Le surpoids bientôt la 2e cause de cancer
Le Journal de Québec jeudi 9 mai 2019 369 mots, p. 24

Dire que l'obésité va devenir la 2e cause évitable de cancer va ostraciser les gros autant que les sidéens lors de la crise du sida.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet: La grossophobie apocalyptique

On y lire:

TORONTO. L'excès de poids pourrait devenir la deuxième principale cause évitable de cancer après le tabagisme au Canada, selon une étude menée par la Société canadienne du cancer (SCC) et dévoilée hier.

UNE NOUVELLE ÉTUDE PLAIDE POUR PLUS DE PRÉVENTION

L'étude, baptisée ComPARe (Risque attribuable du cancer chez la population canadienne) indique que d'ici 2042, le nombre de cas de cancer dus à l'excès de poids triplera presque, passant de 7200 à 21 000.

«À l'heure actuelle, plus d'un Canadien adulte sur deux présente un excès de poids, ce qui accroît le risque d'au moins 13 types de cancer différents, dont le cancer du sein, le cancer colorectal, le cancer de l'endomètre et le cancer de l'oesophage », peut-on lire dans un communiqué.

CINQ GRANDES CAUSES ÉVITABLES

Les auteurs de l'étude indiquent que jusqu'à quatre cas de cancer sur 10 peuvent être évités. Actuellement, les cinq principales causes évitables de cancer sont le tabagisme, l'inactivité physique, l'excès de poids, la faible consommation de fruits et le soleil.

«Cette nouvelle étude nous aide à comprendre où nous pouvons investir nos efforts pour que la prévention du cancer soit la plus efficace auprès des Canadiens et que ces derniers aient la chance de profiter pleinement de la vie », a déclaré Dre Leah Smith, gestionnaire principale de la surveillance à la SCC.

Ces résultats permettent d'estimer que près de 60 % des cas de cancer additionnels seront dus à des causes évitables d'ici 2042. Si plus de Canadiens avaient un poids santé, environ 110 600 cas de cancer pourraient être évités d'ici 2042.

STRATÉGIE SOCIÉTALE

Les causes de l'excès de poids sont complexes et regroupent des facteurs sociaux, économiques, physiologiques, environnementaux et politiques.

«Aucune politique unique ne permettra d'endiguer d'elle-même l'augmentation de l'incidence de l'embonpoint et de l'obésité au Canada », souligne la Société.

La SCC croit qu'une stratégie sociétale complète est nécessaire et que les Canadiens devraient demander à leur médecin quel poids santé leur convient.

Mon commentaire

Là, les intégristes anti-obésité s'essaient encore de terroriser la population avec des allégations complètement farfelues (le nombre de cas de cancer dû à l'excès de poids triplera) pour obtenir des subventions.

Comment les journalistes font-ils pour traiter toujours ce genre d'allégation comme si cela était la première fois qu'ils l'attendaient ?

Ils savent très bien que, ce n'est pas nouveau cette histoire de lien entre l'obésité et le cancer. En diffusant leur propagande, ils deviennent leurs complices. Les journaliste enfreignent leur code de déontologie dans un but humanitaire. Ils pensent contribuer ainsi à sauver l'humanité du pire désastre.

Ce genre d'allégation contribue à encourager la grossophobie. Être gros, ce n'est pas un choix, les gros ne sont pas gros nécessairement à cause qu'ils s'alimentent mal et ne font pas d'exercice. Les gros pourraient adopter les plus saines habitudes de vie qui soient et ils demeureraient toujours gros. Être gros, c'est génétique.

Éviter d'être obèses pour réduire ses chances de faire un cancer facile à dire pas facile à faire.

Les gens en voyant un gros, ils vont se dire un cancéreux potentiel en d'autres mots un pestiférer. Dire que l'obésité va devenir la 2e cause évitable de cancer va ostraciser les gros autant que les sidéens lors de la crise du sida. Ce n'est pas des êtres humains, mais des cas de maladies. Ce genre d'argument nourrit la grossophobie chez les médecins grossophobes. Ceux-ci vont jusqu'à refuser de soigner les gros en leur disant qu'ils doivent perdre du poids. Une fois qu'ils auront perdu du poids, ils pourront se faire soigner.

Ils ont fait une étude épidémiologique. Ils l'ont fait avec l'imc sans considérer les autres facteurs. Ainsi, ils auraient pu le faire seulement avec la couleur des yeux, la grandeur, la couleur des cheveux ou le niveau de pauvreté. Ce n'est qu'un calcul de probabilité et non une étude de cause à effet. Ainsi, on pourrait conclure que les personnes qui ont des yeux bleus sont plus sujets au cancer. Mais cela ne veut pas dire que les yeux bleus sont responsables du cancer.

En quoi d'être gros est toxique pour la santé ?

Ces fanatiques anti-obésité lancent ce genre d'allégation sans donner des explications. Comment sont-ils arrivés avec cette conclusion? Il y a très peu de gens qui ont des notions de statistiques. Ceux-ci ne peuvent donc pas avoir de sens critique. Ils ne peuvent que penser que c'est de la pure vérité indiscutable. On appelle cela abuser de l'ignorance des gens pour le faire croire n'importe quoi ?

Conclusion

Dans cette allégation : « L'excès de poids pourrait devenir la deuxième principale cause évitable de cancer après le tabagisme au Canada.» la cause évitable sous-entends quoi ? Cela sous-entends que les gros sont des paresseux et gloutons. Si, nous tous avions mangé sainement et fait de l'exercice, nous serions tous minces et athlétique aujourd'hui.

On est loin de l'allégation plus réaliste et humaine au fait qu'on peut-être gros et en santé.

Complément d'information

Texte du vidéo:

La grossophobie apocalyptique

Envoye mets-en!

