Les hommes préfèrent les... tailles fines
Journal de Québec du mercredi 10 janvier 2007 p.27


Monica Bellucci GQ calendrier 2001 /-/ Aphrodite Déesse Grecque 
Taille fine /-/ Taille arrondie de l'antiquité

Sujet: La science de la subjectivité

On peut y lire:

Beaucoup s'en doutaient. Mais c'est désormais scientifiquement prouvé : les hommes, dans toutes les cultures et depuis des temps immémoriaux ont un penchant pour les femmes à la taille fine. Mais au fait, pourquoi ?

L'attractivité physique entre êtres humains, c'est sa spécialité. Pour approfondir son sujet, Devendra Singh, professeur au Département de psychologie de l'université du Texas, à Austin, s'est plongé dans la littérature mondiale, à commencer par celle des Britanniques des seizième, dix-septième et dix-huitième siècles. Le travail a été effectué sur une base de données compilant 345 000 œuvres, y compris américaine mais celles-ci n'ont pas été retenues. Lui et son équipe avaient déjà exploré les écrits indiens du premier siècle et la culture chinoise du quatrième siècle. Pourquoi éviter les États-Unis ainsi que le temps présent ? Parce que l'influence occidentale est devenue trop forte, brouillant les cultures et empêchant de distinguer facilement ce qui vient de l'occident de ce qui est commun à toute l'humanité.

Même au temps des pharaons

Dans cette vaste base de données, les scientifiques ont cherché les associations entre les noms de certaines parties du corps (taille, hanche, seins, fesses…) avec des qualificatifs comme « fin » ou « dodu ».

Le résultat, selon les auteurs, est sans appel. Dans toutes les œuvres étudiées, le seul point commun lié à la beauté féminine vue par les hommes est la finesse de la taille. Encore plus loin dans le temps, ajoutent les chercheurs, les commentaires sur le physique de Nefertari, qui fut la favorite de Ramsès II il y a 4 000 ans, font explicitement référence à sa taille mince. A propos des autres parties du corps considérées comme sexuellement attractives, les avis divergent selon les époques. Les seins de taille généreuse sont-ils beaux ? Voilà, par exemple, un critère qui ne recueille pas l’unanimité…

L’attirance des humains mâles pour la sveltesse de leurs compagnes potentielles ne serait donc nullement un phénomène culturel ni liée à une mode passagère. Les auteurs rapportent cependant une observation contraire : en 1998, une enquête effectuée au Pérou, consistant à demander à des hommes de choisir parmi des silhouettes féminines, avaient indiqué une nette préférence pour les formes replètes. Interrogés sur leur choix, certains expliquaient que les femmes minces semblaient avoir souffert de fièvres ou de diarrhées.


Indicateur d’hormones

Si l’on met de côté cette exception andine, il reste à expliquer la quasi-universalité de l’attractivité des tailles de guêpe. Les auteurs en appellent au subconscient et à des réflexes mis en place par l’évolution. Les hommes rechercheraient chez la femme des signes de bonne santé et de fertilité. Le ventre plat serait un marqueur de bonne forme et de hauts niveaux d’hormones sexuelles, comme les œstrogènes. De la même manière, une théorie voisine explique l’attirance pour les silhouettes bien symétriques comme une préférence inconsciente pour des gènes en bon ordre.

Voilà au passage, disent les auteurs de l’équipe, ce qui explique la mode des corsets aux dix-septième et dix-huitième siècles. Mais ils sont alors contraints de ne pas considérer comme significatives les formes plantureuses exhibées dans les peintures de la Renaissance, comme chez Rubens.

Au Pérou ou à la Renaissance, les hommes font donc parfois mentir cette règle. Après tout, cette étude démontre qu’elle ne vient que du subconscient. Il reste donc aux mâles leur humanité pour décider de l’appliquer ou non. S’ils le faisaient systématiquement depuis les débuts d’Homo sapiens, seules les fluettes auraient survécu. La présence constante de formes rondes dans la gente féminine indique le contraire !

