Angelo Tremblay: une carrière axée sur l'obésité
Journal le Soleil du 9 mars 2010 page 37

Angelo Tremblay

Sujet: Un homme féministe exemplaire

On peut y lire:

L'ouvrage « Prenez le contrôle de votre appétit... et de votre poids » résume les années de recherche du professeur Angelo Tremblay sur les causes insoupçonnées de l'obésité et prodigue des conseils dans un langage clair et accessible.

Angelo Tremblay a consacré sa vie à l'obésité. Non pas que le professeur au physique de marathonien en souffre. Au con­traire. C'est plutôt parce que le poids, le surpoids, la bouffe et l'exercice le passionnent depuis plus de 30 ans.

Dans son bureau du PEPS, Angelo Tremblay, aujourd'hui titulaire de la Chaire de recherche du Canada en activité physique, nutrition et bilan énergétique.

Et l'imagination, Angelo Tremblay n'en manque pas. Ses études sur le poids l'ont mené à étudier les profils lipidiques, le lien entre l'obésité et le sommeil ou encore l'impact du calcium ou de la pollution sur le poids.

Ces dernières années, l'équipe d'Angelo Tremblay a même été la première à démontrer que le travail intellectuel augmente la consommation de calories! Intrigué par sa propre faim après un travail mental, M. Tremblay s'est pris lui-même comme cobaye pour montrer que se creuser les méninges creuse aussi l'appétit. Poussée plus loin, l'étude a montré qu'un groupe se livrant à un exercice intellectuel pendant 45 minutes consommait spontanément 229 calories de plus qu'un autre groupe qui a pris 45 minutes de repos.

Mais après plus de 500 articles scientifiques, le chercheur qui a encore bien des projets d'études devant lui se frotte maintenant à une première : lancer un livre pour le grand public. L'ouvrage Prenez le contrôle de votre appétit... et de votre poids, qui sort en librairie mardi, résume ses années de recherche sur les causes insoupçonnées de l'obésité et prodigue des con­seils dans un langage clair et accessible.

Mon commentaire

Le titre de ce livre « Prenez le contrôle de votre appétit... et de votre poids » ne fait absolument pas dans la subtilité. Il nous dévoile sans ambiguïté possible la position de l'auteur. Un titre qui nous laisse penser que nous pouvons choisir le poids que nous voulons peser. Il s'agit seulement d'être en contrôle de notre poids.

La position « Prenez le contrôle de votre appétit... et de votre poids » est celle des intégristes anti-obésité/malbouffe. Ceux-ci essaient de contrôler la quantité de calories que les gens ingèrent. Par exemple, ils veulent le retrait de la malbouffe des écoles. Ils veulent que l'état taxe la malbouffe et les boissons gazeuses. Ils veulent que les municipalités interdisent aux restaurants de nourritures rapides et aux dépanneurs de s'installer proche des écoles.

D'après eux si les gens finissent un jour à contrôler leur appétit ou que l'état finit par contrôler ce les gens mangent, l'épidémie d'obésité sera endiguée. Le titre de son livre trahit le pourquoi il a eu un salaire toute sa vie. Il est un opportuniste. Il a travaillé sur le sujet de l'obésité parce qu'il y a eu, un jour, une association de pseudo-scientifiques qui ont décidé de pousser l'idée que l'obésité serait le pire fléau que l'humanité n'ai jamais eu à faire face. Ils nous ont monté un bateau uniquement pour répondre à des intérêts financier.

La guerre contre l'obésité est une supercherie. L'auteur de ce livre s'est bâti une carrière sur le mensonge, moi j'aurais honte à sa place. La dramatisation à outrance du danger de l'obésité sur la santé leur est utile pour atteindre le seul but de faire de l'argent avec le marché de l'obsession de la minceur chez les femmes (industrie pharmaceutique et de l'amaigrissement). La dramatisation de l'obésité sert aussi à obtenir des subventions de recherche de l'état.

Big Fat Lies Feed Obesity Fears

C'est grave c'est grave il faut faire quelque chose.

Compte tenu de l'obsession de la minceur:

« Contrôlez votre poids » signifie pour les femmes la possibilité de choisir le poids qu'elles voudraient peser. Assurément, le titre de ce livre va susciter l'intérêt des femmes qui rêvent d'être mince.

