La Fondation Lucie et André Chagnon largue le gouvernement du Québec
Journal le Devoir mardi 15 mars 2016 page A3

La Fondation Lucie et André Chagnon largue le gouvernement du Québec

Sujet: Quelle belle mascarade?

On peut y lire:

La coalition Non aux PPP sociaux demande au gouvernement libéral de prêter main-forte aux organismes qui seront laissés en plan après le retrait de la Fondation Lucie et André Chagnon de Québec en forme et d'Avenir d'enfants en 2017 et en 2019

Au terme de " discussions " avec le gouvernement du Québec, la fondation privée " est arrivée à la conclusion de ne pas renouveler " le financement des deux organisations à but non lucratif (OBNL) pour lesquelles elle s'est engagée à investir un total de 450 millions de dollars. " On est rendus à une autre étape ", a dit sans détour le vice-président Stratégie et partenariats à la Fondation Lucie et André Chagnon, Jean-Marc Chouinard, dans un entretien téléphonique avec Le Devoir lundi.

Qui plus est, moins de la moitié de l'argent versé dans Avenir d'enfants entre 2009 et 2014 -- 42 sur 95 millions -- a été investi dans les communautés, a révélé Radio-Canada lundi. L'OBNL a dépensé près de 27 millions de dollars seulement en salaires à ses employés, a fait remarquer le diffuseur public.

La fin du " partenariat " entre la Fondation Lucie et André Chagnon et le gouvernement du Québec se traduira également par la fin des activités de l'OBNL Québec en forme, dont la mission est d'encourager l'activité physique auprès des jeunes. Les deux parties s'étaient entendues pour investir 200 millions chacune, et ce, entre 2007 et 2017. M. Chouinard a " bon espoir d'atteindre la cible [ou] de ne pas être très loin en tout cas ".

Une fondation privée ne devrait pas se mêler des grandes orientations dans le social au Québec ", a affirmé Mme Harvey avant d'ajouter : " Ils ont de très bonnes intentions, mais ils ont une très grande prétention. Ils manquent beaucoup d'humilité. " La Fondation a " grandement modifié les priorités d'actions " d'organismes communautaires au fil des dernières années. " Un groupe communautaire n'aurait jamais fait d'ateliers avec ses enfants en halte-garderie sur le développement de la [psychomotricité]. Québec en forme trippait là-dessus. [...] Je ne dis pas que ce n'est pas bien de faire ce genre d'ateliers là. [Mais] ce n'est pas nécessairement la priorité que le groupe aurait choisi de faire ", a-t-elle expliqué.

La fondation privée est aujourd'hui dotée d'un actif oscillant entre 1,7 et 1,8 milliard de dollars, c'est-à-dire 300 à 400 millions de plus que la mise initiale d'André et Lucie Chagnon après la vente de Vidéotron (1,4 milliard).

Mon commentaire

Quelle belle mascarade, ce n'est pas la fondation Lucie et André Chagnon qui largue l'état québécois, c'est l'inverse. Logiquement, c'est l'état qui mène le Québec et non une fondation privée. C'est présomptueux pour cette fondation d'affirmer que c'est eux qui ont largué l'état comme si la population québécoise ne pourrait pas vivre sans eux.

L'implication de la fondation Lucie et André Chagnon avait une base idéologique. Elle était et est encore très idéaliste. André Chagnon rêvait d'un monde meilleur. Grâce à son argent, il voulait transformer le peuple québécois à son image.

La fondation Lucie et André Chagnon a voulu utiliser l'argent uniquement pour faire la promotion d'une idéologie. Une idéologie est toujours une représentation d'un monde idéal ou parfait. En d'autres mots, cela est toujours déconnectée de la réalité de la vie de tous les jours des gens.

Il y a autant d'idéologies, qu'il y a des personnes sur terre. La vision d'un monde parfait diffère d'une personne à une autre et cela est souvent à l'origine de conflits.

Ceux, qui font la promotion d'une idéologie sont portés à faire la morale, parce que ceux-ci croient que leur vision est la seule bonne.

Ainsi, tous ceux qui sont contre ou qui veulent critiquer la/les missions de la fondation Lucie et André Chagnon sont considérés comme des hérétiques.

Comme exemple, lors de la présentation de la loi numéro un, en juin 2007, qui créait un fonds pour la promotion des saines habitudes de vie, aucun député n'a osé émettre une critique lors de son étude en commission parlementaire et elle a été adoptée à l'unanimité comme une lettre à poste.

