Elle a subi une opération à l'estomac
"Je suis passée de la taille 24 à la taille 6!"

Revue Le Lundi du 23 juin 2001 p.?

Sujet:L'opération pour devenir anorexique

On peut y lire:

Cas vécu - Renée Audet

Malgré tous les régimes amaigrissants qu'elle a entrepris, Renée Audet voyait son état demeurer le même, jusqu'à ce qu'une opération à l'estomac change sa vie... Aujourd'hui, plus heureuse que jamais et bien dans sa peau, Renée partage avec nous son histoire.

Renée Audet a vu son corps prendre des proportions indésirables lorsqu'elle était dans la trentaine. Elle a dû endurer des regards et des commentaires désobligeants. Puis, il y a quelques années, souffrant de problèmes de santé et vivant dans l'inconfort total, elle a pris une grande décision qui a bouleversé son existence.

Madame Audet, combien pesiez-vous avant votre opération ? - Mon poids a atteint 237 lb. Étant donné ma taille relativement petite, soit 5 pi 1 po, mes rondeurs déformaient mon corps. À l'époque, je portais du 24 ans.

Est-ce que vous souffrez d'obésité depuis longtemps ? - À neuf ans, j'avais déjà des rondeurs indésirables. À l'âge adulte, on a commencé à parler d'obésité morbide, ce qui est beaucoup plus grave qu'un simple excédent de poids. Les commentaires des gens qui me montraient du doigt, de genre "As-tu vu la grosse!" m'ont toujours fait du mal.

Cette situation a-t-elle nui à vos recherches d'emploi ? - Mes tentatives pour trouver un poste de représentante ont été difficiles sur le plan humain. À cause de mon apparence, on m'a refusé un emploi pour lequel j'étais très qualifiée. Souvent, à la dernière minute, malgré de longues entrevues avec des chefs d'entreprises, ma candidature a été rejetée au profit de celle de personnes plus minces. Dans mes dernières démarches, pour ne pas avoir à subir d'humiliation, je mentionnais mon obésité dès le début.

Pourquoi avez-vous choisi une opération pour perdre du poids ? - Mon père, qui pesait 365 lb, en a subi une semblable il y a une trentaine d'année. Mes parents m'en avaient parlé. Dans la trentaine, n'en pouvant plus, j'ai opté à mon tour pour cette intervention. La réaction des gens me tuait à la longue. J'en voulais à la société pour son opinion sur les personnes obèses. De 20 à 32 ans, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps!

Après cette transformation physique majeure, votre relation avec les hommes a-t-elle été différentes ? - Complètement. Quand j'ai rencontré mon mari, huit mois après avoir subi l'opération, j'avais le démon du midi! Lui et moi avons eu l'impression de nous connaître depuis longtemps.

Combien pesez-vous maintenant ? Je pèse 120 lb et j'habille du six ans. Lorsque j'ai revu d'anciens clients, ils ne m'ont pas reconnue. Seuls mes ongles, encore très long, permettent qu'on m'identifie.

Trois pour cent de la population souffre de cette maladie, qui affecte davantage les hommes. Toutefois, les femmes sont plus touchées psychologiquement et ont plus souvent recours à une intervention pour améliorer leur état.

Mon commentaire

Habillé des 24 ans, ce n'est pas énorme. C'est une taille très commune chez les femmes. Elle était très bien comme elle était. Elle est faite pour être ronde et cela pour le reste de ses jours. Sa minceur anorexique actuelle n'est que temporaire. Sa nature reprendra le dessus malgré le fait qu'elle a subi un brochage d'estomac. Opération d'ailleurs, la plus ridicule et la plus inutile qui existe au monde.

Ce charcutage est payé par l'assurance maladie (6000$) pour supposément une question de santé. L'histoire de cette Rénée Audet nous démontre bien la malhonnêteté des chirurgiens qui font ces brochages d'estomac. En plus de prétendre que cette opération est une solution à l'obésité, de prétendre qu'ils sauvent des vies et prétendre qu'elle améliore la santé, ils acceptent de faire cette opération sur des femmes qui ont comme seule préoccupation leur apparence physique.

Comme, il y a plus de femme qui veulent subir cette mutilation physique que les hommes. Nous pouvons dire que le brochage d'estomac constitue une opération de chirurgie esthétique déguisée. De l'inacceptable, qui se rajoute à ce qui est inacceptable au départ. La société n'a pas à payer pour le suicide existentiel de ces femmes qui ont de la misère à vivre avec leur réalité morphologique. Il faut se plaindre à la régie régionale pour qu'il arrête de donner de l'argent pour le brochage d'estomac. Ces femmes n'ont qu'à payer pour l'obtenir comme aux États-Unis.

Mise en demeure de Dr Gaétan Barrette


Les sujets précédents :
Heureuse avec ses kilos
The Zone - Le régime qui fait fureur à Hollywood
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2001, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.