« Contrôlez votre appétit » c'est la recommandation à la mode pour soulever l'intérêt des femmes. Le comment manger moins de calories en choisissant les aliments qui contiennent moins de sucre et de gras. Genre de recommandation qui attise la peur des femmes d'engraisser.

Promouvoir, ces deux idées, dénote un grand manque de sensibilité ou de compréhension de ce que vive les femmes. C'est ignorer que l'obsession de la minceur fait beaucoup souffrir les femmes et a de réel conséquences sur leur santé mentale et physique. Tandis que l'embonpoint ou l'obésité n'est pas si néfaste qu'on veut nous le laisser le croire pour la santé.

Les bons points de l'embonpoint

D'ailleurs, ce qui représente le summum en tant que contrôle de leur poids et de leur appétit, sont les anorexiques. Nous pouvons conclure que ce livre en est un pro-anorexique en faisant l'éloge des restrictions alimentaires. Car ceux-ci sont à l'origine des désordres alimentaires. Trente années pour aboutir sur un ouvrage pour encourager les femmes à continuer à se faire souffrir. La minceur n'appartient qu'aux pénitentes.

Par honnêteté et pour le bien-être des femmes, il faut leur dire qu'elles n'ont pas le pouvoir de changer leur apparence physique car, elle est plus déterminée génétiquement qu'autre chose (on ne peut pas choisir le poids que l'on désirerait avoir). L'appétit ça ne ce contrôle pas, parce que manger constitue un besoin essentiel pour notre survie. On doit toujours répondre adéquatement à son appétit pour éviter de faire de l'anxiété et être affligé de compulsions alimentaires.

Quand le loser en moi parle:

Angelo Tremblay a-t-il déjà soulevé un soupçon par un groupe féministe au Québec ?

A-il déjà été soupçonné d'être sexiste, exploiteur, macho, misogyne, patriarcal ou masculiniste parce qu'il a contribué pendant 30 ans à maintenir les femmes dans le corset des apparences physiques, à encourager les femmes à haïr leur corps, à les pousser à détruire leur santé par de multiples régimes amaigrissant et à les faire croire que la santé passe par la minceur en usant d'intimidation avec les prétendues risques de maladies associées avec l'embonpoint ?

Non!

S'est-il déjà fait traiter de cochon, de pervers de pornocrate ou de phalocrate parce qu'il préfère sexuellement les femmes minces?

Non!

Mais, moi oui.

C'est le monde à l'envers. C'est moi qui est douteux parce que je veux aider les femmes à apprécier leurs rondeurs, parce que moi j'ai de la compassion pour la souffrance des femmes en relation avec leur image corporel.

Après 14 ans d'activisme sur le net pour cette cause, je suis encore seul devant mon écran d'ordinateur (je suis aidé seulement par ordinateur interposé), personne est intéressée à faire connaissance avec moi, je suis dans la misère financière et morale. Pire encore, parce que les femmes sont paralisées par la honte, même en affichant publiquement ma détresse morale et affective personne ne veut me rencontrer. Quel foutu karma ai-je, si j'en ai un?

Informations supplémentaires L'histoire:

Angelo Tremblay: une carrière axée sur l'obésité

Perdre du poids: notre reportage.

Angelo Tremblay - Les femmes et leur poids

Anorexia Nervosa: An issue of control

With a low self-esteem and need for acceptance they will turn to obsessive dieting and starvation as a way to control not only their weight

Anorexia - a Game of Control!

Dimensions of control in bulimia and anorexia nervosa: Internal control, desire for control, or fear of losing self-control?

It is a way of demonstrating to themselves that they are in control of their body weight and shape.

Control of food and eating might be the most obvious anorexic behaviour

Aussi, dans la société actuelle, on remarque une mise en évidence croissante de tous les moyens permettant le contrôle du corps : les régimes alimentaires

Etre mince est a la mode peut etre , mais pas "etre malade". Toutes celles qui te parleront de controle de son corps,

La personne souffrant d'anorexie a besoin d'avoir le sentiment de contrôler sa vie

De même, elle veut « contrôler » tout ce qui rentre dans son corps.


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2010, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.