Les antidépresseurs moins efficaces qu'annoncé
Journal Le devoir du vendredi 18 janvier 2008 p.1

Sujet: La divine science

On peut y lire:

89% des études ayant révélé des résultats négatifs ou discutables n'ont pas été publiées dans la littérature scientifique.

Les antidépresseurs ne seraient pas aussi efficaces que ce qui est rapporté dans la littérature scientifique, où ne sont publiées en général que les études ayant abouti à des résultats favorables au médicament. Selon les auteurs d'un article paru dans la dernière édition du New England Journal of Medecine, ce biais dans la publication des données obtenues à la suite d'essais cliniques destinés à vérifier l'efficacité et l'innocuité d'un antidépresseur fausserait la perception qu'auraient les médecins de l'efficacité de ces médicaments et pourrait avoir des effets néfastes sur leur pratique de même que sur les attentes des patients.

Mon commentaire

Cette recherche nous démontre que le milieu scientifique fait partie intégrante du monde des humains. Il ne fait absolument pas parti de celui du divin. En considérant, que tout ce qui est humain est imparfait. Seul le divin incarne la perfection.

Dans la nature humaine, il y a la tendance à mentir, à exagérer, à tromper, à manipuler, à profiter, à abuser et à vouloir faire beaucoup d'argent au détriment de la santé des gens. Comme, c'est le cas avec l'industrie pharmaceutique.

La science comporte son lot d'erreurs, de faussetés et d'aberrations, parce que c'est des humains qui la font. De plus, la science n'a pas pour but de trouver la vérité avec un grand V, mais d'essayer d'établir des faits qui pourraient expliquer le mieux possible un phénomène ou qui pourraient aider à trouver la solution à un problème.

Ce qui donne un sens à la science, c'est le doute. Le doute est un signe d'intelligence et de curiosité. Quand on arrête de porter un doute sur l'explication d'un phénomène. Quand on ne nous permet plus de douter des résultats d'une recherche et de son interprétation. On n'est plus dans le domaine de la science, mais on verse dans le dogmatisme.

Dans un contexte dogmatique, personne ne peut se permet de douter de ce qui provient du divin. On ne peut donc pas, mettre en doute la parole des intégristes anti-obésité/malbouffe, lorsqu'ils disent qu'il y a une épidémie d'obésité. Il faut les croire aveuglément.

C'est impossible, absolument impossible, qu'ils aient trafiqué données statistiques pour arriver à cette conclusion. Ils n'ont absolument aucun but de manipuler l'opinion publique. Ils n'inventent absolument pas des faits de toutes pièces. Leur intention n'est absolument pas de faire peur aux gens. Tout ce qu'ils disent, c'est de l'absolue vérité.

C'est sûr et certain qu'ils ne se font pas acheter par les compagnies pharmaceutiques qui les financent. Ils ne sont pas attirés par l'appât du gain, sûr, sûr ! C'est certain, ils tiennent compte de toutes les recherches mêmes celles qui entrent en contradiction avec les leurs. Il ne cherche absolument pas à imposer leur vérité en contrôlant l'information que les médias diffusent sur le sujet d'obésité. Ils ne font absolument pas de la recherche dans le but de faire de la propagande.

Ils sont tout simplement réalistes, calmes, posés, réfléchis et évitent absolument de se mettre en situation de conflits intérêt. Ils sont juste là pour l'avancement pur de la science. Ils sont fiables à 100 pour 100. N'en doutons pas. Nous n’avons aucune raison de douter du message qu'ils veulent nous imposer.

Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, Amen!

Compléments d'informations 

L'histoire

L'article du Devoir

Le pouvoir des antidépresseurs remis en cause

Les antidépresseurs (encore) sur la sellette

L’industrie pharmaceutique est malade

La perfection

De l’idée de perfection à La Perfection (Dieu)

La perfection sur wiki

Comprendre la nature humaine

Autre

Medical journals set stricter rules for studies - Journals try to limit drug companies' influence

Une vaste étude américaine passe les régimes amaigrissants dans le broyeur

Les fricoteurs d'odomètres dans la mire de la SAAQ

Les revues scientifiques mal armées pour détecter les fraudes

Un chercheur fumiste à l'Université de Montréal

Les sujets précédents :
Les bons régimes
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2008, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.