Le taux d'obésité a doublé depuis 1981 au Canada
Service des nouvelles de Radio-Canada 20 juin 2011 22h00

Radio-Canada

Sujet: La croissance exponentielle de l'obésité

On peut y lire:

Le taux d'obésité a doublé au pays, et même triplé chez les jeunes de 12 à 17 ans, depuis le début des années 1980.

Cette statistique alarmante ressort d'une étude intitulée « Obésité au Canada », réalisée par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS)et l'Agence de santé publique du Canada.

En fait, un adulte sur quatre est obèse au pays et un enfant sur 11. Et lorsque l'obésité adulte est ajoutée à l'embonpoint, sa prévalence atteint 62,1 %, révèle l'étude.

Chez les jeunes de 6 à 17 ans, on compte 8,6 % d'obèses. Plus précisément, chez les jeunes de 12 à 17 ans, l'obésité a triplé entre 1978-1979 et 2004, passant de 3 à 9,4 %.

« Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent expliquer ça, notamment le fait que l'activité physique tend à décroître, autant chez les jeunes que chez les adultes. Les habitudes de nutrition ont changé également », a résumé en entrevue Jérémy Veillard, vice-président recherche et analyse à l'ICIS.

La sédentarité plus néfaste qu'une mauvaise alimentation

Une constatation de l'étude étonne : c'est la sédentarité, plus encore que l'alimentation, qui serait en cause. « La sédentarité est apparue comme le facteur le plus étroitement lié à l'obésité à l'échelle de la population, tant chez les hommes que chez les femmes ».

Fait à noter, la sédentarité est définie comme représentant moins de 15 minutes d'activité de faible impact par jour.

L'étude a permis d'estimer que 646 000 cas d'obésité chez les femmes et 405 000 cas d'obésité chez les hommes auraient pu être évités ou atténués si les personnes sédentaires devenaient actives.

Et si la mauvaise alimentation était corrigée - calculée en fonction de la consommation de fruits et légumes -, ce sont 265 000 cas d'obésité chez les hommes et 97 000 cas d'obésité chez les femmes qui auraient pu être évités.

Ces deux facteurs ensemble, c'est « plus d'un million trois cent mille cas qui pourraient être évités, juste en améliorant l'activité physique et en améliorant la nutrition », souligne M. Veillard.

Mon commentaire:

En écoutant la multitude d'études statistiques sur l'augmentation de l'obésité, qui reviennent régulièrement sur les fils de presse depuis 20 ans, qui nous annonce une augmentation à chaque fois, le jour où 100% des gens seront obèses est pour bientôt. Absurdité!

Comme les intégristes anti-obésité/malbouffe poursuivre une guerre sainte contre la prétendue épidémie d'obésité, nous pouvons facilement concevoir que ces études statistiques sont commandées par eux pour soutenir leur discours extrémisme. Des statistiques qui sont au service de la propagande. Elles sont utilisées dans une stratégie de relation publique pour impressionner les journalistes.

On veut manipuler l'opinion publique en moralisant la population. C'est clair et inacceptable.

Les journalistes de radio-Canada sont devenus, volontairement, des portes paroles de ce groupe d'extrémistes. Ils les croient dur comme fer. Ils ne tolèrent aucune critique. Ils osent même dire que leur position constitue une unanimité scientifique. C'est facile à dire quand on ignore les gens qui ont une opinion différente des intégristes anti-obésité/malbouffe. L'extrémisme anti-obésité doit-être critiqué parce que cela a des conséquences néfastes sur les femmes en les maintenant dans l'obsession de la minceur.

Le poids corporel est une valeur qui a une tendance à être très stable, ce qui entre en contradiction avec ce genre de statistiques qui expriment une forme de croissance constante. La médecine est impuissance face au poids des gens. Ce battre contre l'obésité, c'est un objectif irréaliste et irréalisable. La lutte anti-obésité cela devient agressant à la longue.

Complément d'informations:

L'histoire

Le taux d'obésité a doublé depuis 1981 au Canada

Nouveau rapport sur l'obésité au Canada

Portrait de l'obésité au Canada

L'extrémisme anti-obésité

Pour lutter contre l'épidémie, les bébés aussi doivent faire du sport

Etats-Unis: le nombre d'obèses atteint des niveaux records

Les chiffres de l'obésité gonflent

Lutte contre l'obésité: Lurel (PS) dénonce le double langage gouvernemental

Faut-il retirer la garde des enfants obèses à leurs parents ?

Obésité infantile : un docteur américain prône le placement en famille d'accueil

How big will Britain's obesity crisis be by 2050?

Critiques

Conflicting Statistics on Exercise and Obesity

Introduction - Obesity Myths

This week we had a great example of statistical manipulation in the new report

Nation's Media Criticizes CDC's Exaggerated Obesity Statistics

Is the Obesity Epidemic Exaggerated? Yes

Le monde engraisse

Les enfants canadiens plus obèses que jamais

Les Canadiens sont de plus en plus gros !

Les Canadiens sont de plus en plus obèses


Les sujets précédents :
Jennifer Hudson hospitalisée
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2011, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.