Le lait sur le même pied que le cola
Journal de Montréal jeudi 8 mars 2018 - 232 mots, p. 5

Les producteurs laitiers s'opposent à l'intention affichée par Santé Canada de classer certains de leurs produits, comme le lait au chocolat, sur un pied d'égalité avec les boissons gazeuses.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet: Il y a un bout à tout

On peut y lire:

Les producteurs laitiers s'opposent à l'intention affichée par Santé Canada de classer certains de leurs produits, comme le lait au chocolat, sur un pied d'égalité avec les boissons gazeuses.

L'organisme fédéral travaille actuellement sur un projet qui obligerait l'affichage de la quantité de sucre sur de nombreux produits. Ce serait le cas, par exemple, du lait au chocolat et de certains types de yogourts faibles en gras dans lesquels du sucre est ajouté pour des questions de goût.

INQUIÉTUDE

Cette perspective inquiète les producteurs laitiers, qui craignent que certains de leurs produits soient reclassés.

«On serait sur la même tablette que les boissons gazeuses. Prenons un lait au chocolat. Il y a du sucre, on ne le nie pas, mais il y a autre chose, tandis que dans une boisson gazeuse, il n'y a rien d'autre que du sucre », a expliqué Bruno Letendre, le président des Producteurs de lait du Québec.

Les producteurs font valoir que les produits laitiers sont bons pour la santé et qu'ils ne méritent pas d'être considérés comme de simples boissons sucrées.

«Santé Canada a plein d'études sur la valeur nutritive et les bienfaits des produits laitiers », a déploré le président des producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, Gabriel Belzile.

Santé Canada devrait tenir des consultations au cours des prochains mois.

Mon commentaire

Avec la guerre idéologique contre le sucre ajouté on dépasse les bornes. Les fanatiques anti-obésité/sucre sont des fous furieux. Ils sont montés sur les grands chevaux pour faire ainsi du lobby auprès de Santé Canada.

Les nutritionnistes et compagnie dépensent une gigantesque énergie pour convaincre les fonctionnaires fédéraux que la fin du monde est proche si on ne force pas les gens à manger moins de ce poison vif que constitue le sucre. Un danger mortel cent fois plus puissant que le tabac. Il y a donc une urgence extrême d'agir. Évidemment, c'est la cause la plus primordiale de l'univers tout entier.

Protéger les adolescentes des gagnes de rues, de la traite des personnes et de la prostitution juvénile, c'est banal comparer à sauver la planète du péril obèse. Cynisme...

Le gouvernement libérale fédérale a choisi de ne pas effectuer des changements dans la loi pour que les adolescentes victimes de proxénètes pour qu'elles n'aient pas à témoigner en cours, modification proposer par l'ex-députée Maria Mourani, mais il accepterait de mettre le lait au chocolat au rang des aliments dangereux pour la santé. Stupidité...

Le gouvernement libéral doit se faire une échelle de valeurs pour établir ce qui a vraiment de l'importance de s'occuper de et d'ignorer les stupidités du genre la guerre contre le sucre. Celle-ci est la plus inutile qui soit.

Si Santé Canada accepte de réaliser cette recommandation insensée cela va être quoi dans cinq ou dix ans, lorsque les intégristes anti-obésité/sucre vont nous revenir une centième fois avec une statistique alarmiste sur l'épidémie d'obésité. Cela dans le but de relancer Santé Canada afin qu'il oblige les fabricants de mettre des emballages neutres sans marque de commerce pour les aliments contenant du sucre ajouté. Dans 20 ans, les épiceries vont être obligées de les cacher comme ils font avec les paquets de cigarettes. Cela n'aura pas de fin.

S'attaquer au sucre ajouté, c'est inutile, cela ne changera rien au nombre d'obèses.

Les fanatiques anti-sucre ici font une tentative d'utiliser Santé Canada pour faire passer leur message qui a pour but de diaboliser le sucre ajouté et tout ce qui est sucré. Ainsi pour eux si Santé Canada accepte de cibler le sucre ajouté comme un danger pour la santé dans leurs recommandations, les gens vont vraiment plus y croire. Les gens vont croire plus facilement que le sucre est un vrai poison.

Par conséquent, Santé Canada doit refuser d'être utilisé par ce groupe de pression, qui verse dans la démagogie, pour leur faire de la propagande anti-sucre.

S'il fallait retirer tous les aliments qui contiennent 15% de sucre et plus de la liste des aliments dit santé, il ne restera pas grands aliments dans les étagères des super-marchés.

De mettre le lait au chocolat au même niveau de nocivité prétendue que les boissons sucrées, cela ne découragera pas les gens d'en acheter. Cela est aussi impossible de démontrer scientifiquement l'utilité d'une telle mesure. Tout ça, c'est une histoire absurde au possible.

Informations supplémentaires

L'histoire:

Le lait au chocolat placé sur un pied d'égalité avec les boissons gazeuses?

Le lait au chocolat placé sur un pied d'égalité avec les boissons gazeuses?

Le lait au chocolat placé sur un pied d'égalité avec les boissons gazeuses?

Le lait au chocolat comparé aux boissons gazeuses?

Des athlètes pour promouvoir le lait au chocolat... Ou presque!

Jonathan Caron, nouvelle vedette de la campagne du lait au chocolat

Autres

Plainte contre les chefs d'antennes à TVA et LCN, Pierre Bruneau, Pierre Jobin

Plainte contre le service des nouvelles de radio-canada pour propagande honteuse

Le projet de loi sur le proxénétisme toujours sur la glace

Loi sur la traite des personnes : Maria Mourani dénonce la nouvelle mouture

Un logo pour prévenir des dangers du sucre et du sel

Boissons sucrées : une interdiction qui menace son entreprise

Une orgie de produits sucrés, trop gras ou salés chaque jour

L'obésité, l'ennemi numéro 1 dans le monde

Les boissons sucrées feront 63 000 morts d'ici 25 ans

Baisse des achats de boissons gazeuses

L'OMS demande d'augmenter les taxes sur les boissons sucrées

Bientôt finis les dessins sur les boîtes de céréales

Sucre et tabac, même tactique

Pas de taxe sur la malbouffe

Une taxe demandée

Fini la vente de chocolat au lait

Taxer les calorie vide

How A Billion Dollars Is Being Wasted In The War On Sugar

There's A War On Sugar. Is It Justified?

Why the war on sugar could be BAD for your health


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2018, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.