La taille étroite de l’Aphrodite Callipyge, dite Venus callipyge, serait un signe universel de beauté féminine.

Mon commentaire

Premièrement, faire une recherche iconographique, ça n'a pas de valeur scientifique. C'est un peu facile d'utiliser le terme " scientifiquement prouvé " pour tenter d'écraser les opinions divergentes. Donc, à la lumière de cette recherche. Je n'ai plus de raison de faire la promotion de la beauté des rondeurs féminines, je dois m'avouer vaincu. Car Devendra Singh, vient de démontrer hors de tout doute possible que c'est les femmes minces qui sont les plus belles femmes. C'est logique, il aurait trouvé des arguments scientifiques irréfutables. Mon oeil !

Nous pouvons déduire que c'est l'industrie de l'amaigrissant qui a financé cette étude aux conclusions douteuses. Cette industrie a tout avantage que les femmes pensent qu'il faut être mince pour plaire aux hommes. Avec cette recherche, la beauté, ce n'est plus une question subjective,  c'est scientifique. Les femmes ont maintenant une raison objective de douter de leur beauté et de se haïr. Wow là ! Ça fait les folies.

Vouloir rationaliser ses goûts personnels au point dans faire des vérités logiques, constitue un trouble de la personnalité. Partir de ses préjugés pour en faire une science exacte, c'est un peu beaucoup présomptueux à mon goût. Vouloir imposer ses préférences sexuelles autres, c'est inacceptable. Un goût personnel, ça ne se discute pas. Une personne équilibrée psychologique est capable d'avoir un recul sur elle-même pour admettre qu'elle a des préjugés et ainsi pouvoir accepter ceux des autres.

Avec mon site Internet, je fais partager aux autres mes préférences. Si un internaute ne partage pas mes goûts pour les rondeurs féminines, il est libre d'aller voir ailleurs. Cependant, c'est correct et parfaitement naturel que les hommes qui préfèrent les tailles fines essaient d'aller chercher des arguments pour valider leur choix. Moi je fais de même avec ma préférence. 

Je cherche continuellement des informations pour venir appuyer mon préjugé en faveur des rondeurs féminines. Mes opinions ne sont absolument pas neutres. Avant toute chose, j'aime les femmes rondes, parce que je suis à l'écoute de mon ressenti intérieure. Cela me procure un grand plaisir et ça fait du bien à mon âme et conscience. Où ce situe le plaisir de préférer les tailles fines? Moi je crois qu'il se situe au niveau de la conformité sociale. Un homme préfère une taille fine par pur plaisir d'avoir le sentiment de faire parti de gagne. Il ne s'écoute pas, il est à l'écoute des autres. 

Évidemment, moi j'ai beaucoup plus d'arguments qui me permettent de me réjouir avec ma préférence. Ainsi, mon préjugé est plus solidement encré que celui de ceux qui préfèrent les tailles fines. Pour le démontrer, je vais faire une comparaison entre les arguments pro-rondeurs et les arguments pro-taille fine. 