Il ne peut pas y avoir plus divin que de vouloir faire la promotion des saines habitudes de vie dans le but d'éradiquer l'épidémie d'obésité au Québec. Les députés ne pouvaient pas aller contre la vertu.

Les militants anti-obésité s'évertuent depuis longtemps à nous faire croire que l'obésité constituerait le pire fléau que l'humanité est eu à faire face. On s'en va vers la fin du monde si on ne fait rien.

Face à la menace de la fin du monde aucun député ne pouvait voter contre cette loi si formidable et magnifique.

En d'autres mots, le gouvernement du temps de Charest, s'est fait avoir avec de belles paroles. L'utilisation d'une idéologie est une des plus efficaces technique de manipulation qu'un être pervers peut utiliser pour atteindre ses fins.

La coalition contre les ppp critique la fondation Lucie et André Chagnon sur le fait qu'ils ne se contentaient pas de distribuer de l'argent mais, ils imposaient leurs orientations et leurs façons de faire. Les organismes n'avaient plus la liberté de faire comme, ils voulaient faire.

Ceci prouve que la fondation Lucie et André Chagnon a des buts idéalistes. Ceux, qui font la promotion d'une idéologie, pensent posséder l'ultime vérité. Pour atteindre un but idéologique ça prend une méthode ou une façon de faire idéologique d'où la dictature de la charité. Qu'en on croit avoir la vérité on veut l'imposer.

Lors de la création du fonds pour la promotion des saines habitudes de vie, la fondation Lucie et André Chagnon avait demandé d'avoir le contrôle de l'information pour que les journalistes ne critiquent pas leur travail. En d'autres mots, pour que la guerre contre l'obésité ne soit pas remise en question.

Ils avaient aussi promis la diminution de l'obésité chez les jeunes de 2% pour 2012, ce qui n'est pas arrivé. Évidemment, c'était irréaliste de penser de changer la nature humaine pour qu'un jour qu'il n'y ai plus une variété morphologique. En d'autres mots, il est impossible qu'un jour tous les êtres humains deviennent minces et athlétiques comme André Chagnon l'est.

Les publicités à la télévision de l'organisme Avenir d'Enfants (Naître et grandir) sont un autre exemple démontrant que la fondation Lucie et André Chagnon poursuit des buts idéologiques. Dans celles-ci on comprend qu'ils se donnent la légitimité de faire la morale aux parents. Ainsi, en conseillant les parents, sur la manière de réagir face à la colère leur enfant, cela sous-entends que par défaut qu'ils seraient tous incompétents. C'est insultant.

L'idéologie est différente d'une opinion. L'idéologie est immuable, elle ne change pas avec le temps. Une idéologie représente une vision parfaite et tout ce qui est parfait n'a pas besoin d'être changé.

Tandis qu'une opinion n'a pas une valeur ésotérique. Elle est l'aboutissement de nos expériences de vie au moment présent. Nos opinions changent avec le temps en fonction de l'accumulation de nos connaissances. Une opinion, c'est en mouvement, ce n'est pas fixe dans le temps.

Un gouvernement doit diriger un pays avec des opinions et non avec des idéologies. Lors des élections, c'est au peuple d'évaluer, si le gouvernement en place a fait le bon choix d'opinions. Un gouvernement qui se dirigerait avec des idéologies deviendrait une dictature.

La fondation Lucie et André Chagnon a nui à la progression du phénomène d'émancipation des femmes de taille plus au Québec. La lutte contre l'obésité est une lutte contre les femmes. En effet, la nature a voulu que les femmes fassent de l'embonpoint. Les rondeurs constituent une caractéristique physique féminine.

Par conséquent, les femmes se sentent directement concernées par les questions de poids corporel à cause du contexte de l'obsession de la minceur. L'inquiétude face à l'apparence physique constitue une fragilité proprement féminine.

Affirmer continuellement que l'obésité est une maladie, qu'il cause des maladies, qu'il coûte cher au système de santé n'aide vraiment pas les femmes à percevoir leur corps comme normal.

Même si l'organisme Équilibre, veut aider les femmes à développer une image corporelle positive, il ne peut pas dénoncer la guerre contre l'obésité, étant donné, qu'il est subventionné par Québec en forme (création de la fondation Lucie et André Chagnon).

Les intervenantes de l'organisme Équilibre, à cause de ce conflit d'intérêt, émettent un message ambigu. D'un côté, il faut aimer son corps mais, de l'autre côté, il faut faire attention à ce qu'on mange parce que l'obésité est une maladie. En d'autres mots, elles doivent dire que l'obésité constitue pas un problème grave de santé publique tout en disant aux femmes rondes qu'elles sont correctes comme elles sont.

