Choisies par "Playboy"
Nos plus belles Québécoise en petite tenue
Revue Dernière Heure du 26 octobre 2002 p. 6

Sujet: La force de l'image

On peut y lire:

Le Playboy's Book of Lingerie - Girls of Canada est maintenant en kiosque! Ce numéro a été réalisé uniquement avec des Canadiennes, dont quatre Québécoises. Elles ont posé de nouveau pour Dernière Heure et ont décrit cette nouvelle vie qui commence pour elle. De quoi rêver...

"Je pars bientôt pour Los Angeles" - Ann Dominic Gagnon playmate et organisatrice

Organisatrice des auditions de Playboy à Montréal l'été dernier, la playmate Ann Dominic est heureuse du résultat qu'elle a obtenu. Parmi 350 filles qui ont auditionné pour poser dans le magazine, quatre ont été choisies.

Mme Gagnon est quasiment une habituée des pages de Playboy. Ceux qui ont suivi sa carrière savent que ses photos apparaissent dans cinq numéros. Présentement, cette femme est heureuse de se consacrer à son travail de comédienne : elle joue le rôle d'une sexologue dans Virginie. Cet hiver, elle prévoit tenter sa chance à Hollywood.

Mon commentaire

La société Québécoise est complice de la propagation d'un fantasme pédophile chez les hommes. Complice par le silence des journalistes et des gens qui ont accès aux différents médias pour émettre leur opinion publiquement. Par conscience sociale et par sens des responsabilités, il est important de dénoncer cette situation intolérable. 

Dernière Heure a fait un reportage sur ces playmates sans faire d'efforts pour analyser les sous attendus et leurs conséquences sur la population en général. 

Est-ce qu'Anne Dominic Gagnon a utilisé son intelligence pour vouloir être photographiée pour Playboy ?

Quel type de fantasme la revue Playboy tente d'imposer aux hommes ? 

La revue Playboy utilise le prestige qu'elle s'est bâtie avec les années, pour imposé sa définition de la beauté et de ce qui est sexé chez une femme. Par conséquent, la population a une opinion surfaite des concepteurs de cette revue. Ainsi, ils seraient des connaisseurs, ils savent ce qu'ils disent et ils sont crédibles. Malheureusement, ils ont la rectitude politique de leur bord. Ainsi, que ce soit dans la population en général, chez les journalistes ou chez les producteurs d'émissions de télévision personne oserait remettre en question la beauté des filles de playboy. Les playmates sont incontestablement les plus belles «fillettes».

En effet, les playmates ont aminci et ont une allure de plus en plus jeune et innocente avec les années. Car, la mode aujourd'hui est au fantasme de la belle jeune et innocente autant dans la pornographie du style prestige que dans le style neighborhood (fille d'à côté). La fille se doit d'avoir l'âge légal pour être photographiée nu, mais elle doit avoir l'allure d'une fillette de 12 ans.

C'est le style écolière vierge qui a la cote (Lolita).

Ce n'est pas à partir de l'âge réel de la playmate, qu'il faut porter un jugement, mais sur l'allure juvénile qu'elle a. C'est un moyen de contourner la loi et les bonnes moeurs. C'est une manière légale de combler les fantasmes pédophiles des hommes déséquilibrés sexuellement. 

L'obsession de la minceur a comme effet pervers de laisser circuler publiquement des fantasmes pédophiles. Ceux-ci sont même montés au rang du fantasme de prestige. 

Ainsi, le fantasme de rectitude politique en est un de pédophilie. 

Le collaborateur de cette revue le Dr Pierre Mailloux, qui fait une ligne ouverte à la radio et qui dénonce fortement les pédophiles, s'associe à cette propagande  pédophile. Il devrait être le premier à dénoncer l'utilisation de femmes enfants dans la pornographie. Il aurait dû menacer les publications TVA d'arrêter d'être leur collaborateur, s'ils font un article racoleur sur les playmates. 

En contre parti, la promotion de la beauté de la rondeur féminine constitue non seulement un enjeux de santé publique afin de favoriser une bonne santé mentale chez les femmes, mais aussi afin de promouvoir un comportement sexuel sain et équilibrer chez les hommes. Ainsi, valoriser la rondeur féminine, c'est orienter les fantasmes sexuels des hommes vers une représentation sexuelle adulte et mature de la femme. 