Type d'arguments Pro-rondeurs Pro-taille fine
Personnels Vue de l'intérieur, c'est jouissif et réconfortent d'aimer les rondeurs. Vue de l'extérieure, c'est plaisant de se sentir faisant parti de la gagne.
Biologique Correspond à un tissus humain (tissus adipeux) et possède une caractéristique purement féminine
Lipides caractéristiques du sexe
Correspond à un concept immatériel (ça se mesure avec un gallon), un rapport de proportion.
Capacité reproductive Régularise la production des hormones nécessaires à la fertilité et est une réserve d'énergie pour la gestation et l'allaitement Une taille fine n'a aucune fonction physiologique. Ça donne seulement une allure particulière à la femme. Aucun lien avec la fertilité.
Utilité générale  Les rondeurs ont une multitudes de fonctions. Une taille fine n'a aucune utilité autre que de plaire aux hommes qui préfèrent les femmes minces.
Morphologie C'est la largeur des hanche qui compte. Cela aide à faciliter le passage de la tête lors de l'accouchement. Une taille fine ne rime pas toujours avec hanche large. Plus une femme a des hanches larges plus elle a une allure ronde. Ce qui répugnent les amateurs des minces. 
Démographique La majorité des femmes non pas une taille fine. (62 % des femmes habillent la taille plus) Le poids moyen est 140 lb pour 5'4" genre. Il y a un faible pourcentage de femmes qui peuvent avoir une taille fine. Ce n'est pas l'exception qui fait la règle.
Santé -La largeur des hanches est un signe de santé
-Pas besoin d'être mince pour être en santé
Vouloir avoir une taille fine est nuisible à la santé.
Psychologique -Bigger women are better lovers!
- And men in most places generally prefer plump, wide-hipped women to slim ones. Looks count.
Pour avoir une taille fine. il faut souvent faire des diètes. Une femme sous-alimenter a une faible libido.
Préhistorique - La Vénus de Laussel
- Déesse Mère 
- Femme ronde de l'île Malta
- Les Vénus la Russie et de l'Ukraine
-Vénus de Catalhoyuk
- Une étude rapide de ces statuettes montre qu'elles des attributs sexuels très marqués
La taille fine n'est pas représenter dans la pré-histoire. C'est les rondeurs qui est associé à la fertilité.

Les Vénus paléolithiques

Historique - Figurine féminine nue du type de l'Oronte
-Cléopâtre était ronde et laide 
- Les fresques pornographiques de Pompéi (on ne voit pas de taille fine)
- Aphrodite n'a pas une taille fine 
 
Culturel - Devenez dodue grâce au professeur Williams' Famed 
Les rondeurs a déjà été recherchées 
-Vive les grosses! 
- And men in most places generally prefer plump, wide-hipped women to slim ones. Looks count.
- Les Africains préfèrent les rondes 
- Nadia Ewandé : Les hommes adorent les rondeurs 
- The undeniable curves of a woman are a highly visual attraction 
- Allan's Anti-fat 
- La valorisation de la minceur est assez récente au Québec
Artistique Dans 90% des cas ce sont les femmes rondes qui sont représentées dans la peinture et cela de tout temps Il y a seulement quelques artistes qui ont peint des tailles fines.
Pornographique - The Erotica Bibliophile Très peu de peu de taille fine ici
- La rondeur dans un livre d'art
- La pornographie sur internet avec les mots clés plump, fat, chubby et bbw est très commun. 
La pornographie avec les tailles fines a une tendance vers l'allure juvénile avec les mots clé Lolita et teen. Plus tu es jeune plus tu es en santé, plus tu es fertile? Un argument à tendance pédophile.
-J'ai à peine 18 ans
 - Québec Érotique une revue pro-pédophile

Compléments d'informations

L'histoire

Les hommes préfèrent les fines... depuis toujours

Ce que préfèrent les hommes ? Une taille fine !

Devendra Singh a travaillé sur le sujet de l'obésité

Une taille mince est un indice de bonne santé et de fécondité

Singh has identified the ideal female ratio as 0.7 (ie, the waist is 70 per cent of the hip measurement)

Slim waists have been the mark of attractive women throughout history

Those large hips are no longer the ideal in Brazil

An Evolutionary Theory of Female Physical Attractiveness

Hot sexy girls with narrow waists have enjoyed immense popularity across centuries.

Devendra Singh fait le bonheur de l'industrie de l'amaigrissement

Beachbody

Autres plus 

Dossier sur les menstruations et la fertilité

Histoire de la beauté - Umberto Eco - Ed Flammarion

The latest from evolutionary psychology: Hungry men prefer plump women for "evolutionary" reasons


Les sujets précédents :
Lectures à éviter pour jeunes adolescentes soucieuses de leur poids
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2007, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.