Lutte contre l'épidémie croissante d'obésité: de nouvelles études montrent que la méthode Weight Watchers donnent de bons résultats à l'échelle mondiale
Groupe CNW, mardi 13 juillet 2010

Bariatrique

Sujet:La lutte contre l'obésité: une fraude

On peut y lire:

STOCKHOLM, le 13 juill. /CNW/ - Les conclusions de nouvelles études dévoilées lors du Congrès international sur l'obésité (International Congress on Obesity - ICO) viennent une fois encore démontrer que l'approche Weight Watchers permet, dans le monde entier, de perdre du poids de manière efficace et peut contribuer à aider les prestataires de soins de santé publique à enrayer l'épidémie d'obésité.

"De nouvelles études menées dans des pays aussi différents les uns des autres que la Chine, l'Espagne, l'Australie, l'Allemagne et le Royaume-Uni montrent que la méthode Weight Watchers permet de perdre un poids considérable dans d'autres cultures qu'aux États-Unis où son efficacité avait déjà été prouvée. Nous sommes fiers de notre contribution dans la lutte contre cette épidémie et dans l'évolution des recherches sur l'obésité. Nous avons publié 61 articles scientifiques originaux soulignant l'efficacité de notre approche par laquelle Weight Watchers se distingue des autres méthodes utilisées pour perdre du poids", a déclaré David Kirchhoff, président-directeur général de Weight Watchers International Inc. (Un homme féministe quoi?)

David Kirchhoff et d'autres dirigeants de Weight Watchers, numéro un mondial des services liés à la perte de poids, participent avec 3 000 chercheurs, décideurs et professionnels de santé à l'ICO organisé à Stockholm du 11 au 15 juillet.

Susan Jebb, responsable de la nutrition et de la recherche sur la santé au sein du conseil de recherches médicales (Medical Research Council) du Royaume-Uni, a dirigé ce projet d'étude historique d'envergure mondiale sur l'efficacité des approches en matière de perte de poids, dont les résultats, publiés aujourd'hui, montrent que 61 % des personnes allant au bout du programme sont parvenues à perdre au moins 5 % de leur poids de départ contre 32 % pour les personnes bénéficiant d'une suivi médical traditionnel.

Comme l'indique Mme Jebb, "l'étude montre que la participation au programme Weight Watchers permet une perte de poids médicalement significative".

L'OMS prévoit que, d'ici 2015, 2,3 milliards de personnes seront en surpoids, et plus de 700 millions seront obèses. Au sein de l'UE, l'obésité représente jusqu'à 7 % des dépenses de santé à un moment où les régimes de santé du monde entier font l'objet de pressions exercées dans le but de limiter de plus en plus les ressources affectées à ce problème particulier.

Présidente du pôle international de Weight Watchers International Inc., Melanie Stubbing, qui assiste elle aussi à l'ICO, a souligné : "Lorsque les fournisseurs de soins de santé publique sont en mesure d'offrir des solutions efficaces, ils sont limités en temps et en ressources. Weight Watchers dispose des moyens nécessaires pour les aider en leur fournissant des services efficaces au moment et dans des lieux adaptés aux cultures locales. Weight Watchers propose une approche de la gestion du poids efficace, abordable, évolutive et complémentaire des services offerts par des régimes de santé qui ont atteint leurs limites."

CONFÉRENCE WEB - 13 juillet 2010, 12 h 00 - 13 h 00 (heure de l'Europe centrale) avec Melanie Stubbing et des spécialistes de la question.

Mon commentaire

Un congrès international sur l'obésité est supposé d'être un évènement sérieux. C'est supposer d'être une rencontre de scientifiques et non d'hommes d'affaires qui discutent ensemble pour trouver de nouveaux moyens de rentabiliser leur entreprise. La science médicale et l'administration sont deux domaines complètement différents. La science poursuit un noble dessin de faire avancer les connaissances pour le bien de la société. Tandis que ceux qui étudient en administration à l'université apprennent à faire le plus possible de l'argent. Parmi ceux qui ont comme objectif de faire beaucoup de profit, il y en a plusieurs qui ont une honnêteté douteuse.

Ainsi, les Weight Watchers font faire des recherches, non pas pour faire avancer la science mais, pour agrandir leur bassin de clientèles. En d'autres mots, pour donner confiance aux femmes à leur méthode. Ce communiqué de presse est rempli de fausses allégations dont celle que leur méthode est tellement efficace qu'elle contribuerait à enrayer l'épidémie d'obésité. Indirectement, si toutes les femmes décideraient d'adhérer à leur technique d'amaigrissement.

