Espérance de vie les Américains gagnent 3 mois
Journal de Québec du samedi 10 décembre 2005 page 41

Sujet: Une vision distorsionnée 

On peut y lire  :

L'espérance de vie des Américains a encore franchi un palier: un enfant né en 2003 peut espérer vivre 77,6 ans, soit trois mois de plus qu'un enfant né en 2002. Par ailleurs, les maladies cardiovasculaires, les cancers ou les accidents vasculaires cérébraux tuent moins, selon un rapport officiel publié jeudi.

Toutefois, l'évolution du progrès médical a pris un tournant inquiétant: la moitié des Américains âgés de 55 à 64 ans, notamment les plus vieux des "baby-boomers", souffrent d'hypertension artérielle, et deux sur cinq sont obèses. Ce qui signifie qu'ils sont en plus mauvaise forme que certains Américains du même âge mais nés dix ans plus tôt.

Le document présente les derniers chiffres communiqués par le NCHS et plusieurs dizaines d'autres agences et organisations spécialisées en santé. On y apprend que les morts par maladies cardiovasculaires, par cancer et accident vasculaire cérébral, les trois plus gros tueurs, sont tous en baisse de 2 à 5%. Un enfant né en 2003 peut espérer vivre 77,6 ans en moyenne, soit trois mois de plus que s'il était né en 2002. Un enfant né en 1990 pouvait espérer vivre 75,4 ans.

L'espérance de vie aux États-Unis, qui était en moyenne en 2003 de 74,8 pour les hommes et de 80,1 ans pour les femmes, a augmenté presque sans interruption depuis 1990. Cette progression s'explique par plusieurs facteurs, notamment les formidables avancées de la médecine et de l'hygiène, et la diminution des comportements à risque, à commencer par la consommation de tabac.

Ces tendances pourraient permettre à l'espérance de vie de continuer à augmenter, en dépit de l'augmentation de l'obésité et des cas d'hypertension artérielle, selon Amy Bernstein, qui a dirigé l'étude.


Mon commentaire

Ha! oui! Ha bon! Ce n'est pas supposer d'être une génération d'enfant dont l'espérance de vie serait moindre que leurs parents à cause de l'obésité

D'après une étude, parue dans l'édition du New England Journal of Medicicine, datée du 17 mars 2005, on supposait que l'obésité réduirait déjà l'espérance de vie de quatre à neuf mois approximativement aux États-Unis.

En 2004 on osait dire, qu'en 2005 aux États-Unis, l'obésité tuera plus que le tabac 

Même qu'on osait dire aussi que l'obésité est l'une des pires menaces à la santé  et que les spécialistes s'attendaient à traiter davantage d'infarctus et d'AVC chez des patients dans la vingtaine.

Avec exagération on lançait des affirmations gratuites du genre : La malbouffe aussi dévastatrice que la nicotine. et Dossiers obésité infantile Vers un désastre.

Toutes ces allégations, à la lumière de cette étude sur l'espérance de vie, me laissent perplexe. Elle jette les gens dans la confusion totale. En considérant, que l'espérance de vie des nord américains ne cesse de progresser depuis la fin de la 2e guerre mondiale. En considérant, que les années 50 furent le début de l'aire moderne avec la généralisation de l'utilisation de l'automobile, avec la construction d'autoroutes, avec la création des restaurants de nourritures rapides (Burger King et Mcdonald) et avec la venue de la télévision dans les foyers. En quoi les habitudes de vie moderne sont nuisibles pour la santé si l'espérance de vie s'améliore continuellement? Pourquoi  y aurait-il plus d'obèses aujourd'hui qu'il y a trente temps si les habitudes de vie n'ont pas changé depuis 50 ans ? 

D'où provient ce délire schizophrénique anti-obésité ? Comment explique ça?

Il devient de plus en plus évident que la guerre contre l'obésité/malbouffe constitue une manigance de l'industrie de l'amaigrissement pour faire de l'argent avec l'obsession de la minceur des femmes. Car, tout exagération et démesure sous-entend toujours des intentions douteuses. Cette guerre se compare à l'inquisition du moyen-âge  L'embonpoint/malbouffe est une hérésie qui menace l'ordre public.

Complément d'information :

Espérance de vie: les Américains gagnent trois mois

Cyberpresse | Techno & sciences

L'espérance de vie augmente:

L'espérance de vie s'est plus allongée chez les femmes

Six ans d'espérance de vie supplémentaire pour les garçons

Le taux de mortalité recule et l'espérance de vie augmentent

L'espérance de vie atteint actuellement 77 ans pour les hommes et environ 84 ans pour les femmes, et continue de progresser.

Statistique : Les Canadiens vivent encore plus vieux

L'espérance de vie des Canadiens est de 79,9 ans

Les inepties:

Pour la première fois depuis six générations, au moins, les Américains risquent en effet de faire face à une diminution de la moyenne de leur espérance de vie.

pour la santé et les coûts médicaux astronomiques qu’elle entraîne, l’obésité se classe maintenant parmi les plus importants problèmes de santé publique menaçant l’humanité

Une récente étude américaine vient de mettre en évidence le fait que l’obésité a réduit l’espérance de vie des américains de plusieurs mois.

Pour la première fois depuis six générations, au moins, les Américains risquent en effet de faire face à une diminution de la moyenne de leur espérance de vie.

L’obésité serait même pire que la malnutrition ou le tabagisme, parmi les problèmes de santé publique, car elle semble en voie de renverser la tendance à la hausse de l’espérance de vie des populations.

Cette diminution est comparable à celle provoquée par le tabagisme.

La pauvreté est la plus importante cause d'une faible espérance de vie.

L'espérance de vie des hommes et des femmes entre 1931 et 2000

Espérance de vie à la naissance pour les femmes (années) à travers le monde en 2000, ce n'est pas l'obésité de la population qui fait diminuer l'espérance de vie, mais la pauvreté.

Plus tu es instruit plus tu vie longtemps

L'espérance de vie à la naissance au Québec

L'espérance de vie s'améliore pas pour tous depuis 50 ans


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2005, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.