C'est qui le cave ?
l'effets de l'obésité est aussi, sinon plus dommageable pour la santé que le tabac
Un problème de taille
Journal de Québec lundi 6 janvier, 2014 p.49

On peut y lire:

Un problème de taille

Les fêtes sont passées. Si vous en avez largement profité sans vous culpabiliser en vous disant que les bonnes résolutions viendraient après le Nouvel an, voilà, nous y sommes!

Si vous avez amorcé les Fêtes à l'étroit dans vos vêtements et que vous l'êtes encore plus maintenant, vous souffrez peut-être d'embonpoint et la chose peut-être préoccupante.

L'embonpoint mène à l'obésité et la proportion de personnes obèses ne cesse elle aussi de grossir. Pire, la tendance s'accélère... Selon certains experts, l'effets de l'obésité est aussi, sinon plus dommageable pour la santé que le tabac et constitue un facteur de risque pour plusieurs maladies chroniques dont le diabète, l'hypertension et nombre de problèmes cardiovasculaires, pour ne nommer que ceux-ci.

Ronald Denis
Docteur en médecine, chirurgien et traumatologue

Non! Je n'exagère pas l'importance du poids
Non! Je n'exagère pas l'importance du poids
Journal de Québec lundi 13 avril, 2014 p.53

On peut y lire:

Non! Je n'exagère pas l'importance du poids

Ma chronique de la semaine dernière sur l'embonpoint et l'obésité a soulevé plusieurs commentaires. Non, je n'exagère pas l'importance d'avoir un tour de taille normal. Ce n'est pas une question d'esthétisme, c'est assurément une question de santé.

N'attendez pas pour perdre du poids

Ronald Denis
Docteur en médecine, chirurgien et traumatologue

Les secrets de sa nouvelle silhouette
Les secrets de sa nouvelle silhouette "J'ai perdu 23 lb" Julie Snyder
Revue 7 jours, 10 janvier, 2014 p.?


En suivant les conseils de Martin Allard


Les boissons gazeuses favorisent le développement du cancer de l'utérus
Richard Béliveau


30 conseils pour perdre du poids et ne pas les reprendre
Guy Bourgeois


Michel Montignac est mort


Le rimonabant - Une nouvelle pilule pour réduire l'obésité
Jean-Pierre Després


Entrevue : Alain Beaudry, président d'Énergie Cardio


Richard Blais, président-directeur général de Nautilus Plus Inc.


Paul Schiffner, GM of Weight Watchers Canada says" I Have Found My Calling"


Eric Myles Directeur général de Québec en Forme

Sujet: Le silence des femmes québécoises

Mon commentaire

Quebecor commence l'année raide en titi! Ils ont remplacé la docteur en nutrition Isabelle Huot par un homme, Ronald Denis, un méchant Ayatollah anti-obésité.

Comment pouvons-nous expliquer qu'un homme qui a fait de longues études à l'université puisse énoncer de si stupides allégations. Il utilise la peur (exagération) et se défend en plus de le faire. Il y a ici de la malhonnêteté intellectuelle.

Cette malhonnêteté provient du fait que la lutte anti-obésité est une dogmatique. Par conséquent, elle est animée par des croyances et des préjugés. Tout ce qui est dogmatique concerne l'émotionnel, l'irrationnel et le superficiel.

Une croyance ne peut pas être remise en question. Personne ne peut se permettre de douter de la gravité de l'obésité au risque d'être excommunié. Ce Ronald Denis utilise sa formation universitaire et son statut social pour dominer les femmes, En d'autres mots, il utilise sa crédibilité institutionnelle et corporative pour manipuler l'opinion publique et faire croire des niaiseries au monde.

La question se pose: est-il vraiment convaincu de sa croyance anti-obésité qui fait qu'il ne réalise pas son dérapage intellectuelle? Ou, il est parfaitement conscient de ses exagérations et de sa démagogie parce qu'il veut délibérément manipuler dans un but obscure. Ainsi, parce qu'il a des intérêts financier de le faire ou il souffre d'un trouble de la personnalité antisocial.

Il s'adresse seulement aux femmes, car 98% des personnes qui prennent la résolution du jour de l'an de perdre du poids, sont des femmes. Il se dit que pour s'assurer que les "grosses torches" maintiennent leur résolution de faire un régime amaigrissant, c'est de leur faire peur avec le discours anti-obésité.

Julie Snyder fait la première page de la revue 7 jours pour montrer l'exemple à suivre pour les autres femmes. Elle a fait cela malgré qu'elle soit signataire de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée.

Grâce à Québecor nous n'aurons bientôt plus besoin d'une Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. En effet, à l'aide la chronique de Ronald Denis toutes les femmes obtiendront leur petit derrière tant idéaliser.

C'est qui le cave ?

Moi, je suis un homme qui c'est donner comme but d'aider les femmes à apprécier leurs rondeurs et à être bien dans leur peau. Même après 20 ans d'activisme, je n'ai pas réussi à acquérir un minimum de considération ou de reconnaissance. Je suis qu'un pur imbécile aux yeux des femmes.

