Les petits maudits
Journal Le Soleil du dimanche 15 avril, 2007 p.21
Diabète adulte - Découverte de quatre autres mutations génétiques

Journal La Presse du jeudi 26 avril, 2007 p.A21
L'embonpoint bénéfique chez les aînés

Journal La Presse du jeudi 28 avril, 2007 p.A28

Sujet: L'absolutisme

On peut y lire:

Les petits maudits

Commençons par une confidence : l'auteur de ces lignes fait partie de cette race de gens, nommément les « petits maudits », qui peuvent se goinfrer tant qu'ils peuvent sans jamais prendre une livre - et sans avoir à faire de l'exercice pour rester minces. tout le monde connaît au moins un de ces insolents. Mais d'où leur vient donc cette incapacité d'engraisser.

Diabète adulte - Découverte de quatre autres mutations génétiques:

Des scientifiques ont réussi à identifier sept nouveaux gènes qui devraient permettre de mieux comprendre les causes du diabète, ce qui ramène à dix le nombre de gènes liés à la maladie découverts ces dernières années....

Les articles ont été publiés le 26 avril dans les éditions enligne de la revue scientifique Nature Genetics et dans Science.--

« C’est clairement un nouveau départ dans la compréhension de la maladie » a déclaré le Dr. Larry Deeb président de Médecine et Science à l’Association Américaine du Diabète. « Le diabète type 2 est multifactoriel, il ne dépend pas que d’un seul gène » -- Le diabète de type 2 est d'origine polygénique et environnementale. Il survient classiquement chez l'adulte de plus de 40 ans présentant, dans 80 % des cas, une obésité ou au moins un excès pondéral.--

« Nous sommes désormais capables d’identifier le facteur de risque génétique pour le diabète de type 2 » a déclaré Michael Boehnke, professeur de biostatistique à l’université du Michigan, et coauteur de l’un des articles publié dans Science. « Ces gènes nous raconte l’histoire génétique du diabète de type 2 (…) bien que ce ne soit q’une partie du puzzle qui inclut les facteurs environnementaux et comportementaux » poursuit le Pr. Boehnke. --

L'embonpoint bénéfique chez les aînés

L'embonpoint est salutaire au troisième âge, selon une nouvelle étude texane. Chez les plus de 65 ans, les personnes bien en chair, sans être obèses, sont celles qui ont la plus grande espérance de vie sans handicap.

«Avec la vieillesse, avoir des kilos en trop commence à être bénéfique parce que ça diminue le risque de fracture de la hanche à cause de l'effet protecteur de la graisse», explique Soham Al Snih, de l'Université du Texas, l'auteure principale de l'étude publiée dans le Journal de l'Association médicale américaine. «Ça améliore aussi la résistance aux pertes de poids qui accompagnent souvent les maladies comme le cancer ou les pneumonies.»

L'espérance de vie est la plus élevée (15 ans) chez les hommes qui ont un indice de masse corporelle (IMC) entre 25 et 35, ce qui correspond à l'embonpoint et au premier stade de l'obésité. En comparaison, un poids santé (IMC de 18,5 à 25) et un IMC de plus de 35 assurent une espérance de vie de 13 ans. Mais si on soustrait les années de vie minées par un handicap (incapacité de se lever, de se laver, de manger, de s'habiller, de marcher ou d'aller aux toilettes), le palmarès change. L'embonpoint (IMC de 25 à 30) est toujours au premier rang, avec une espérance de vie de 14 ans, mais le poids santé et l'obésité de premier stade suivent avec 12 ans. L'obésité de premier stade (IMC 30 à 35) arrive troisième, avec un peu moins de 11 ans.

Du côté des femmes, les chiffres sont plus élevés, mais les proportions sont identiques.

Mon commentaire

Une position dogmatique se caractérise par des arguments absolutistes. Avec la foi, il n'y pas de demi-mesure. On croit ou on ne croit pas. Il n'y a pas de peut-être avec la croyance. Quand on veut convaincre par la force les ignorants, on utilise des arguments absolutistes.

Par contre, les gens bien informés sont plus difficiles à manipuler. Pour convaincre une personne bien informée, il faut arriver avec des arguments qui sollicitent le questionnement. Qui soulève la curiosité. « Serait-il possible que ? » On discute en terme de probabilité. Plus un sujet, comporte des variables, moins on peut conclure à des certitudes avec une personne qui si connaît.

