Coronavirus et obésité
à partir de quel poids vos risques augmentent ?

Medesite 30-03-2020

Associer la pandémie de la covid-19 avec l'obésité, c'est une tactique de référencement sur le web.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet: Pour ne pas oublier la vraie épidémie celle de l'obésité

On peut y lire:

Coronavirus : un léger surpoids augmente-t-il les risques ?

Les autorités sanitaires s'accordent à dire que l'obésité, et plus particulièrement l'obésité morbide, est un facteur de risque de complications du Covid-19. Mais qu'en est-il pour les personnes en simple surpoids ?

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a récemment déclaré que "l'obésité et même le surpoids peuvent devenir un facteur de risque d'infection sévère". Il conseille donc aux "personnes en surpoids important qui signalent rapidement une détérioration de leur état clinique, et en particulier l'apparition de difficultés respiratoires", d'être particulièrement vigilants.

72 % des cas graves sont en surpoids, au Royaume-Uni

Une étude menée par le centre de recherche britannique ICNARC semble montrer que même le surpoids constitue déjà un facteur de risque d'une forme sévère de Covid-19. Sur 775 patients dans un état critique, 231 avaient un IMC compris entre 25 et 30 (soit 34,4 %) et 208 un IMC entre 30 et 40 (soit 31 %). Enfin, 45 malades (6,7 %) avaient un IMC supérieur à 40. Autrement dit, 72,1 % des cas graves de Covid-19 au Royaume-Uni sont en surpoids ou obèses.

Ces données suggèrent que les patients en surpoids présentent déjà un risque élevé de complications. Toutefois, elles ne mettent pas en corrélation l'IMC des malades avec une éventuelle comorbidité ou encore leur âge - toutes ces données sont simplement listées de façon indépendantes les unes des autres. Elles ne permettent donc pas de déterminer le nombre de personnes pour lesquelles le surpoids était le seul facteur de risque de se retrouver en réanimation.

Le surpoids, un danger seulement en cas de comorbidité

Le Dr Berrebi tempère, lui aussi, ces chiffres. "Pour les personnes en surpoids modéré sans pathologie associée, instinctivement, je ne vois pas pourquoi il y aurait un risque plus élevé de complications. Sauf en cas de comorbidité, bien sûr, puisque si on additionne plusieurs facteurs, on augmente le risque. Une personne en surpoids, hypertendue et fumeuse, par exemple, est plus exposée à d'éventuelles complications. Mais au niveau des recommandations sanitaires, le surpoids isolément ne semble pas aggraver le Covid-19".

Mon commentaire

La pandémie de coronavirus ne doit pas faire oublier la guerre contre l'épidémie d'obésité, se disent sûrement les intégristes anti-obésité/malbouffes.

Eux, à les écouter la race humaine serait en voie d'extinction, si on ne fait rien pour endiguer l'épidémie d'obésité. La vraie épidémie que nous vivons en ce moment met relief l'insignifiance de l'idée qu'il y aurait une prétendue épidémie d'obésité.

Cela fait vingt ans que je parle d'intégristes anti-obésité. Cette manchette met en évidence que ce groupe de pression existe vraiment.

C'est comme je disais, ceux-ci s'acharnent à nous faire croire que l'obésité serait le pire fléau que l'humanité n'ai jamais connu à ce jour.

Ainsi, les intégristes anti-obésité n'agissent pas indépendamment les uns des autres. Ils forment un genre de société secrète. Ils se disent être les représentants d'une unanimité scientifique qui leur donne une forte capacité d'influencer.

Il utilise leur image de scientifique pour se permettre d'exagérer. Ils font des recherches scientifiques et des études statistiques que pour démontrer que l'obésité est une grave maladie.

Associer la pandémie de la covid-19 avec l'obésité, c'est une tactique de référencement sur le web. Cette pandémie prend toute la place dans les médias, (radio, journaux, télévision et sur le web), on ne parle que de cela. Donc si tu veux qu'on parle de ton sujet, tu dois l'associer avec cette catastrophe mondiale.

Le moteur recherche Google augmente la pertinence du mot obésité, s'il est associé aux mots covid-19 et coronavirus. En d'autres mots, les pages web qui contiennent ces deux mots apparaîtront dans les premiers liens lorsqu'on fait une recherche sur Google. De plus, associé l'obésité à la pire pandémie depuis de la grippe espagnole, cela met une emphase sur sa gravité. Cela entre bien dans leur stratégie de relation publique basée la peur et de l'exagération. Associé le covid-19 avec obésité cela va marquer sûrement les esprits, se disent-ils.

