Le surpoids lié au cancer
Journal de Québec, vendredi 26 août 2016, p.V18

C'est de la propagande, parce que cela fait vingt ans qu'on associe l'embonpoint/obésité et le cancer, ce n'est rien de nouveau.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet:La propagande anti-obésité se continue

On peut y lire

Être en surcharge pondérale peut augmenter la probabilité de développer des cancers de l'estomac et de l'appareil digestif, mais également des tumeurs au cerveau ou aux organes reproducteurs, selon une étude internationale publiée mercredi.

Le surpoids peut accroître le risque de cancer de l'estomac, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, des ovaires et de la thyroïde, selon un compte-rendu du Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC), basé à Lyon, en France, paru dans la revue The New England Journal of Medicine.

Le risque de méningiome -un cancer du cerveau- et de myélome -atteinte de la moelle osseuse- est également supérieur chez une personne en excès de poids, a ajouté le CIRC.

En 2002, cet organisme qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait fait savoir que l'excès de poids pouvait favoriser le développement du cancer du côlon, de l'oesophage, du rein, du sein et de l'utérus.

Les chercheurs ont épluché plus d'un millier d'études sur le lien entre surpoids et risque de cancer, et ont conclu que limiter la prise de poids au fil des ans pouvait permettre de réduire le risque de souffrir de ces cancers.

«Le fardeau du cancer dû au surpoids ou à l'obésité est beaucoup plus important que ce que l'on pensait auparavant», a indiqué Graham Colditz, président du groupe de travail du CIRC, et membre de l'école de médecine de l'université Washington de St-Louis.

«De nombreux cancers récemment identifiés comme étant liés à un excès de poids ne figuraient même pas sur les radars comme ayant une composante «poids», a-t-il relevé.

Les cancers se développent souvent sans raison particulière. Ils peuvent parfois être rattachés à des virus, des polluants, un terrain génétique, des radiations... mais l'hygiène de vie peut aussi jouer un rôle marquant (fumer, prise de poids).

Environ 9% des cancers chez les femmes en Amérique du Nord, en Europe et au Proche-Orient seraient liés à l'obésité, selon l'étude.

Le surplus de graisse peut en effet favoriser les inflammations et entraîner une surproduction d'oestrogène, de testostérone et d'insuline, autant de sécrétions pouvant alimenter la croissance d'un cancer, a-t-elle relevé.

Environ 640 millions d'adultes et 110 millions d'enfants dans le monde sont obèses.

«Des éléments d'hygiène de vie comme un régime alimentaire équilibré, une stabilité pondérale et de l'exercice physique, en plus de ne pas fumer, peuvent avoir un effet important pour réduire le risque de cancer», a indiqué M. Colditz.

Mon commentaire

Encore une autre preuve qu'il existe des fanatiques contre l'obésité. Encore de la propagande pour mettre de la pression sur les femmes pour qu'elles se décident à entreprendre une méthode d'amaigrissement.

Le terme «surpoids» englobe 97% des femmes. La cible, c'est les femmes. Toutes les femmes se pensent être en surpoids.

C'est de la propagande, parce que cela fait vingt ans qu'on associe l'embonpoint/obésité et le cancer, ce n'est rien de nouveau.

Les fanatiques anti-obésité s'évertuent continuellement à faire des études statistiques pour associer toutes les maladies physiques et mentales à l'embonpoint afin de culpabiliser ceux qui en font. Ils veulent noircir le plus possible le dossier santé de ceux qui font de l'embonpoint.

Ils réussissent toujours à attirer l'attention des journalistes. Ceux-ci sont comme des robots, ils répètent leurs messages encore et encore et encore.

Je ne comprends pas que les journalistes des médias traditionnels embarquent dans cette stratégie de relation publique sans se poser de question. Cette répétition des messages alarmants contre l'obésité devrait leur mettre la puce à l'oreille au fait qu'il y a anguille sous roche.

Les journalistes devraient chercher à comprendre ce qui motive les intégristes anti-obésité/malbouffe à vouloir faire peur au monde avec le péril obèse?

Je ne pense pas qu'ils soient motivés par l'altruisme, la compassion et pour faire économiser de l'argent au système de santé.

Pour moi les chercheurs fanatiques anti-obésité sont motivés par la haine, le mépris et l'argent.

Essayer de résoudre un problème qui n'existe pas, c'est payant, parce que la solution n'arrivera jamais. Dans 100 ans d'ici, ils vont nous répéter la même rengaine et recevrons encore de l'argent pour essayer de résoudre l'impossible.

Qu'est-ce qu'il y a derrière la dramatisation de l'obésité? Pourquoi ne pas faire un effort intellectuel pour aller voir plus loin que leurs allégations farfelues?

C'est sûrement, parce que tous les journalistes sans exception sont influencés par leurs propres préjugés anti-gros.

N'y aurait-il pas un journaliste au Québec ouvert au discours du fat acceptance ou à ceux qui pensent que la santé n'est pas une question de poids corporel?

Complément d'informations:

L'histoire

Le surpoids lié à huit types de cancers supplémentaires

Le surpoids lié à huit types de cancers supplémentaires

Le surpoids lié à huit types de cancers supplémentaires

Le surpoids lié à huit types de cancers supplémentaires

Le surpoids augmente la probabilité de développer des cancers

Le surpoids favorise une dizaine de cancers

Le surpoids peut accroître le risque de développer huit types de cancers supplémentaires

Liens

Quand les kilos en trop s'accumulent, l'espérance de vie diminue

Perdre du poids: une prévention efficace contre le cancer

Radio-Canada et l'obésité An Overblown Epidemic?- Scientific American

The junk science behind the war on junk food

Food Fascists Spread Fear and Panic About The Obesity Pandemic

Trop de sucre favorise la progression du cancer du sein

Cancer du cerveau: L'importance de rester mince

Le cancer un problème de taille

Les boissons gazeuses favorisent le développement du cancer de l'utérus

L'excès de poids lié à plus de 100 000 cancers par an

Le cancer, première cause de mortalité d'ici 2010

Cancer du sein - Attention à la prise de poids excessive lors de la grossesse

Le cancer, première cause de mortalité d'ici 2010

Cancer du sein - Attention à la prise de poids excessive lors de la grossesse


Les sujets précédents :
Contre la pesée en éducation physique
Un chirurgien de Pierre-Boucher radié trois mois en raison du décès d'une patiente
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2016, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.