Obésité : la malbouffe à l'école accusée injustement?
Journal le Devoir 14 septembre 2005 p.?


Sujet:Justement

On peut y lire :

Une vaste étude conclut que les machines distributrices n'ont qu'un impact marginal sur  l'embonpoint des enfants

Les personnes en guerre contre l'obésité à l'école se sont visiblement trompées de cibles : les distributeurs de boissons gazeuses tout comme la malbouffe qui y prolifèrent ne seraient en effet pas à l'origine de ce fléau. Les véritables coupables? Le manque d'activité physique, la pauvreté et les mauvaises habitudes de vie inculquées à la maison, conclut une étude exhaustive dont les résultats ont été publiés hier dans le Journal de l'Association médicale canadienne.

«C'est une étude très intéressante et très bien faite, a résumé hier en entrevue au Devoir Dominique Garrel, directeur du Département de nutrition de l'Université de Montréal. Les résultats sont surprenants, car ils exonèrent la malbouffe à l'école et les boissons gazeuses comme facteurs significatifs de l'obésité.»

Mon commentaire

Cette étude démontre que les intégristes anti-obésité s'amusent à exagérer pour impressionner les gens. Ils sont des spécialistes des dérapages contrôlés. Ils vont jusqu'à dire qu'il faudrait changer l'urbanisme des villes pour éloigner les restaurants de fast foods des écoles pour forcer les étudiants à manger de la crème budwig.

L'expression «environnement obésigène» constitue une manifestation de leur psychose. Les intégristes anti-obésité fabulent à force de se river les yeux sur un problème qu'ils ont créé de toutes pièces. Ils finissent par le voir 100 fois plus grave qu'il ne l'est vraiment. L'urgence d'agir, fait partie d'une série de leurs recommandations pour lutter contre ce problème, qui n'a pas d'allure. Faire une psychose, c'est faire et penser des choses qui sont déconnectées de la réalité.

L'exemple d'un comportement psychotique est quelqu'un qui croit que le sucre est pas bon pour la santé. Celui-ci devient maniaque à chercher partout où pourrait se retrouver du sucre. Il s'arrange pour éviter les environnements sucrogènes. Ainsi, il éviter d'aller chez des personnes qui boivent des boissons gazeuses pour ne pas être tenter d'en boire. Ça devient une obsession. Il va acheter tous les livres qui démonisent le sucre. Il va essayer de convertir ses proches aux vertus de ne pas manger du sucre, etc.

Pour les intégristes anti-obésité, leur psychose leur fait conclure toutes sortes de choses. Ainsi, voir qu'un seul enfant rond se promenant tout bonnement dans la rue, est suffisant pour conclure à une épidémie. C'est de la généralisation exalter. À la vue de cet enfant rond, ils sont bouleversés et se disent: «nous sauverons le monde de cette épidémie». 

L'obésité, c'est un grave problème causé par le trop manger et le manque d'exercice, d'après eux. Il est facile de s'attaquer à la nourriture. En effet, comme 95 % de ce que nous mangeons contient du gras ou/et du sucre. Il est facile de rendre les gens coupables. Car, éviter de manger gras et sucré est impossible à faire. Ça, démontre qu'ils sont déconnectés de la réalité. Car, on ne peut pas arrêter de se nourrir et on ne peut pas se nourrir en évitant de manger gras et sucré.

De plus, il est facile de s'attaquer au manque d'exercice. Car, on passe la majorité notre temps assis ou coucher, par nécessité biologique. Ils s'attaquent aux consoles de jeux. et à la télévision. Pourquoi pas s'en prendre, au fabricant de fauteuils lazyboy (garçon paresseux) d'être responsable de l'augmentation de l'obésité, comme il ont fait avec les restaurants Mcdo

En conclusion les maniaques de la lutte anti-obésité, ne s'apercevoir pas à quel point ils sont ridicules.

Complément d'informations :

L'histoire

Les habitudes des élèves à l'école influencent fortement La désinformation à la sauce Radio-Canada, avoir l'esprit contradiction. Prouve qu'on peut faire faire des études pour arriver à des résultats qu'on désire obtenir.

La malbouffe:

Elle était encore en couches pour sa première frite  

La malbouffe pourrait être interdite dans les écoles

La malbouffe aussi dévastatrice que la nicotine

On continue de manger gras et sucré

Autres

Fast-food restaurants cluster around schools, USA

Fast food restaurants often located near schools, study shows

Richard Legendre veut sortir la malbouffe des écoles

Bataille contre la malbouffe

Junk Food Availability in Schools Raises Obesity

California bans soda in public high schools - Diet & Fitness

Heart Info - Sodas Keep Child Obesity Soaring 

Critique

Soft drinks in schools aren't to blame for obese children

Soda Bans Flattened By Science


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2005, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.