Les membres de ce groupe de pression ésotérique sont motivés par la haine des gros. Ils fournissent les arguments santés aux grossophobes et à l'industrie de l'amaigrissement. Les intégristes anti-obésité s'amusent à associer toutes les maladies possibles et impossibles à l'obésité et à l'embonpoint. Cela finit par donner une mauvaise image à l'obésité et par ricochet aux grosses personnes.

Conclusion:

La guerre, la dramatisation, le discours alarmiste concernant l'obésité, c'est de la grossophobie.

Après, ils vont nous sortir d'autres allégations ridicules du genre manger du sucre vous rend plus sensible à attraper le covid-19, etc.

Informations supplémentaires

L'histoire:

Le Doc Mailloux affirme que la 2e vague va s'attaquer aux grosses «Vous allez y goûter solide!»

Propos grossophobes: Guylaine Guay et Christine Morency répondent au Doc Mailloux et c'est parfait

COVID-19: L'obésité, un GROS facteur de risque chez les jeunes

Coronavirus et obésité à partir de quel poids vos risques augmentent ?

Le surpoids corporel hausse le risque de complications de la COVID-19

COVID-19: les personnes obèses semblent plus à risque de subir des complications

"Plus de 50% de nos patients sont obèses" : pourquoi le coronavirus s'attaque-t-il aux personnes en surpoids ?

Coronavirus : surpoids et obésité, facteurs de risque d'infection sévère

Coronavirus : les personnes obèses représentent une proportion très élevée des patients en réanimation en France

Coronavirus : aux Etats-Unis, l'obésité, un facteur aggravant qui pourrait être dévastateur

Coronavirus: l'obésité est le principal facteur de risque d'intubation

Covid-19 : 80% des patients en réanimation seraient en situation de surpoids

Covid-19: et si c'était le sucre ?

Dramatisation de l'obésité

Dossiers obésité infantile Vers un désastre

Cri d'alarme au congrès canadien de cardiologie

L'obésité un gros Problème

La malbouffe aussi dévastatrice que la nicotine

L'une des pires menaces à la santé

En 2005 aux États-Unis, l'obésité tuera plus que le tabac

L'obésité va peser sur l'espérance de vie

L'obésité finit par coûter cher

Un lobby anti-obésité est né

Comparativement à leurs parents les enfants obèses vivrons moins longtemps

L'obésité est le mal numéro un en Amérique du Nord

Québec entreprend sa lutte contre l'obésité

L'obésité des enfants, une «crise» mondiale

Radio-Canada en mission contre l'épidémie d'obésité

L'excès de poids lié à plus de 100 000 cancers par an

OBÉSITÉ «Cette stigmatisation est réelle»

L'épidémie de diabète et d'obésité progresse encore au pays

L'obésité coûte 3 G$ par an

Couper dans le gras - Le mythe de l'obésité santé

L'obésité à traiter comme une maladie

L'épidémie d'obésité ne cesse de gagner du terrain à travers le monde

« Trop gras, mais en santé » Le mythe déboulonné par une étude

L'obésité, l'ennemi numéro 1 dans le monde

Une «épidémie », selon les pédiatres Québec appelé à agir contre l'obésité chez les jeunes

Le surpoids bientôt la 2e cause de cancer

Le surpoids lié au cancer

Grossophobie médicale

Grossophobie?

De la lutte anti-obésité à la grossophobie

Le contrecoup du discours anti-obésité

Lutter contre l'obésité peut-il avoir des effets pervers?

Pourquoi le confinement laisse libre cours à la grossophobie

Des professionnels de la santé réclament la fin de la stigmatisation des personnes obèses

"Thon, grosse vache, baleine" : Hélène, victime de grossophobie, raconte les insultes au quotidien

Lutter contre la grossophobie

Peut-on en finir avec la grossophobie ? La vérité sur la grossophobie

Grossophobie : mais pourquoi rejette-t-on les gros ?

Les discriminations et la grossophobie touchent aussi le monde médical

La grossophobie et Deux filles le matin

Grossophobie dans le milieu médical: le poids de la stigmatisation

La grossophobie, grande oubliée des luttes contre les discriminations?

La « grossophobie médicale » dénoncée

La « grossophobie médicale » dénoncée par des professionnels de la santé

"La grossophobie, phénomène sociologique

La grossophobie à la Fête arc-en-ciel de Québec 2019

Sociétés secrètes

Liste de sociétés secrètes

20 sociétés secrètes qui dirigent le monde

Les sociétés secrètes au Québec


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

Accueil - Contact

Copyright© 2020, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.