Québec entreprend sa lutte contre l'obésité
Journal la Presse du jeudi 7 juin 2007, page A4

Les députés de l'Assemblée nationale du Québec ont voté à l'unanimité en faveur de la Loi instituant le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet: L'imposture

On peut y lire:

Les députés de l'Assemblée nationale du Québec ont voté à l'unanimité en faveur de la Loi instituant le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie.

Cet effort sans précédent de lutte contre l'obésité sera financé conjointement par l'État et la Fondation Lucie et André Chagnon.

Les deux parties injecteront chacune 20 millions de dollars par année pendant dix ans, pour un total de 400 millions de dollars.

Les trois quarts de l'argent permettront de bonifier le programme « Québec en forme », grâce à des programmes d'alimentation pour les jeunes de toutes les régions.

L'autre portion du montant sera investie dans des programmes nationaux. La prochaine génération risque d'être globalement en moins bonne santé que la génération actuelle, et ce, pour la première fois depuis les années 40. — Philippe Couillard, ministre de la Santé

Au Québec, le problème de poids est en forte progression.

Actuellement, plus de 34,5 % de la population souffre d'embonpoint, et 22 % est obèse comparativement à environ 12 % en 1979.

En l'espace de 25 ans, le nombre de cas d'obèses morbides a même triplé, une tendance particulièrement remarquée chez les enfants.

L'instigateur du projet, le milliardaire André Chagnon, a souligné que c'était la première fois qu'un gouvernement s'engageait aussi long terme pour la prévention de la santé.

Mon commentaire:

Maintenant, vous êtes mieux de vous tenir les fesses serrées et marcher en ligne droite, car on va surveiller la moindre des calories que vous allez ingérer. Avec ce projet de loi, l'état québécois devient religieux. Car, c'est un des rares projets de loi qui fut voté à l'unanimité sans amendement dans l'histoire de l'assemblée nationale. Seules les croyances peuvent être incontestables.

En d'autres mots, les députés ont adopté un dogme religieux fidèle au discours dogmatique des intégristes anti-obésité/malbouffe. Quand on est dans le domaine religieux, on défend la vérité. C'est ce qui s'est passé avec les députés par le fait qu'ils n'ont pas ressenti le besoin de demander une consultation publique sur ce projet de loi. 

Parce que celui-ci semble avoir été inspiré directement par la parole de Dieu. Par conséquent, on ne peut pas donner la chance aux gens de tenter de contredire la parole de Dieu. Ce projet de loi fut donc adopté de manière théocratique.

Est-ce que les députés ont vraiment réalisé ce qu'ils viennent de voter pour ? Non

Parce qu'ils n'ont pas fait d'efforts pour comprendre les réelles implications de celui-ci. Ils se sont fait manipuler par les intégristes anti-obésité. Ils se sont fait passer un sapin. Ils se sont fait aveugler par la pureté divine du titre du projet (promotion de saines habitudes de vie). 

En fait de compte, les intégristes anti-obésité/malbouffe ont obtenue ce qu'ils voulaient en usant d'intimidation. Ils ont fait pression avec insistance avec un ton très alarmiste sur la prétendue extrême gravité de la situation de l'obésité. D'ailleurs, c'est technique de la peur est utilisée par les sectes chrétiennes pour recruter des adeptes et les retenir dans leur mouvement.

Plus la gravité des conséquences de ne pas faire une chose est grande, plus il est difficile de refuser de faire cette chose en question. De toute évidence, la culpabilité rongeait la conscience des députés. Ils se sont tous dits « vraiment nous ne pouvons pas voter contre ce projet de loi ». Ils ne pouvaient aller contre la vertu, voyons dont!

Les députés ont eu l'impression que s'ils votaient contre ce projet de loi, ils auraient la mort de millions d'adolescents sur la conscience à cause de la prétendue épidémie d'obésité.

L'éradication de l'obésité, c'est impératif. Nous sommes au bord de la catastrophe si on ne fait rien. Dans l'urgence d'éviter la fin du monde, tournons les coins ronds, adoptons ce projet de loi le plus rapidement possible, se sont sûrement dits les députés. Convaincu de faire la plus belle action de leur carrière politique. Subjuguer par l'angélisme de l'objectif de faire la promotion des saines habitudes de vie les députés :

- se sont sentis légitimé d'agir de manière antidémocratie ;

- n'ont pas ressenti le besoin de s'informer adéquatement pour se forger leur propre opinion sur le sujet ;

- n'ont pas ressenti le besoin d'informer les gens sur l'adoption de ce projet de loi ;

- n'ont pas ressenti le besoin de demander l'opinion de la population sur ce projet de loi à travers une consultation publique ;

- n'ont pas fait la distinction entre ce qu'on veut leur faire croire et la réalité. Ainsi, est-ce que la lutte anti-obésité constitue vraiment ou pas un consensus dans la population comme le prétends le groupe de pression des intégristes anti-obésité/malbouffe ?

