400 millions de dollars de belles paroles inutiles
Manifestation contre le fonds pour la promotion des saines habitudes de vie

La promotion, des saines habitudes de vie, n'est d'autres qu'une façade de pureté morale pour faire de l'argent sur le dos des contribuables.

Manifestation qui aura lieu le 6 juin 2017 de 12h00 à 15h00 devant le parlement du Québec dans la ville de Québec.

Texte de présentation

La loi créant le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie fut adoptée le 6 juin 2007 à l'assemblée nationale et est entrée en vigueur le 8 juin 2007.

Durant ces dix dernières années, il s'est dépensé 400 millions de dollars pour des résultats virtuellement impossible à évaluer. Ce Fonds fut créé presque qu'uniquement pour lutter contre la prétendue épidémie d'obésité. Mais, selon les dernières nouvelles la situation de l'obésité n'a pas changée malgré tous ces efforts.

Les intégristes anti-obésité/malbouffe ont raté leur coup. Il n'y a pas moins de jeunes obèses.

De toute évidence, c'est un 400 millions de dollars qui s'est évaporé dans la nature. De l'argent qui a été tiré littéralement dans le feu.

Qui dans la population québécoise a observé des changements ou des améliorations depuis les dix dernières années concernant l'adoption des saines habitudes de vie et le nombre d'obèses en plus ou en moins?

Avec ce 400 millions de dollars dépensé: qu'est-ce qui a changé, qu'est-ce qui a évolué, qu'est-ce qui c'est améliorer ?

Si rien ne s'est amélioré concrètement à quoi a servi l'argent ?

Il est normal comme contribuable et citoyen de demander à son gouvernement de rendre des comptes. Une dépense aussi importante se doit d'être associée à une obligation de résultat.

Comment mesure-t-on l'efficacité et la performance d'un programme qui fait la promotion des saines habitudes de vie?

Ainsi, si le gouvernement donne 10 millions à un entrepreneur pour construire un pont, à la fin nous voyons le produit fini. Les résultats sont tangibles. Mais, avec la promotion des saines habitudes de vie, ceux-ci sont impossibles à évaluer. C'est invisible, c'est flou.

Donc, comme les résultats sont improuvables cela ouvre grande ouverte la porte à l'abus et aux profiteurs.

On ne dépense pas 400 millions de dollars sans vérifier le rendement de l'investissement.

Faire de la prévention en santé ferait baiser les dépenser en santé. Cela demeure seulement une prétention théorique. En effet, il n'existe pas de recherche scientifique démontrant la bonne méthode pour faire de la prévention.

Ainsi, est-ce que cibler l'obésité pour faire de la prévention en santé, c'est la bonne chose à faire ?

Par contre, le seul facteur assurant une meilleure chance de se maintenir en santé, c'est de ne pas être pauvre.

Si le gouvernement ne rend pas public un bilan sur la performance de leur Fonds pour la promotion des saines habitude des vie, c'est louche. On veut nous cacher des malversations.

Les seules informations qui sont diffusées, c'est qu'il y a de plus en plus d'obésité, de plus en plus de diabète, de plus en plus de maladie du coeur chez jeunes, que l'espérance de vie de nos jeunes vont être moindre que leurs parents, que ça prend une taxe sur les boissons sucrées, que le sucre est un poison, etc. En d'autres mots, que tout va de plus en plus mal avec l'obésité.

Les médias ne nous a jamais parlé des améliorations que cet investissement de 400 millions de dollars aurait fait sur le niveau de santé de la population québécoise.

Les gens ont-ils adopté plus de saines habitudes de vie qu'il y a 10 ans? On ne le sait pas. En tout cas, cela ne semble pas être le cas.

Le gouvernent, s'est fait piéger. Ce 400 millions de dollars a servi uniquement à créer deux groupes de pression très puissants. Ceux-ci ne veulent pas évidemment que le financement en prévention s'arrête. Ils veulent continuer à faire la belle vie avec l'argent de l'état.

Coalition Poids

L'état est placé dans une situation absurde. Normalement on refinance un programme si celui-ci a démontré son efficacité ou sa rentabilité. Mais, selon ces deux groupes de pressions, ils demandent encore du financement parce que tout va de plus en plus mal. C'est absurde.

Ils ne dérogent pas de leur méthode de relation publique. En dramatisant le plus possible l'épidémie d'obésité, ils pensent obtenir beaucoup d'argent.

Alors, il faut se poser la question suivante: si la situation de l'obésité est plus catastrophique qu'il y a 10 ans, est-ce que ce 400 millions de dollars n'a pas état suffisant ou cela n'a servi à rien.

Pour moi cela n'a servi à rien, d'où mon expression 400 millions de dollars de belles paroles inutiles.

D'après le fait démontrer que les personnes qui suivent un régime amaigrissant reprennent le poids perdu dans 95 pourcent des cas. On peut conclure que les gens n'ont pas beaucoup de pouvoir sur leur poids corporel. Par conséquent, le gouvernement a encore moins de pouvoir sur le poids corporel de sa population.

Même, si on dépensait des milliards d'argent en prévention de l'obésité, cela n'y changerait rien.

Par conséquent, ce 400 millions de dollars a été dans la poche des intégristes anti-obésité/malbouffe sans que la population en tire le moindre profit. Nous avons été victime d'une fraude.

La promotion, des saines habitudes de vie, n'est d'autres qu'une façade de pureté morale pour faire de l'argent sur le dos des contribuables.