Justement, c'est le cas avec l'obésité et l'embonpoint. C'est le domaine de la santé qui comporte le plus d'incertitudes. L'utilisation du IMC, pour définir l'embonpoint et l'obésité, constitue le premier exemple d'argument absolutiste. Les valeurs d'IMC associées à la santé sont à l'intérieure de valeurs très strictes, soit de 19 à 25. Une personne qui a un IMC de 26 doit s'attendre automatiquement à devenir aveugle à cause du diabète ou mourir d'une crise cardiaque à 45 ans.

Il faut retirer la malbouffe des écoles et décourager les gens à manger gras et sucré parce que c'est, sans contre dit, une cause de l'épidémie d'obésité. Il faut absolument que les gens arrêtent de manger de la malbouffe car La malbouffe est dommageable, même à l'occasion. Lorsque les gens vont finir par écouter et manger santé sans tricher, même au temps des fêtes, il n'y aura plus d'obèses sur terre. Tous ceux qui mangent de la malbouffe deviendront un jour l'autre, sans exception, des obèses. C'est assurer à 100 à 100. Cette garantie justifie l'abolition de la malbouffe. Vous n'avez donc aucune raison de continuer à manger de la malbouffe...-

C'est la même chose avec le diabète de type 2. Tout ceux et celles qui font de l'embonpoint feront du diabète, sans exception. C'est garanti. Quand vous mangez une poutine, c'est le diabète de type 2 qui vous attend. Pensez-y! 

L'argument absolutiste avec le diabète, c'est d'amoindrir le facteur de risque génétique pour exagérer le facteur de risque associé à l'embonpoint. Après 40 ans, la majorité du monde fait de l'embonpoint. On engraisse tous en vieillissant. Par conséquent, c'est trop facile, statistiquement parlant, d'associer le diabète de type 2 à l'embonpoint. Car, il y a plus de chance de trouver des personnes souffrant de diabète de type 2 dans la tranche de la population la plus grande. Ainsi, une personne peut faire du diabète de type 2 sans faire de l'embonpoint. Et l'embonpoint d'une personne peut ne pas avoir joué de rôle dans l'apparition de son diabète.

Pour les intégristes anti-obésité, faire de l'embonpoint, c'est très nuisible pour la santé dans tous les cas. L'espérance de vie est réduite pour ceux et celle qui font de l'embonpoint. Mais, d'après cette recherche, l'embonpoint est bénéfique pour les personnes âgées. Alors, il faudrait être mince jusqu'à 64 ans et engraisser à partir de 65 ans. C'est ridicule. On est fait de l'embonpoint bien avant d'arriver à l'âge de 65 ans. Si la nature veut qu'on engraisse en vieillissant, vers 40 ans, c'est pour une raison de survie. -

Faut-il éviter de faire de l'embonpoint pour éviter de faire du diabète, ou ne pas s'en faire avec son embonpoint parce que cela est bénéfique pour notre santé en vieillissant ? 

En conclusion, avoir un discours absolutiste est un choix fait par les intégristes anti-obésité pour manipuler l'opinion des gens. C'est une question d'efficacité. En effet, il faut éviter de mettre un doute dans les l'esprit des gens en leur laissant penser qu'ont peut-être en parfaite santé tout en faisant de l'embonpoint. Ils doivent penser que l'obésité et l'embonpoint constituent le pire des fléaux, pour qu'ils se mettent tous au tofu.

Complément d'informations:

L'histoire

L’embonpoint bénéfique pour le troisième âge

Découverte de quatre autres variations génétiques liées au diabète adulte

L'embonpoint bénéfique chez les aînés | Actuel | Cyberpresse

Absolutisme:

L'absolutisme politique se veut enfin l'instrument de la providence divine

absolutisme : définition et synonymes du mot absolutisme

3.5 L'absolutisme théocratique de Bossuet

Plus:

Les scientifiques ne s'entendent pas sur le risque d'être « un peu enrobé »  

L'obésité va peser sur l'espérance de vie

L'espérance de vie des Canadiens dépasse maintenant 80 ans 


Les sujets précédents :
L'obésité est le mal numéro un en Amérique du Nord
La malbouffe dommageable, même à l'occasion
Un richissime médecin a mis en vente son vaste domaine des Cantons-de-l’Est
Le culte de la minceur à la télé québécoise
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2007, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.