Non aux repas équilibré à la cantine! 
Journal de Québec du dimanche 2 octobre 2005 p. 28

Sujet:L'insensé amène toujours à la révolte

On peut y lire:

BRISTOL, Angleterre (AP) - Vent de révolte chez les écoliers de Bristol, dans le sud-ouest! de l'Angleterre. Motif de la grogne: l'arrivé de repas plus sains et équilibrés à la cantine. Plus de 50 élèves de l'école primaire Christ The King ont déjà signé une pétition pour exiger le retour des hamburgers et des frites au réfectoire. Depuis la rentrée des classes, l'école tente de faire avaler aux enfants des spécialités aussi délicieuses que des currys de lentilles avec du riz ou un gratin aux deux haricots accompagné de salade verte et de garlic bread (pain frit fricoté à l'ail)...

Mon commentaire

André Chagnon désire mettre 400 millions de dollars pour essayer que les enfants et les ados arrêtent de manger des frites, des hamburgers, des hot-dogs, des rondelles d'oignon, des pizzas, du poulet frit, des mets chinois, du spaghetti, du pâté chinois, du pâté à la viande, etc. En fait tout ce qui est considéré comme très calorique. D'ailleurs, c'est ce qui est mentionné dans le rapport Perreault.

Pour eux, il faut éloigner les restaurants de fast food des écoles. Il faut contrôler chaque calorie que les ados bouffent. Après, le contrôle dans les écoles, ils créeront des polices de la malbouffe qui iront fouiller dans le frigo des gens pour vérifier ce qu'ils mangent. Le «Big brother is watching you» disait Georges Orwell. Avec 800 millions de dollars dans la prévention de l'obésité, il y a juste un pas à faire vers un contrôle parfait du gouvernement sur la population.

En effet, vouloir contrôler l'opinion des gens est une chose, mais vouloir contrôler ce que les gens mangent, c'est autre chose. En effet, cela signifie contrôler un aspect  personnel et intime des gens. Cela est pire que ce que Georges Orwell avait imaginé. Car cela serait le paroxysme de l'interventionniste qu'un gouvernement pourrait faire.

Si le gouvernement va plus loin que juste informer les gens sur le comment adopter de bonnes  habitudes de vie. S'il commence à vouloir contrôler ce que mange les gens en mettant une taxe sur la malbouffe, en l'interdisant à l'écoles et en mettant en application tous les recommandations du rapport Perreault. Les gens vont se révolter. 

De plus, il est complément absurde d'essayer d'empêcher les jeunes d'ingérer des calories. Car, ils sont en période de croissance. Ils sont très actifs physiquement et intellectuellement. Ils ont besoin de beaucoup de calories. Par conséquent, il est normal qu'ils soient attirés par la nourriture qui en contient beaucoup et ils vont se révolter aussi si on en leur prive. 

Moins de calories, cela signifie retard de croissance et baisse du développement intellectuel des jeunes. Moins de calories, signifie aussi  plus d'anxiété, plus d'état dépressif, plus de découragement.

En conclusion, la lutte contre l'obésité est inutile et très nuisible.

Complément d'information

L'histoire

Non aux repas équilibrés à la cantine

Drôle de planète

School Of Christ The King Catholic Primary School

Pupils revolt over new healthy food menu

Kids fight against healthy food

Obésité : on demande à Québec de taxer les contribuables

Les villes pourraient contribuer à la lutte contre l'obésité

Le Pr. Claude Got veut interdire la publicité des produits agro

Richard Legendre contre la malbouffe à l’école

Québec évaluera la possibilité de bannir la malbouffe

Les écoles saines forment les esprits sains

Vice-rectorat exécutif

Critique

revient ni plus ni moins à s'arroger le droit illimité de se mêler de la vie privée des gens

Fat check Jacob Sullum

CBC News: US columnist says some Canadians 'prefer to be fat'

The Link | Junk food to be taxed as Canada tackles obesity? 

CANOE -- CNEWS - Media News: Videotron owner joins child obesity fight 

Jacob Sullum -- Reason magazine

Faut-il taxer la malbouffe? - La tyrannie de la «santé publique

Ailleurs

Subventionner les aliments sains pour lutter contre l'obésité

La malbouffe

Trompées de cibles

La malbouffe pourrait être interdite dans les écoles

La démagogie de la malbouffe

Elle était encore en couches pour sa première frite  


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

[Accueil] - [Contact]

Copyright © 2005, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.