- n'ont pas ressenti le besoin de tenir compte des gens qui ont une opinion différente à celle de la Fondation Lucie et André Chagnon ;

- n'ont pas réalisé qu'il est inacceptable d'accepter qu'un individu utiliser le pouvoir de l'État pour imposer son opinion au reste de la population et surtout sur un sujet qui concerne la vie privée et intime des gens ;

- n'ont pas réalisé qu'ils vont, avec ce projet de loi, financer les activités d'un groupe de pression ;

- n'ont pas réalisé qu'il y aura 40 millions de dollars dépenser par année pour forcer les gens à adopter une seule et unique opinion sur ce qu'il faut faire pour avoir de saines habitudes de vie et une seule et unique opinion du comment on doit en faire la promotion ;

- n'ont pas réalisé que la fondation Lucie et André Chagnon va avoir un contrôle parfait des médias afin d'écraser la dissidence, adieu liberté d'expression ;

- n'ont pas réalisé le haut risque de magouilles et de dérapages.

Mais voyons avec un projet de loi qui va faire la promotion des saines habitudes, pourquoi y aurait-il un problème quelconque là. Il n'y a pas plus parfait comme action, de faire la promotion des saines habitudes de vie, que cela.

Complément d'informations:

Le cas André Chagnon

(La générosité de Lucie et André Chagnon a elle aussi son prix. La création de leur fondation leur a permis de soutirer plus d'un milliard de dollars à l'impôt lors de la vente des actions de Vidéotron. La fiscaliste Brigitte Alepin a révélé que la Fondation Lucie et André Chagnon a été financée aux trois quarts par les contribuables. C'est donc de l'argent qui aurait dû revenir en grande partie à l'État que la fondation distribue avec générosité.)

Tiré du Journal le Devoir du 30 décembre 2006 (La générosité des milliardaires)

Il ne peut dire plus vrai lorsqu’il affirme qu’il doit sa richesse à la société québécoise.

André Chagnon, cet électricien devenu homme d’affaires, a bâti un véritable empire en utilisant toutes les ressources financières de l’État pour ensuite le vendre au plus offrant et à l’abri de l’impôt et ce, en toute légalité.

Du coup, monsieur André Chagnon et sa conjointe se sont subitement transformés en grands bienfaiteurs du Québec.

Le Centre bénéficiera d'un investissement de 10 millions de dollars, sur 10 ans, de la Fondation Lucie et André Chagnon

Comment faire la charité avec l'argent du fisc

L'histoire

LA LOI INSTITUANT LE FONDS POUR LA PROMOTION DES SAINES HABITUDES DE VIE EST ADOPTÉE À L'UNANIMITÉ

Mme Thibault, ne signez pas !

Charest a cité huit réalisations accomplies par son gouvernement depuis l'élection de mars dernier. La principale est une réduction des impôts de 950 millions $. Il a nommé aussi l'élimination de la malbouffe dans les écoles  

Le poids de la loi

L'action théocratique du Québec

Lettre envoyée au lieutenant gouverneur

Les points saillants de l'étude détaillée du projet de loi n° 1

Il y a création d'une Société de gestion du Fonds, financée et gérée, moitié moité, entre le gouvernement et la fondation Lucie et André Chagnon.

Le projet de loi sur les saines habitudes de vie est déposé

LE PROJET DE LOI INSTITUANT LE FONDS POUR LA PROMOTION DES SAINES HABITUDES DE VIE REVIENT DEVANT L'ASSEMBLÉE NATIONALE

http://www.vif.com/users/ronde/ 

Comparativement à leurs parents les enfants obèses vivrons moins longtemps  

Les dérapages

Les fast-foods attirent les écoles

La malbouffe dommageable, même à l'occasion

La malbouffe et les garderies

Durant la semaine de relâche - Gare aux calories!  

Les contres

Un chausson avec ça?

Malbouffe la loi du moindre effort

An Epidemic of Meddling The totalitarian implications of public health

AUSTRALIANS aren't getting fatter at all, according to a group of academics who claim the obesity epidemic is a money-wasting illusion.

L'obésité est le mal numéro un en Amérique du Nord  

Le contrecoup du discours anti-obésité  

Les sectes

Ils utilisent l’intimidation ou la manipulation psychologique pour garder intacte la loyauté de leurs membres se trouvant dans leurs rangs.

C’est souvent un groupe totalitaire ayant une autorité suprême incontestée et incontestable, détentrice d’un savoir, avec un message unique,


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2007, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.