Obésité : les médecins incapables de combattre le fléau
Journal La Presse du mercredi 2 octobre 2002 p. B4

Sujet:Aveu à se rappeler

On peut y lire:

L'épidémie d'obésité qui sévit actuellement au Canada ne se réglera pas dans les cabinets des médecins, mais dans les parcs, le arénas et les gymnases du pays. Les médecins estiment que la science est incapable à l'heure actuelle de combattre le fléau et qu'il est du ressort des individus de modifier leurs habitudes de vie afin d'éviter de souffrir d'un excès de poids.

C'est ce qu'a affirmé hier Marc-André Lavoie, cardiologue à l'institut de cardiologie de Montréal (ICM) dans le cadre d'une présentation qui soulignait le 35e anniversaire de Centre Épic, le centre de prévention et de réadaptation de l'IMC. 

« Toutes sortes de médicaments ont été utilisés au cours des dernières décennies pour tenter de guérir l'obésité, mais les cas de guérison ont été extrêmement rare, a-t-il rappelé. Le problème de l'obésité doit être traité à la source et ce ne sont pas les médecins qui sont le mieux placés pour y arriver, » Le Dr Lavoie a souhaité voir une augmentation du temps consacré à l'éducation physique dans les écoles. De plus, il croit que les Québécois devraient varier davantage leur menu afin d'y inclure plus de légumes, de fruits et de poissons.

Mon commentaire

Il ne faut pas être en conflit d'intérêt pour énoncer la vérité. Vérité, que je diffuse à travers mon site web. Cette vérité étant qu'il n'existe aucun moyen de perdre du poids vous permettant de ne pas le reprendre par la suite. Il n'y a aucun régime amaigrissant, aucune diète, aucune technologie, aucun médecin, aucune technique de motivation par le groupe, aucun produit naturel, aucun médicament et aucune chirurgie (brochage d'estomac) qui fonctionnent.

Cela sert à rien d'avoir une association de médecins traitant l'obésité. Cela sert à rien d'investir de l'argent dans la recherche pour la prévention de l'obésité car les "solutions" sont déjà trouvées, il suffit d'insister les gens à faire plus d'exercice physique, de bien manger, d'augmenter le nombre d'heures de cours d'éducation physique à l'école, etc.

L'autre partie de la vérité qui n'a pas été mentionnée, c'est que peu importe votre poids corporel, vous pouvez être en bonne santé si vous adoptez des bonnes habitudes de vie et alimentaire. Toutes les personnes ne sont pas faites pour avoir un corps mince et athlétique (respect de la diversité morphologique). Finalement, les femmes ont le double du pourcentage adipeux à comparer aux hommes. Une caractéristique morphologique et physiologique qui est nécessaire pour leur capacité reproductive. 

Alors, si un médecin vous suggère de suivre un régime amaigrissant, vous propose de suivre la méthode de Montignac, d'aller chez les Weight Watchers, de subir un brochage d'estomac, etc, c'est un incompétent. Oubliez l'idée de perdre du poids, faites ce qu'ils faut faire pour être en bonne santé mentale et physique, point final. 

Complément d'information

Cyberpresse | Obésité: les médecins incapables de combattre le ... 
Institut de cardiologie de Montréal (ICM)


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2002, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.