amuser à mutiler plus de femmes en prétendant améliorer leur santé ?

Le gouvernement, avant d'investir de l'argent dans quelque chose, se doit de s'informer correctement. Connaître les différentes opinions, provenant des gens qui sont pour et de ceux qui sont contre. Qui d'autre, que moi, diffuse publiquement une opinion contre au Québec ?

Le gouvernement libéral manque d'initiative et de sérieux dans ce dossier. Il se dit bêtement que, si personne au Québec ne dénonce publiquement cette mutilation physique, c'est qu'il y aurait une unanimité en sa faveur.

En fait, les femmes rondes sont considérées comme une sous-classe d'humains dans la société. Par conséquent, la société ne se préoccupe pas de leur bien-être; qu'elles meurent par où elles ont péché (la gourmandise), on s'en fout complètement. Que la chirurgie bariatrique soit une bonne idée ou pas on s'en fout. Qu'une « grosse » meure ou souffre, on s'en fout complètement.

Complément d'informations:

L'histoire

Chirurgies contre l'obésité morbide: Québec investit à l'hôpital Laval pour réduire l'attente à deux ans

Lueur d'espoir pour les Québécois atteints d'obésité morbide

Reportages télévisés - Inauguration d'une nouvelle salle d'opération

La chirurgie qui rend malade

Malgré tout, certaines carences peuvent se manifester. Ainsi, la femme de Louis est passée de la taille 26 à la taille 12, mais elle souffre d'ostéoporose et se sent fatiguée.

Le drame de l'obésité morbide

Le cas du Dr Simon Biron

"La chirurgie est une intervention de dernier recours", précise le Dr Simon Biron, chirurgien à la Faculté de médecine de l'université Laval.

Le très maigre Dr. Simon Biron

Le cas du Dr Picard Marceau

"Le Dr Biron parle de maladie héréditaire et le Dr Marceau d'augmentation du nombre d'obèses morbides à cause de l'environnent, c'est contradictoire

Il suggère aux femmes de se faire brocher l'estomac pour éviter d'avoir des enfants obèses, méchante absurdité Aucune crédibilité aucune

Autres

Mise en demeure de Dr Gaétan Barrette

DJ AM (nee Adam Goldstein) was found dead in his NYC from gastric bypass surgery  

Seriously ill after gastric bypass, Turlock mom finds hope

Fear of bariatric surgery on the rise

Post-Bariatric Surgery Liver Disease Investigated

Bariatric Surgery and Death Rate - Complications Include Vomiting

Annisha Murray (21) died 8 days after having gastric bypass surgery in Mexico

La chirurgie de l'obésité fragiliserait les os

Encore grosse, malgré sa chirurgie bariatrique

Chirurgie bariatrique les Ontariens avant nous

Si c'est si bon que cela, pourquoi le Dr Gaétan Barrette ne s'est pas fait brocher l'estomac ?


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2009 Les Éditions de la femme Tous droits réservés.