La guerre contre la prétendue épidémie d'obésité est une dogmatique parce qu'elle sous-entend une vision d'un monde idéal dénué de personne obèse.

La promotion, des saines habitudes de vie, est devenu un dogme. On distingue un discours dogmatique lorsqu'il y a un tabou l'entourant. Ainsi, personne au Québec n'ose dire le contraire ou critiquer la lutte contre l'obésité et le sucre.

Tous ceux qui travaillent pour la promotion des saines habitudes de vie sont vus comme des saints hommes au-dessus de tout soupçons.

Dans ce contexte d'infaillibilité, les fanatiques anti-obésité ont la voie libre de faire ce qu'ils veulent. Ainsi, ils se permettent dans leur discours des exagérations, des inexactitudes, d'être contradictoire, de diaboliser, de faire du jugement moral et de la démagogie. Car, ils savent qu'aucune personne ou journaliste ira sur la place publique pour les critiquer.

Les fanatiques anti-obésité se sont servi de la promotion des saines habitudes de vie comme un cheval de Troie pour piger à deux mains dans l'argent de l'état ou pour faire fortune toute en ayant une image de droiture et d'honnêteté. C'est un vole parfait.

Ceux qui font la promotion des saines habitudes de vie ne peuvent qu'être honnêtes et bons. Personne ne peut-être contre la vertu.

Le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie, ne fut que de belles paroles.

Les organismes communautaires ont manifesté contre l'austérité et leur sous financement par l'état. Pendant ce temps-là, les intégristes anti-obésité se graissaient la patte en faisant semblant de faire quelque chose.

Je vous invite donc tous à venir manifester avec moi le 6 juin 2017 devant le parlement pour dénoncer cette fraude.

Liens

Je me suis présenté aux élections provinciales pour dénoncer la loi créant le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie

Un organisme de prévention de l'obésité doit fermer
Le Conseil québécois sur le poids et la santé doit mettre fin à ses activités après douze ans d'existence, faute de soutien gouvernemental.

L'obésité à traiter comme une maladie L'exagération pour obtenir des subventions

Le parti Québecois est au services des intégristes anti-obésité

Le Parti québécois n'aime vraiment pas les femmes rondes

L'ADQ estime plus urgent de s'attaquer à l'obésité

Cela va de plus en plus mal avec l'obésité

Plainte contre Martin Juneau pour avoir fait du prosélytisme pro-anti-sucre à l'émission Deux fille le matin.

Les boissons sucrées feront 63 000 morts d'ici 25 ans

Santé des jeunes: «On s'en va vers une catastrophe»

Les boissons sucrées feront 63 000 morts d'ici 25 ans

L'obésité, un fardeau financier pour le Québec

L'obésité en hausse chez les jeunes Québécois

Sombre bilan pour les Québécois

Obésité - Les enfants vivront moins vieux que leurs parents

Dossiers obésité infantile Vers un désastre

L'obésité coûte 3 G$ par an

L'épidémie de diabète et d'obésité progresse encore au pays

Québec perd la lutte contre l'obésité

L'obésité coûte 1,5 milliard $ par année au Québec

En moins de 30 ans, le taux d'obésité a triplé au Canada

Un Québécois sur deux souffre d'embonpoint

La pauvreté facteur de risque le plus important

Le plan de lutte à la pauvreté : une responsabilité gouvernementale

La pauvreté laisse des marques indélébiles sur la santé

La pression des deux groupes de pressions

Les associations d'obèses lancent un appel aux candidats à la présidentielle Il y a aussi un groupe pression en France qui demande de l'argent à l'état contre l'obésité

Trois Québécois sur quatre souhaitent des investissements massifs en prévention

Québec sommé d'augmenter les taxes sur le tabac et les boissons sucrées

Regroupement pour un Québec en santé

Coalition Poids

Manifestation contre l'austérité à Montréal

L'OMS demande d'augmenter les taxes sur les boissons sucrées

Bientôt finis les dessins sur les boîtes de céréales

Les organismes communautaires sont contre le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie.

Deux partenariats entre la Fondation Chagnon et Québec ne seront pas renouvelés (VIDÉO)

La Fondation Chagnon critiquée: des organismes communautaires dénoncent les «PPP sociaux»

Fondation Lucie et André Chagnon

Non aux PPP sociaux - Fondation Chagnon

Que sont les PPP sociaux?

Partenariats public-privé (PPP)

Le gouvernement Couillard interpellé : "Non aux PPP sociaux !"

Les PPP sociaux dénoncés

L'historique de l'association de la Fondation Lucie et André Chagnon et l'état

Prévention de l'obésité et approche intégrale en santé

L'engagement de la Fondation Chagnon d'investir 400 millions $

Nouveau plan d'action contre l'obésité et la sédentarité

Québec entreprend sa lutte contre l'obésité

Malbouffe: la Fondation Chagnon veut de l'information

La dictature de la charité

100 M$ en deux ans pour promouvoir de saines habitudes de vie

La Fondation Lucie et André Chagnon largue le gouvernement du Québec

Deux partenariats entre la Fondation Chagnon et Québec ne seront pas renouvelés (VIDÉO)

Les profiteurs du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie

Pierre Lavoie avec son défi et les cubes énergiques fait un salaire de 200 000$ par annéée

400 millions pour «déconstruire» le pont Champlain

400 millions pour «déconstruire» le pont Champlain

Québec devancera plus de 400 millions de dépenses

400 pdf

Accueil - Contact

Copyright © 2017, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.