Nathalie Simard se vide enfin le coeur!
Revue 7 Jours 4 juin 2005 page 16

Sujet: Le milieux artistique et la grosseur des femmes

On peut y lire:

Elle n'avait plus le physique de l'emploi

Nathalie est formelle: les agressions se sont poursuivies d'une autre façon; Guy Cloutier l'a manipulée, notamment en ce qui a trait à son poids. «Il m'a déjà appelée aux petites heures du matin, alors que j'étais grosse comme ça- je pesais 120 livres. Il m'a dit: je viens de voir le front page. Fais-toi pas d'idée : t'as juste l'air mince, mais tu l'es pas..." Il a commencé à me répéter que j'avais des problèmes de poids à l'âge prépubère.» Elle poursuit: «Il me disait: "Il va falloir que tu fasses attention à ton poids, tu commences à grossir", et ç'a toujours été ça. Mais quand on se retrouvait tout seuls, il ne manquait pas de me dire que.. que j'avais un beau p'tit cul. Excusez moi l'expression, mais c'est ses paroles...»

Nathalie lui a demandé du travail un jour; elle souhaite travailler au bureau de Guy Cloutier parce que tout s'était arrêté brusquement; elle n'avait plus le physique de l'emploi. «Ça, c'est la dernière fois qu'il s'est masturbé devant moi. Il est arrivé chez moi à 6 h du matin... Avant de partir, il a levé mon chandail. J'ai dit: "J'veux pas!" Ma fille dormait à côté. "J'peux pas." J'veux pas." Il a levé mon chandail; là, il s'est masturbé et il est sorti en disant: "J'vais penser à ça..." (à son désir de travailler)»

Mon commentaire:

Là ici, c'est un évènement triste et malheureux, mais qui nous révèle bien des choses. La discrimination morphologique envers les femmes dans le milieu artistique, sous-entend clairement une misogynie. À la base du profil psychologique d'un homme pédophile, il y a la volonté de tout contrôler. Car, le sentiment d'être tout puissant nourri ses phantasmes envers les êtres sans défenses. La pédophile est un abus de pouvoir.

Le pouvoir économique ou autre forme de pouvoir donne à un homme désaxé sexuel, un sentiment d'être libre de tout faire. Est-ce que, c'est le pouvoir qui corrompe ou les gens ont une tendance à la corruption préalablement ?

Plusieurs femmes rêvent de faire carrière comme comédienne ou chanteuse. Celles-ci sont prêtes à faire beaucoup de sacrifice pour y arriver. Ce désir passionné de percer dans le métier les place dans un état de vulnérabilité. Les producteurs ont beaucoup de femmes qui sont à genoux devant eux, les suppliant de leur donner une chance.

Dans ce contexte, les abus de pouvoir sont tentants. Ces producteurs peuvent s'amuser à choisir des critères de sélection exagérés ou complément farfelus juste par plaisir de voir les femmes ramper au sol. L'exigence de la minceur constitue un critère farfelu (sans fondement logique) juste pour exaspérer les femmes. Et elle constitue un moyen de contrôle sur les femmes artistes. «Tu es mieux de ne pas engraisser, si non tu n'auras plus de contrat».

Le poids ou l'apparence physique d'une femme constitue une vulnérabilité. S'attaquer, à l'apparence physique, désarme la femme. Elle est devient sans défense comme un enfant peut l'être. L'exigence de la minceur constitue donc un abus de pouvoir.

D'après moi, la frontière entre : "exiger la minceur et désirer sexuellement de jeunes filles prépubertaire", est mince. Le milieu artistique actuel est malsain. La culture d'entreprise pro-minceur, comme on pourrait dire, qui existe parmi les hommes de ce milieu, me fait douter de leur équilibre sexuel. Leur exigence pour la minceur envers les femmes artistes cache chez ces hommes le fantasme prestigieux d'entre tout, celui qui a la côte chez les pornographes : «le fantasme de la Lolita ou de la jeune belle et innocente qui a un petit derrière ».

Regardez les conjointes des hommes comédiens, chanteurs, producteurs, réalisateurs et musiciens, elle sont toutes ou presque minces et délicates. Le fantasme pour les femmes au corps d'adolescente est très bien vu dans le milieu artistique.

En contre partie, valoriser la beauté des rondeurs féminines, faire de la place pour les chanteuses et les comédiennes rondelettes encouragerait les hommes à désirer sexuellement des femmes qui sont d'allure adulte et mature. Il y aurait sûrement moins d'hommes qui feraient dévier leur sexualité vers les jeunes. Il y aurait moins de pédophilie. Car, valoriser la minceur, c'est à quelque part encourager la pédophilie. 

Complément d'informations:

L'histoire

Fondation Nathalie Simard

Photos Véronique Cloutier par Radio Canada 1987

Médias: Autour d'un certain jeudi soir de mai

La délivrance de Nathalie Simard

Sujets traités

J'ai à peine 18 ans
Choisies par "Playboy" Nos plus belles Québécoise en petite tenu 
Avril Lavigne en vedette aux Grammys
La prostitution juvénile est fortement tolérée au Québec
Trop sexy Trop jeune
Selon Playboy Paris Hilton, personnalité la plus sexy


Les sujets précédents :
Vive mon corps! / Maigrir : où en est la science ?
L'obsession de la minceur : un argument de vente 
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2005, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.