Comme 99% de la clientèle de Weight Watchers sont des femmes, comment peuvent=il prétendre enrayer la prétendue d'épidémie d'obésité en laissant de côté les hommes? Ce qui démontre une fois de plus que la lutte contre l'obésité vise essentiellement les femmes.

L'organisation du Congrès international sur l'obésité (International Congress on Obesity - ICO) en acceptant que l'entreprise commerciale Weight Watchers soit présente à leur congrès, nous permet de confirmer que le domaine de la recherche sur l'obésité est corrompue à l'os. La participation de l'industrie de l'amaigrissement à ce congrès discrédite le travail des intégristes anti-obésité. La lutte contre l'obésité, c'est une vraie joke.

En partant, le choix des intégristes anti-obésité/malbouffe d'utiliser la peur pour tenter d'influencer l'opinion publique devrait rendre les gens suspicieux à leur égard. Ça ne les gêne pas de lancer des allégations absurdes du genre «Les enfants d'aujourd'hui risquent de vivre moins longtemps que leurs parents». Leur attitude d'invincibilité, d'être au-dessus de toute critique jette un grand doute sur leur l'honnêteté ou sur leur bonne foi.

Imaginer ici que les sexologues organiseraient un congrès et accepteraient qu'une entreprise qui vendent un produit pour prétendument faire allonger le pénis des hommes qu'elle y participe. Cela ferait un scandale, ils seraient ridiculisés sur la place publique.

Pourtant, la méthode Weight Watchers ne fonctionne pas plus que les pilules qui prétendent allonger le pénis et cela n'a pas suscité de critiques de la part des journalistes.

Il n'y a pas de miracle avec la méthode Weight Watchers, c'est un régime amaigrissant comme tous les autres. Mais, il est accouplé avec un renforcement à l'aide du groupe. D'ailleurs, c'est une technique de manipulation que les sectes religieuses utilisent.

Quelle organisation, personne ou journaliste critique les Weight Watchers au Québec? Qui critique cette exploitation de la vulnérabilité féminines? Qui critique cette fraude fait sur le dos des femmes?

Les leaders féministes du Québec organisent des marches pour lutter contre la pauvreté et paradoxalement laissent, sans rien dire, les femmes du Québec se faire arnaquer par les Weight Watchers de 15 millions par année.

La participation de l'industrie de l'amaigrissement à ce congrès discrédite les activités de la fondation pour la promotion des saines habitudes de vie. Étant donner que la lutte contre l'obésité est basée sur un faux problème (la prétendue épidémie d'obésité) et sur de fausses allégations pour favoriser les profits de l'industrie de l'amaigrissement.

Complément d'informations:

L'histoire

David Kirchhoff président de Weight Watchers présente sa méthode comme une solution à l'épidémie d'obésité

Lutte contre l'épidémie croissante d'obésité: de nouvelles études montrent que la méthode Weight Watchers donnent de bons résultats à l'échelle mondiale

Endiguer l'épidémie d'obésité : de nouvelles recherches montrent que, globalement, le système Weight Watchers fonctionne

Weight Watchers and Congress Combat Obesity

Weight Watchers et l'obésité

Weight Watchers & American Obesity

Weight Watchers Fights Hunger

Waist vs. Worry

4 January 2010 NYSE Euronext Closing Bell Weight Watchers On rigole des femmes

Video: Weight Watchers Beats the Street

Tackling Obesity

Weight Watchers : Karine version 31 secondes l'obésité commence à la taille 44

Fini l'obésité vive la minceur grâce à Weight Watchers

La minceur grâce à Weight Watchers

Le revers de la médaille

Weight Watchers Wisdom - Chick Comedy

Why are you organizing a suit against Weight Watchers International?

The author of Fat is a Feminist Issue in the 1970s and, more recently, Susie Orbach On Eating, claims the Weight Watchers philosophy is based on a lie.

Autres

Les bons régimes

Anorexique grâce à Weight Watchers


Weight Watchers is a fraud You only get fatter

Les profits de Weight Watchers prennent du poids

Une vaste étude américaine passe les régimes amaigrissants dans le broyeur


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2010 Les Éditions de la femme Tous droits réservés.