Mitsou lève le voile sur son obsession minceur
Le Journal de Québec Arts Et Spectacles, jeudi 3 avril 2014, p. 41

Mitsou

Sujet:De la haine de soi à la haine des autres

On peut y lire:

Régimes draconiens, liposuccion, évanouissements... pour la première fois, Mitsou témoigne des pressions qu'elle subit depuis son tout jeune âge pour perdre du poids et correspondre aux «standards de beauté irréalistes» véhiculés dans les médias.

Dans un touchant billet publié sur son site web, l'animatrice lève le voile sur ses tourments intérieurs, méconnus du grand public. Sex-symbol par excellence des décennies 1980 et 1990, Mitsou cultivait une dangereuse obsession minceur.

L'artiste de 43 ans raconte en détail comment son obsession a grandi en début de carrière. «Je fais un vidéoclip. Je lis les premiers articles à mon sujet. Ils ont tous un dénominateur commun: les adjectifs «pulpeuse », voluptueuse» ou «ronde». C'est écrit noir sur blanc. J'ai 17 ans. Je pèse 116 lb. Cent seize livres!» écrit-elle. Mitsou poursuit en énumérant ses tentatives de perte de poids: «Régime après régime, année après année, jusqu'à m'évanouir la veille d'une perfo à Ad Lib, déshydratée, sur le plancher froid de ma salle de bains, rien n'y fait. Faudra passer au bistouri.»

Subie peu de temps après cet incident pour le moins inquiétant, sa liposuccion ne donne pas les résultats espérés: «Ma taille est quasiment restée la même, mon ventre aussi. Celui que tout le monde aime, mes soeurs, ma mère, mes chums, sauf moi.» Mais en pleine télé, on lui dit qu'elle a perdu son «gras de bébé».

UN COMBAT ÉTERNEL

En entrevue au Journal de Montréal, Mitsou dit avoir écrit son texte après avoir entamé la lecture du livre «La revanche des moches» de Léa Clermont-Dion. En 2012, cette dernière lui avait demandé de participer au projet, qui recueille les témoignages de plusieurs personnalités sur les standards de beauté. Mais Mitsou avait décliné son invitation. «Je n'étais pas prête à m'ouvrir de cette façon», admet- elle.

Mitsou souhaite que son témoignage inspire d'autres personnes aux prises avec des problèmes d'image. Selon elle, les personnalités publiques ont un rôle à jouer dans cet «éternel combat».

«Plusieurs femmes vont dire en entrevue qu'elles n'ont pas peur de vieillir, qu'elles ont accepté leur corps, qu'elles aiment leurs courbes... C'est parfois un moyen de passer rapidement au sujet suivant. Elles se cachent derrière une réponse politically correct. J'ai fait la même chose. On veut être des modèles. Mais en disant que tout est beau, que tout est parfait, on peut aussi faire le contraire. On peut heurter celles qui ont du mal à s'accepter.»

Abondamment partagé sur Twitter et Facebook, le billet de Mitsou paraît deux semaines après celui d'une autre animatrice, Saskia Thuot, qui dénonçait un commentaire désobligeant sur son apparence physique.

«Si 52 % des filles commencent un régime avant l'âge de 14 ans, si 62 % des Québécoises ressentent des pressions pour perdre du poids, le temps est venu de diriger le micro, la caméra ou l'écran d'ordi sur un mouvement libérateur, celui du partage», conclut Mitsou.

Mitsou minceur

Mon commentaire

Mitsou à partir de la pression qu'elle a subie pour qu'elle demeure mince. Elle est passée à la haine de ses rondeurs et puis par la suite à la haine des femmes rondes.

En effet, dans le mot de l'éditrice de la revue clin d'oeil d'octobre 2002, elle écrivait

« pourquoi il n'y a pas de rondes dans les magazines? Deuxièmement: nous-mêmes. J'ai bien dû admettre, chiffres à l'appui, que nous refusons d'acheter les magazines qui montrent des belles trop en chair. Les grosses, ça ne vend pas! Nous refusons inconsciemment de nous associer à elles.

Il est comprenable de concevoir que les femmes qui n'aiment pas leurs rondeurs, n'aiment en voir qui ont des rondeurs dans une revue. Il est logique qu'une femme qui hait son corps n'aime pas voir une femme qui a un corps qui lui ressemble.

Se trouver belle est grandement une question de perception. Cette perception est influencée par ce qu'il se dit et que l'on voit dans les médias traditionnels. Si on associe seulement la beauté féminine à la minceur. Si on ne voit jamais de femme ronde. Si on ne parle que des trucs à faire pour perdre du poids. Dans ce contexte, cela représente un défi pour les femmes de se percevoir comme belle avec leurs rondeurs.

La société occidentale a longtemps poussé les femmes à haïr leur corps. Car des femmes mal dans leur peau, c'est payant. Pousser les femmes à haïr leur corps est un comportement antisocial.

Il n'y a pas seulement les hommes misogynes qui haïssent les rondeurs féminines, mais aussi les femmes minces qui vivent avec un sentiment de supériorité et qui se plaisent à haïr les femmes rondes. Elles utilisent leur mépris envers elles pour s'encourager à persister dans leurs restrictions alimentaires.

Mitsou haïssait tellement ses rondeurs, qu'elle a été jusqu'à aller se faire faire une liposuccion.

Les femmes qui se font faire une liposuccion souffrent d'un sérieux trouble psychiatrique. Car, c'est le paroxysme de la haine de son corps.

Mitsou n'a pas parlé de faire plus de place aux femmes de taille plus dans les médias. De la beauté des femmes rondes et tout simplement des rondeurs. Elle hait encore son corps. Elle est loin d'avoir fait une démarche pour apprendre le comment le corps, d'une femme est fait. Mitsou est loin d'être un modèle de femme positive à suivre.

Complément d'informations:

L'histoire

Mitsou

Mitsou Gélinas

Dès son jeune âge Mitsou «obsédée» par la minceur

Obsession de la minceur Mitsou lève le voile sur son obsession minceur

Chanteuse, actrice, femme d'affaires et animatrice

Mitsou - Bye Bye Mon CowBoy

Mitsou raconte son combat contre le culte de la minceur

Obsession de la minceur: merci Mitsou pour ta franchise!

Mitsou dévoile son obsession minceur

Mitsou se vide le coeur sur l'industrie de la beauté et de la minceur

La revanche des moches

Mitsou raconte son combat contre le culte de la minceur

Obsession de la minceur: Mitsou dévoile ses tourments

Autres

Mince alors! Perte de poids chez les stars

Maigrir avec Québécor

Le journal vous aide à maigrir

Les trucs minceur de 10 vedettes et leur recettes estivales préférées


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2014, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.