Mince alors! Perte de poids chez les stars
Revue Le Lundi 24 septembre 2010 p.56

Masochistes

Sujet:La flagellation publique

On peut y lire :

Chez les stars, les rondeurs sont méprisées, et la minceur, célébrée. Peu de personnalités restent insensibles aux standards de l'industrie et plusieurs s'y conforment de peine et de misère. Voici quelques-unes d'entre elles qui ont subi une transformation spectaculaire

Jennifer Love Hewitt

Un bon coup publicitaire

En 2007, la star de la série Ghost Whisperer avait fait parler d'une manière peu flatteuse à cause de ses courbes... trop rondes, selon les standards hollywoodiens. Elle avait réagi fortement sur son site internet en déclarant «Girls with butts, boobs, hips, and waist put on a bikini and stay strong.», («Les filles, si vous avez des fesses, des seins, des hanches et une taille, portez fièrement un bikini», pourrions-nous traduire librement.) « Je ne suis pas en colère pour moi, mais pour toutes les femmes qui combattent un problème d'image corporelle», avait-elle fait savoir. Un an après avoir prôné l'acceptation de son corps, elle s'est exhibée avec 20 lb en moins. Un observateur a fait remarquer que c'était un bon coup publicitaire: «Si ce n'était pas de sa nouvelle silhouette, aurions-nous parlé d'elle?»

Kelly Osborne

Métamorphosée grâce à Dancing with the stars

En 2009, les téléspectateurs de Dancing with the stars ont été témoins de la transformation de la fille d'Ozzy. La jeune rebelle a perdu pas moins de 42 lb durant la saison. Depuis que sa nouvelle silhouette attire l'attention et les éloges, elle s'est aussi offert un nouveau look. «Tout les jours, à mon réveil, je n'en reviens pas de ce qui m'arrive, a-t-elle avoué lors d'un défilé en début de l'année. Maintenant, on m'invite à des défilés de mode et on m'offre même des vêtements. Avant, je ne mentirai pas, les relationnistes des designers étaient horribles avec moi. Ils ne voulaient pas qu'on m'associe à leurs vêtements. Maintenant, c'est tout le contraire.»

La princesse Béatrice

Elle a participé au marathon de Londres

La mère de la princesse Béatrice, Sarah Ferguson, ex-porte-parole de Weight Watchers, est une habituée des régimes. Jusqu'à tout récemment, la petite-fille de la reine n'avait pas encore eu à se préoccuper de cette question. Puis, lors d'une escapade dans les Antilles, elle a été grandement embarrassée par une série de clichés peu flatteurs pris par les paparazzis. «À la suite de la publication de ces photos, j'ai trouvé les gens méchants a-t-elle avoué au Daily Mail. Le problème, c'est que j'ai peu confiance en moi. Peut-être que tout cela me donnera le coup de pid nécessaire pour maigris.» Un peu plus d'un an plus tard, elle s'est affichée tout sourire avec 20 lb en moins et, en avril dernier, elle a participé au marathon de Londres, une première pour un membre de la royauté. Les photos d'elle en bikini qui ont publiées récemment n'ont pas été accompagnées de remarques désobligeantes.

Mon commentaire

Ceci est un belle exemple d'intolérance, de jugement esthétique qui cache un jugement moral. Cela nous montre la manière dont les femmes subissent de la pression à perdre du poids. On suscite la honte chez elles pour les motiver à faire un régime. Les femmes qui sont à leur poids naturel sont traitées d'incapable. Elles manqueraient de volonté.

Nous avons tous un poids naturel qui nous est propre. Le poids naturel est celui que l'on maintient sans faire un excès d'anxiété relié au besoin de manger. Ne pas manger à sa faim ou faire des restrictions alimentaires, ça fait faire de l'anxiété, ça fait souffrir. En d'autres mots, le poids naturel est celui qu'on a quand on ne se fait pas souffrir de la faim.

Les femmes qui font un régime augmentent automatiquement leur niveau d'anxiété de base. Ce qui diminue leur qualité de vie. Elles deviennent plus nerveuses, elles manquent de patience, ont des maux de tête (migraines), de l'intolérance au froid et elles vivent des états de fatigue. Un état de souffrance qui les fait abandonner leur régime au bout d'un certain. C'est-à-dire, elles abandonnent leur diète lorsque que leur souffrance devient insoutenable.

Se faire souffrir est-il un comportement souhaitable digne de mention. Monter les femmes au rang de sainte, d'exemple à suivre, à cause de leur courage ou leur volonté d'avoir perdu du poids. C'est faire l'éloge du masochisme. Les femmes doivent se faire violence pour être considérées comme digne de respect. Les femmes qui ne font pas d'effort pour se faire souffrir de la faim sont montrées du doigt.

Ce jugement moral a un fond de moral sexuel. Les rondeurs sont trop dérangeantes, elles envoient un message sexuelle trop fort. Le jugement anti rondeurs féminines sous-entend une misogyne.

Comme dans les pays islamiques, les femmes qui ne portent pas le niqab sont battues ou punies parce que cela dérange sexuellement les hommes. Ici, les femmes qui dérangent sexuellement les hommes avec leur rondeurs. Elles sont punies pour cela, elles sont condamnées à se faire souffrir de la faim avec des régimes. L'exigence de la minceur est une violence fait contre les femmes et qui n'est pas reconnue comme tel au Québec.

Complément d'informations :

L'histoire

Testés par vos stars 35 trucs minceur

Pour être mince comme les stars - Perdez 7 lb en 7 jours

Hollywood Diets Lose 10, 20, 30 , 40 pounds or more on the same diets the star use!

5 Régimes miracles des stars

The Zone - Le régime qui fait fureur à Hollywood

Pour maigrir et garder la forme - 10 vedettes vous dévoilent leurs secrets

Diet with the stars - loseweightlookgreat

Magnifique Marina Orsini 30 lb en moins

Chantal Lacroix - Elle a perdu 10 livres

Rondeurs et punition publique


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2010, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.