Ce n'est pas de l'onguent !

Inventes-en!

Exagères dont!

Grossophobe

Rajoutes-en!

Faut impressionner le plus possible!

Grossophobe

Le cancer fait très peur!

La grossophobie apocalyptique Comparer le tabac au surpoids ?

C'est pas de la science ça!

C'est du mépris idéologique!

Richard Béliveau le savait depuis longtemps ?

Il est plus précis dans l'objectif à atteindre ?

La grossophobie apocalyptique Grossophobe

Pourquoi toute cette mascarade ?

Pourquoi ameuter la population ?

Pourquoi terroriser les gens ainsi ?

Pour téter l'argent de l'état!

AVOIR UN IMPACT !

La grossophobie apocalyptique Dominique Claveau

Pour soutirer l'argent de l'état.

Cela concerne la majorité de la population ???

Ça existe des scientifiques qui sont:

des extrémistes;

Le surpoids en voie de devenir la deuxième cause évitable de cancer des intégristes;

des fanatiques anti-obésités;

des grossophobes.

Qui méprisent les gros.

Vidéo commentaire réalisé par José Breton

-Mario Dumont TVA 08/05/19

-TVA nouvelles 08/05/19

-C'est encore mieux l'après-midi Ici première 08/05/19

-Les grands entretiens de Stéphane Bureau Ici première 04/05/19

-Pour le plaisir Radio-canada 17/11/14
Richard Béliveau demande aux femmes d'être mince

Comment lutter contre la grossophobie des médecins ?

Le porte-parole de la société canadienne du cancer est un grossophobe
André Beaulieu porte-parole de la société canadienne du cancer est un grossophobe

L'histoire

La grossophobie apocalyptique

Le surpoids en voie de devenir la deuxième cause évitable de cancer

Le surpoids en voie d'être la 2e cause de cancer évitable selon la Société du cancer

L'excès de poids bientôt la deuxième cause de cancer au pays

Le surpoids en voie d'être la 2e cause de cancer évitable selon la Société du cancer

Le surpoids en voie de devenir la deuxième cause évitable de cancer

L'excès de poids en voie d'être la 2e cause de cancer évitable

L'obésité risque de devenir la première cause de cancer

Statistiques subjectives

En particulier, une association statistique valide entre un facteur d'exposition et une maladie ne permet pas en soi de garantir l'existence d'un lien de causalité entre ce facteur et cette maladie : plusieurs autres conditions doivent être pré-sentes pour pouvoir évoquer ce lien, comme une séquence temporelle compatible, une relation dose-effet, une plausibilité biologique ou des études expérimentales et épidémiologiques compatibles.

LES BIAIS EN EPIDEMIOLOGIE

Biais (statistique)

Biais dans les enquêtes épidémiologiques

Biais dans les enquêtes épidémiologiques descriptives

Estimating the current and future cancer burden in Canada: methodological framework of the Canadian population attributable risk of cancer (ComPARe) study

Obesity Researcher AdmitsFabricating Data- $3 Mill Fraud in Gov Grants - Boston Globe

OBESITY: OVERVIEW OF AN EPIDEMIC

Obésité et cancer

Le surpoids lié au cancer

Quand les kilos en trop s'accumulent, l'espérance de vie diminue

Perdre du poids: une prévention efficace contre le cancer

Radio-Canada et l'obésité An Overblown Epidemic?- Scientific American

The junk science behind the war on junk food

Food Fascists Spread Fear and Panic About The Obesity Pandemic

Trop de sucre favorise la progression du cancer du sein

Obésité : il existe bien un déterminisme génétique Cancer du cerveau: L'importance de rester mince

Le cancer un problème de taille

Les boissons gazeuses favorisent le développement du cancer de l'utérus

L'excès de poids lié à plus de 100 000 cancers par an

Le cancer, première cause de mortalité d'ici 2010

Cancer du sein - Attention à la prise de poids excessive lors de la grossesse

Le cancer, première cause de mortalité d'ici 2010

Cancer du sein - Attention à la prise de poids excessive lors de la grossesse

Le Parti québécois n'aime vraiment pas les femmes rondes

Obésité : il existe bien un déterminisme génétique La grossophobie médicale

Les personnes obèses sont-elles bien soignées ?

Plus-size model slams Cancer Research UK for 'fat-shaming' obese people on This Morning

Cancer Research's obesity campaign isn't just misguided - it's dangerous

Cancer Research advert criticised for 'comparing smoking to obesity'

L'obésité cause-t-elle plus de cancers que la cigarette ?

Cancer Research UK Slammed Again For 'Shaming' Advert Likening Obesity To Smoking

'L'obésité cause plus de cas de cancers que le tabagisme'

Obesity 'causes more cases of some cancers than smoking'

Why don't scare tactics in public health campaigns like the anti-obesity ads work? The reason is rooted in psychology

I used to weigh 25 stone, but the responsibility for tackling the obesity crisis is yours as much as mine

Obese people now outnumber smokers two to one, Cancer Research UK says

Obesity beats cigarettes as cause of four types of cancer, analysis finds

No, it's not 'fat-shaming' to state the facts about obesity and cancer - the science speaks its own truth

Why are we comparing obesity to smoking? | Cancer Research UK

What is the second biggest preventable cause of cancer after smoking?

Obésité : il existe bien un déterminisme génétique

When Do Obesity Public Health Messages Become Fat Shaming?

Cancer Research faces 'fat-shaming' backlash over obesity campaign

How nanny statists made hospitals hostile to obese people

Is this Fat Shaming?

Controversial 'fat-shaming' advertising campaign hits the streets of Exeter


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright © 2019, Les éditions de la femme Tous droits réservés.