Avec, l'homme qui est excité sexuellement à la vue de plis adipeux et de poils sur le corps d'une femme, il y a plus de chance que celui-ci soit équilibré sexuellement. Soit un homme qui est capable d'établir une relation affectueuse et égalitaire avec une femme.

Pour vous démontrer à quel point la société Québécoise est malade. C'est moi qui est perçue comme un homme douteux, parce que j'exprime publiquement mon fantasme pour les femmes rondes.

Si Ann Dominic Gagnon avait été intelligente, vu sa petite stature, elle n'aurait pas désiré être playmate. Car, elle aurait réalisé qu'elle aurait été utilisée pour nourrir le fantasme pédophile des pornographes. Dans le même sens, si les médias auraient une conscience sociale, ils n'inviteraient pas Ann Dominic Gagnon en entrevue pour lui demander son opinion relative à la sexualité.

Inviter Ann Dominic Gagnon à la télévision, c'est valider la pédophilie.

Playboy a perdu des plumes avec le phénomène du sexe sur internet. Le sexe n'a plus besoin de se donner une image de prestige comme au début de la revue Playboy dans les années 50. Le prestige servait à passer par-dessus la morale chrétienne. Aujourd'hui, le jugement moral entourant la nudité n'a plus force de loi. et avec internet les hommes ont accès gratuitement à de la pornographie dans l'intimité de leur chambre à coucher et, sans la peur d'être jugé par qui que se soi.

Le sexe sur internet est démocratique, il y en a pour tous les goûts. Les hommes qui aiment la pornographie avec des rondes ne se sentent pas marginalisés et à part des autres. Car, il n'y a pas de gens qui imposent leur fantasme aux autres. C'est un choix personnel. Mais dans les médias traditionnels, il y a un seul fantasme normalisé et celui-ci se retrouve être malsain.

Le fantasme pédophile ne constitue pas un choix que l'on peut offrir aux hommes. Car c'est associer, à la maladie mentale, et c'est complètement inacceptable. Il nous faut demeurer vigilant pour reconnaître les formes de représentations sexuelles se rapportant à l'enfance et les dénoncer.

Pour terminer, la revue Playboy devrait être fortement critiquée et dénoncée publiquement, elle n'a plus sa place.

Complément d'information

Comparaison de la courbe de croissance normale chez les filles  

Graphique pris dans le livre « Fetus Iinto Man » - Physical Growth from conception to maturity - J.M. Tanner  - Havard University Press Cambrige, Massachusetts - 1978 - page 181

et le poids de ces playmates :

  • Ann Dominic Gagnon 5'2" (1m57) pour 100 lb (45 kg)
  • Annie-Claude Bolduc 5'2" (1m57) pour 100 lb (43 kg)

Elle sont à une valeur de percentile de moins de 3. Elles sont des cas rares dans la population d'arrêt de croissance ou elles sont anorexiques. À vous dans juger.

The clinical growth charts

Exemples de d'autres playmates qui ont une petite stature :

LisaMarieScott.com
The Official Jennifer Lavoie Web Site 
Thecelebzone.com: Patricia Ford pictures - gallery of nude, ...
 
Angela Little: Resume
 
Grace De La Rosa's Official Website: Resume.
 

Etc.

Une liste : Playboy Bunnies Information and Links

Critique sur l'allure trop jeune de playmates : 

MeLo OnLine

are presumably 18 and over, but many look younger

In Norway, you see, it is illegal to publish erotic photos, even if the models are older than 16, if the intent of the photo is to make them appear as if they are under 16

Even though every photo set came to DHD with model release and picture identification with age verification, the young looking girls with their flat chests, petite bodies and baby flower silk teddies had to be quite a fantasy flush for peering pedophiles or voyeurs with a predilection for the underage.

Supreme Court ruled on April 16 that in order for material to be considered child pornography, it has to have children in it.

ABCNEWS.com : Nightline: Technology and Pornography (Transcript)


Les sujets précédents :
Embonpoint surtout chez les garçons et le plus pauvre
Santé - L'obésité touche plus de 30% des Américains
Haltérophile aux Jeux Asiatique
Santé mentale - Les jeunes femmes souffrent plus - Traitées plus souvent que tout autre groupe
Obésité : les médecins incapables de combattre le fléau
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2002, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.