Dix causes insoupçonnées des kilos en trop
Journal de Québec lundi 19 octobre 2015 p.56

Voici les dix raisons pourquoi, vous les Québécoises, vous n'êtes pas aussi belles et minces qu'Isabelle Huot.

Pour voir l'image plein grandeur

Vous avez remarquée, tout comme moi, qu'Isabelle Huot n'a pas de kilo en trop elle!

Pour voir l'image plein grandeur

On peut y lire:

Nombreuses sont les personnes qui désirent perdre du poids. Ce n'est pas chose facile lorsqu'on vit dans un environnement qualifié «d'obésogène». Si nos apports alimentaires et notre pratique d'activités physiques influencent assurément notre poids, il y a aussi des déterminants moins connus. Tour d'horizon de 10 facteurs qui favorisent la prise de poids!

1. La quantité de sommeil

La privation de sommeil influe sur les hormones de la faim et de la satiété, nuisant du coup au contrôle alimentaire. Elle peut accroître les fringales pour des aliments sucrés. Dormir 7 à 9 heures par jour favorise le contrôle du poids.

2. Alcool et appétit : mauvais mélange

Des études révèlent que l'alcool consommé avant ou pendant un repas stimule la prise alimentaire lors de ce même repas, en plus de fournir des calories supplémentaires.

3. La visibilité des friandises

La proximité ainsi que la visibilité des aliments ont un impact sur notre consommation. Laisser les grignotines (bonbons, chocolats, croustilles et compagnie) hors de notre champ de vision.

4. Un apport en calcium insuffisant

De faibles apports en calcium (moins de 600 mg par jour) ont été associés à un indice de masse corporelle plus élevé (IMC).

5. Connaître les quantités consommées

Les gens consomment moins lorsqu'ils voient ce qu'ils ont déjà mangé. Le mot d'ordre est: ne débarrassez pas la table avant la fin du repas!

6. L'effort mental

Il a été démontré qu'une activité exigeant un certain effort mental conduit à une plus grande prise alimentaire lors d'un repas suivant cette activité.

7. L'heure des repas

Plus on a tendance à manger en soirée, plus grande est la consommation totale d'énergie au quotidien.

8. L'environnement social

Plusieurs le confirmeront, les repas pris entre amis favorisent la consommation abusive. Mais à quel point? La présence d'amis peut faire grimper les apports caloriques de 40% à 70%!

9. Le contraste des couleurs

La couleur de l'assiette et des aliments influence aussi les apports alimentaires. Il a été démontré qu'un faible contraste entre la couleur de son assiette et des aliments peut mener à la surconsommation.

10. La diversité des couleurs

Une étude sur les bonbons M&M montre que les gens en consomment davantage s'il y a 10 couleurs plutôt que 7. Nous aurions donc avantage à nous gâter en achetant des petites gourmandises aux couleurs moins diversifiées.

Sujet: Entretenir l'obsession de la minceur, c'est payant

Mon commentaire

Voici les dix raisons pourquoi, vous les québécoises, vous n'êtes pas aussi belles et minces qu'Isabelle Huot.

Vous avez remarquée, tout comme moi, qu'Isabelle Huot n'a pas de kilo en trop elle!

Réalisez-vous à quel point les hommes misogynes ont raison de vous faire remarquer que vous avez un gros cul.

Ceux-ci veulent seulement vous encourager à vous prendre en main pour être belle et mince comme Isabelle Huot.

C'est en suivant toutes les recommandations d'Isabelle Huot que vous, femmes, deviendraient belles et minces comme elle. En d'autres mots, si vous avez un gros cul, c'est de votre faute.

Sugar Coated n'est pas un documentaire mais, un info-pub pour l'opinion du Docteur Robert Lustig.

Dans son titre «Dix causes insoupçonnées des kilos en trop» le mot «cause» réfère à de la culpabilité. Vous êtes la cause principale de vos kilos en trop (de votre gros cul). «Kilos en trop» ça veut dire quoi au juste? C'est un jugement par rapport à quoi / à qui?

Qui détermine ce qui est en trop? Dans le contexte d'obsession de la minceur, toutes les femmes pensent qu'elles ont des kilos en trop.

Avoir des kilos en trop, c'est évidemment ne pas être mince.

Isabelle Huot avec ce genre de chronique, elle pense offrir une solution à l'ensemble de la population à la prétendue épidémie d'obésité. C'est ce que cela laisse croire tout ou moins. Mais, cela n'intéresse que les femmes. Les femmes se sentent directement ciblées quand on leur parle de restrictions alimentaires.