Je subis, depuis mes débuts, du rejet et de la suspicion. On me fait sentir que je ne suis pas à ma place à m'occuper d'affaire de femmes. On me traite de pervers et de cochon. On me signale que ne suis pas un féministe.

Je me sens ridiculisé, vue comme un bizarre, sans crédibilité, sans intelligence, sans sensibilité, aux yeux des femmes. Vu qu'on m'accorde aucune attention, j'ai l'impression d'être exclu, bafoué, ignoré, tasser dans le coin. Je me sens comme le pire des crottés de la planète.

Mais c'est qui le cave?

Pourquoi de la liste des hommes que j'ai fait ci-dessus: Ronald Denis, Martin Allard, Richard Béliveau, Guy Bourgeois, Jean-Pierre Després, Alain Beaudry, Paul Schiffner, Richard Blais et Eric Myles sont exemptés de toute critique publique?

Étant donné qu'ils ne subissent aucune critique, cela donne l'impression qu'ils sont encensés, vu comme des génies, glorifier par les féministes et qu'eux eux ont le droit de s'occuper d'affaire de femmes.

Le silence des femmes envers ces hommes leur donnent une image publique, par défaut, de perfection, d'irréprochable, dénuer de défauts et de péchés. En d'autres mots, des hommes qui ne sont pas influencés par leur fantasme sexuel (préférence pour les femmes minces), qui ne se masturbent pas, et qui sont complètement désintéressés (argent). De vraies anges de pureté morale quoi?

C'est qui le cave ?

Moi, je démontre de part ma persévérance, ma régularité, ma fidélité et mon dévouement à défendre la cause des femmes rondes depuis 20 ans, mes bonnes intentions, mon intégrité et mon honnêteté. Cela, en considérant aussi que je le fais malgré la pauvreté et l'exclusion sociale.

Comment expliquer ma situation ?

Pourquoi les femmes ne s'aperçoivent-elles pas qu'elles sont méprisées, manipulées, abusées, fraudées, insultées, discriminées, ridiculisées et victime d'intimidation en rapport avec leur image corporelle.

Pourquoi aucune femme dénoncent publiquement cette situation ?

Explications:

Soit qu'au Québec, toutes les femmes sans exception sont dominées, soit qu'elles sont toutes des déficientes intellectuelles, soit qu'elles s'haïssent profondément ou toutes ces réponses.

Toutes les femmes sans exception sont masochistes. Elles acceptent de faire traiter de laide, moche ou de grosse parce que cela les motive à essayer de perdre du poids. En d'autres mots, elles glorifient toutes sans exception les hommes qui les méprisent parce qu'ils les encouragent à faire un régime. Elles sont prêtes à leur donner beaucoup d'argent pour ce faire aussi d'ailleurs.

Plus elles haïssent leur corps plus elles admirent ceux qui leur font douter de la normalité de leur corps.

Elles sont toutes en amour avec leurs bourreaux. C'est vu comme une vertu de haïr son corps au Québec.

Toutes les femmes sans exception sont dominées par les hommes qui haïssent les femmes.

Les femmes sont toutes sans exception totalement soumises.

Les femmes sont loin d'être rendu à vouloir se révolter pour se faire respecter.

La femme qui ose faire sous-entendre publiquement qu'elle est bien dans sa peau se fait rapidement rabrouer avec la question de santé.

La libération de la femme, ça ça n'a jamais été le cas au Québec.

Les femmes ont besoin des hommes pour se libérer de ce joug.

Car même les féministes les plus radicales acceptent de se faire dominer en rapport avec leur apparence physique.

Quand une femme se préoccupe de son poids elle démontre qu'elle est dominée.

Les pressions sociales qui poussent les femmes à se préoccuper de leur poids corporel est une forme de domination exercer sur les elles.

Après 20 ans, je n'ai pas réussi mon objectif à les amener à se révolter contre la domination dont elles sont victimes, parce que, c'est moi le cave.

Compléments d'informations

Les fantasmes de hommes qui s'occupe à faire maigrir les femmes

Are Doctors Nicer to Thinner Patients?

Genre de femme qui fait bander Richard Blais

Chez Énergie cardio les entraîneurs font maigrir les grosses en utilisant une minces pour

Un entraîneur cher énergie cardio qui s'occupe d'affaire de femmes

C'est les fesses de fer féminine qui fait bander Alain Beaudry

Le fantasme idéal d'Alain Beaudry

Ce sur quoi les directeurs de weight-watchers ont leurs fanatasmes sexuels

Weight-watchers font même un concours de miss petit derrière weight-watchers pour plaire à certains hommes

Le genre de femmes que les hommes culturistes aiment

Australian natural BODZ MAGAZINE

Muscle & fitness MAGAZINE

Muscle training illustrated

SERIES TWO Ep.#5 Girls Just Wanna Have Fun


Les sujets précédents :
Pauline Marois s'associe à l'hypersexualisation homosexuelle
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2014, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.