Depuis 2007, toutes les énergies des centres de santé publique, des nutritionnistes et des médias sont placées sur le cas de la prétendue épidémie d'obésité. Très peu de compassion pour les femmes rondes. Par conséquent, les femmes rondes au Québec ont peur de s'affirmer publiquement. Elles sont victimes d'intimidation.

Les médias québécois ne parlent pas du phénomène d'affirmation des femmes de taille plus qu'il y a partout autour du monde. Aucune top modèle taille plus du Québec est reconnu officiellement comme une belle femme.

Les femmes de taille plus sont considérées à peine comme une curiosité au Québec. Pour la fédération des femmes et le conseil du statut de la femme ce n'est pas un sujet qui les intéressent.

On peut affirmer que le fat ou le size acceptance n'a pas sa place au Québec. Les femmes rondes souffrent en silence du rejet et des jugements négatifs. Paralysées par la honte, elles sont maintenues au silence.

La révolution de l'affirmation, des femmes de taille plus, n'a pas eu lieu au Québec à cause de La fondation Lucie et André Chagnon qui a dominé l'agenda avec leur guerre contre l'obésité.

Deux de leurs organismes soit Québec en forme et la Coalition québécoise sur la problématique du poids ont réussi à convaincre les médias de ne tenir compte que de leur position contre l'obésité. Ils sont les gardiens du dogme.

Valoriser, les femmes rondes, serait encouragé le péché de l'obésité.

Depuis 10 ans, l'état a carrément tiré dans le feu 200 millions de dollars pour quelque chose qui n'a rien donné au bout du compte. Ce fut un flop monumental et une erreur majeure du gouvernement Charest.

400 millions de dollars (dont 200 millions provenant de la fondation) pour encourager les jeunes à adopter de saines habitudes de vie, il y a quelque d'insensé là.

Plusieurs personnes ont critiqué la construction du nouvel amphithéâtre de Québec au coût de 400 millons de dollars même si c'était quelque chose de concret. Paradoxalement, aucune personne a critiqué la dépense de 400 millions pour ce bla bla bla. De la sensibilisation, c'est du vent, c'est intangible. On ne peut pas en mesurer réellement son efficacité.

La fondation Lucie et André Chagnon n'a rien fait de bon et d'utile. Cette aventure avec l'état constitue une fraude de haut niveau. En effet, les fonds de cette fondation n'ont pas diminués, ils ont augmenté avec le temps. La fondation Lucie et André Chagnon n'a rien perdu mais, les contribuables québécois eux ont beaucoup perdu dans l'exercice.

Ce 200 millions aurait dû être distribué dans les organismes communautaires étant donné que ceux-ci ont été coupés de 500 millions par le gouvernement Charest.

Et moi dans tout cela, après 20 ans de présence sur internet afin de faire la promotion de la beauté des rondeurs féminines, je suis complètement ignoré, mon opinion n'a aucune valeur et en parallèle la condition des femmes rondes ne sait pas améliorée au Québec.

Informations supplémentaires

L'histoire:

Je m'avais présenté aux élections provinciales en 2007 pour dénoncer cette situation.

La Fondation Lucie et André Chagnon largue le gouvernement du Québec

LA FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON

Deux partenariats entre la Fondation Chagnon et Québec ne seront pas renouvelés

La Fondation Chagnon critiquée: des organismes communautaires dénoncent les «PPP sociaux»

Fondation Lucie et André Chagnon

Non aux PPP sociaux - Fondation Chagnon

Que sont les PPP sociaux?

Partenariats public-privé (PPP)

Le gouvernement Couillard interpellé : "Non aux PPP sociaux !"

Les PPP sociaux dénoncés

Deux partenariats entre la Fondation Chagnon et Québec ne seront pas renouvelés (VIDÉO)

100 M$ en deux ans pour promouvoir de saines habitudes de vie

Prévention de l'obésité et approche intégrale en santé

L'engagement de la Fondation Chagnon d'investir 400 millions $

Nouveau plan d'action contre l'obésité et la sédentarité

Québec entreprend sa lutte contre l'obésité

Malbouffe: la Fondation Chagnon veut de l'information

La dictature de la charité

Autres

Utopie et idéologie

Ces valeurs morales sont souvent associées à de grandes religions comme le christianisme, l'islam, le bouddhisme, ou encore à des idéologies qui ont inspiré des systèmes politiques comme le marxisme


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2016, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.