C'est les femmes qui se surveillent pour ne pas surconsommer. C'est les femmes qui veulent rester en contrôle de leur poids.

Cette chronique démontre une fois de plus qu'Isabelle Huot travail seulement pour garantir son propre bien-être financier. Le bien-être des femmes, elle, elle s'en fiche complètement. Son seul objectif, c'est de faire de l'argent le plus possible. Elle est donc sérieusement incompétente.

Toutes les nutritionnistes doivent tenir compte de l'obsession de la minceur, des désordres alimentaires et de l'image corporelle négative que beaucoup de femmes ont.

Être nutritionniste, comme toutes les autres professions qui concernent l'intervention auprès de l'être humain, est une vocation. En d'autres mots, ce n'est pas l'argent qui est la motivation première mais, la compassion. Soit: vouloir du bien et soulager la souffrance d'autrui.

Si Isabelle Huot était motivée par la compassion, elle éviterait de parler du comment surveiller son poids corporel, du comment on élimine ses kilos en trop et du comment on surveille son ingestion de calories.

Si Isabelle Huot était motivée par la compassion, elle éviterait de sous-entendre que surveiller ses calories et perdre du poids, c'est bon pour la santé.

Si Isabelle Huot était motivée par la compassion, elle parlerait du poids d'équilibre et affirmerait que la santé n'est pas une question de poids corporel.

Intervenir avec compassion avec les femmes qui souffrent d'une image corporelle négative consiste à les rassurer sur la normalité de leur corps et les encourager à apprécier leurs rondeurs.

Encourager les femmes à surveiller leur alimentation, c'est les encourager à haïr leur corps. Souffrir d'une image corporelle négative signifie souffrir de ne pas avoir un corps mince et ne pas être capable de réussir à maigrir.

Cette souffrance ne peut pas être soulagée, parce que l'objectif est inaccessible. Le seul moyen d'arrêter de souffrir d'une image corporelle négative, c'est de changer pour un objectif réalisable soit d'apprendre à apprécier ses rondeurs.

Lorsqu'on a de la compassion pour les femmes, la seule recommandation qu'on peut leur faire, c'est de les encourager à aimer leur corps tel qu'il est.

Le poids corporel est grandement déterminé par la génétique d'où la théorie du poids d'équilibre. Celui-ci explique pourquoi les régimes et les diètes ne fonctionnent pas. Ainsi, les femmes reprennent toujours le poids perdu parce que leur corps cherche toujours à maintenir son poids stable.

Quand on mange plus que d'habitude lors d'un repas, notre corps augmente son métabolisme de base pour brûler les calories excédentaires afin de maintenir son poids stable.

Le poids d'équilibre est celui dont on n'a pas besoin de faire d'effort pour le maintenir stable.

L'être humain possède une grande variété de morphologie ainsi, il est très subjectif et inapproprié de parler de kilos en trop.

Complément d'information

Le Isabelle Huot

La clinique santé Revivre dans la mire des diététistes

Les dangers du sucre

Objectif minceur les étiquettes à la rescousse

Le journal vous aide à maigrir

Maigrir avec Québécor

Les bons régimes

Cégeps et Universités - La malbouffe sera permise

Le concours Miss Univers La beauté à tout prix?

Témoignage- Perdre 100 lb et renaître

Dossier - Vaincre l'obsession de manger

Isabelle Huot est là pour vous dans votre cuisine ! Un programme qui vous aidera à atteindre votre objectif!

Mon corps, mon jardin secret

Repas santé, livres de recettes & cliniques | Kilo Solution | Kilo Solution

Isabelle Huot articles de journal

Les chroniques de Isabelle Huot Salut bonjour tva

On n'est pas pressé, Isabelle Huot - TVRL-A1506

Le sucre ajouté - Devrait-on s'en méfier davantage?

Le poids d'équilibre / ponderostat

SPÉCIAL MINCEUR

VUE D'ENSEMBLE DES FONCTIONS DU TISSU ADIPEUX CHEZ LA FEMME

Santé - Pourquoi les régimes font grossir

Une perte de poids lente pas plus efficace qu'une perte rapide LE CONCEPT DE SANTÉ

Satiété : le pondérostat pour gérer la satiété

The theory of Set Point espouses that every person's body weight and fat percentage is set by an internal control system unique to the individual. Set Point Theory was developed by William Bennett and Joel Gurin in 1982 to explain why dieting in not successful in the long term. The Dieter's Dilemma


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

[Accueil] - [Contact]

Copyright© 2015, Les éditions de la femme Tous droits réservés.